Basilique Sainte-Marie-Majeure

« Basilique Sainte-Marie-Majeure » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La basilique Sainte-Marie-Majeure et la colonne de la Paix, par Giovanni Pannini, 1744.

La basilique Sainte-Marie-Majeure (en italien : Santa Maria Maggiore) est l'une des quatre basiliques majeures de Rome, toutes dépendant directement du Vatican.


Les autres basiliques majeures sont :


Historique[modifier | modifier le wikicode]

La construction de l'église a probablement commencé juste après la fin du concile d'Éphèse en 431. Puis elle a été profondément modifiée, jusqu'à l'édifice à façades et coupoles baroques que l'on peut encore voir de nos jours.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

Extérieur[modifier | modifier le wikicode]

La façade, avec sa loggia à trois arcades, est une création baroque du XVIIIe siècle. Cinq portes s'ouvrent sur la façade principale, à la manière de celles de la basilique Saint-Pierre.

Le campanile (clocher), haut de 75 mètres, remonte au Moyen Âge. Il est de style roman.

Sur le parvis se dresse une colonne corinthienne provenant de la basilique de Maxence, sur le forum romain, tandis qu'à l'arrière de la basilique s'étend un autre parvis orné d'un obélisque égyptien de granite rouge, qui marquait autrefois l'entrée du mausolée d'Auguste, sur le Champ de Mars.

Intérieur[modifier | modifier le wikicode]

Le plan de la basilique Sainte-Marie-Majeure est celui d'une basilique romaine de très grandes dimensions. La nef a conservé ses colonnes ioniques d'origine, mais des mosaïques, des chapelles polychromes de la Contre-Réforme sont venues s'ajouter au cours des siècles.


Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Basilique Sainte-Marie-Majeure de Wikipédia.