Baobab

« Baobab » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Baobab
Baobab de Grandidier dans la savane
Baobab de Grandidier dans la savane
Nom commun Baobab
Nom scientifique genre Adansonia (8 espèces)
Classification Famille des Malvacées
voir modèle • modifier


Les baobabs forment le genre d'arbre Adansonia qui comprend 8 espèces. Il y a 6 espèces endémiques à Madagascar où ils sont l'arbre national, une en Afrique où ils sont respectés en tant qu'arbre à palabres et une en Australie.

Ils peuvent vivre très vieux et mesurer 40 mètres de haut pour plus 10 mètres de diamètre. Ils résistent aux chaleurs intenses car ils peuvent contenir jusqu'à 120 000 litres d'eau. Ils n'ont pas de feuillage pendant la majeure partie de l'année et donnent l'impression que leurs racines poussent à l'air libre.

Ils portent aussi le nom de boab, boaboa, arbres bouteille, arbres de vie, arbres inversés, et leurs fruits sont appelés pain de singe.

Longévité[modifier | modifier le wikicode]

Les avis sont partagés sur leur longévité : centenaires ou millénaires ?

Les propriétaires de la ferme du pays du soleil de Limpopo en Afrique du Sud ont construit un pub qu'ils ont appelé "The Big Baobab Pub" à l'intérieur du tronc creux d'un baobab de 22 mètres de haut. Il a 47 mètres de circonférence, et aurait été daté au carbone 14 de plus de 6 000 ans d'âge.

Usages[modifier | modifier le wikicode]

Si le baobab est connu comme arbre de vie, c'est pour de nombreuses raisons : il fournit de l'ombre, de quoi se vêtir, des aliments et de l'eau aussi bien pour les animaux que pour les humains habitant dans la savane.

Son écorce et ses grosses branches résistent au feu et sont utilisées pour fabriquer des vêtements et de la corde.

Ses feuilles servent comme condiments et médicaments.

Ses fruits, de près de 20 cm de long, les pains de singe, sont comestibles et riches en vitamine C. Ils ont une coquille et la taille des noix de coco ; ils pèsent environ 1,5 kg. Ils ont un goût acidulé à mi-chemin entre le pamplemousse, la poire et la vanille.

Las arbres sont creux et fournissent un abri aux hommes et aux animaux.

Les huit espèces[modifier | modifier le wikicode]

Baobab africain (Adansonia digitata)[modifier | modifier le wikicode]

On l'appelle l'arbre bouteille. Il est caractérisé par ses fleurs blanches pendantes, d'environ 15 cm de diamètre, suspendues au bout d'un long pédoncule ; elles fleurissent pendant les deux premiers mois de la saison des pluies. Elles éclosent à la tombée de la nuit et fanent au petit matin ; elles émettent un parfum puissant qui attire les chauves-souris, qui assurent donc la pollinisation.
Il pousse dans la savane arborée sèche avec des acacias, des tamariniers et des albizias, de la famille des Mimosacées.

Le Baobab australien (Adansonia gregorii)[modifier | modifier le wikicode]

Il pousse dans une petite région au nord-ouest de l'Australie.
Les Aborigènes savaient récupérer l'eau dans les cavités du tronc, la poudre blanche à l'intérieur des cosses comme aliment et les feuilles pour leurs vertus curatives.
Les fruits ont été utilisés pour des peintures décoratives ainsi que des sculptures.

Les autres espèces sont malgaches.

Baobab de Grandidier (Adansonia grandidieri)[modifier | modifier le wikicode]

C'est le plus grand des 6 espèces de Madagascar. Il porte le nom du botaniste français, Alfred Grandidier (1836-1921).
Il est en danger d'extinction.
Il est connu par la spectaculaire allée des baobabs située près de Morondava, sur la côte sud ouest.

Adansonia madagascariensis[modifier | modifier le wikicode]

C'est la seule espèce malgache qui ne soit pas endémique, on la trouve aussi à Mayotte.

Le Baobab de Perrier (Adansonia perrieri)[modifier | modifier le wikicode]

Il est en voie de disparition. Il se trouve à la pointe nord de l'île dans une région menacée par les incendies et par l'abattage des arbres. Les rats sont également des prédateurs redoutables pour les graines.

Adansonia rubrostipa[modifier | modifier le wikicode]

Il est typique des forêts sèches de Madagascar. Il fait des provisions d'eau dans son tronc. Sa silhouette évoque celle d'un petit baobab.

Le Baobab de Suarez (Adansonia suarezensis)[modifier | modifier le wikicode]

Il est en voie de disparition. Il pousse dans le parc naturel de la Montagne des Français, Orangea/Rigny.

Le baobab za (Adansonia za)[modifier | modifier le wikicode]

Il est dans la catégorie des espèces menacées. On le trouve dans les provinces de Antsiranana (Diego Suarez), Mahajanga (nord-ouest de l'île) et Toliara (ancienne Tuléar).


Galerie[modifier | modifier le wikicode]


Portail de la botanique —  Tous les articles sur la botanique