Banquet au Moyen Âge

« Banquet au Moyen Âge » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Enluminure du XVe siècle d'un manuscrit de la Chanson des quatre fils Aymon (wp) représentant un banquet.
Peinture d'un banquet de noces, au XVe siècle.

En Europe occidentale, le banquet au Moyen Âge est une occasion festive. On organisait par exemple un banquet pour un mariage, pour le retour de la chasse, mais aussi pour un événement religieux ou parfois même pour récompenser certains paysans en fin d'année. La nourriture qui n'était pas consommée était jetée le plus souvent aux chiens, mais aussi parfois aux pauvres.

On sait qu'il était pratiqué grâce à des tableaux, notamment des enluminures médiévales. C'était le principal divertissement au château, organisé pour le plaisir du roi et des chevaliers.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Alimentation au Moyen Âge.

Le déroulement d'un banquet au Moyen Âge[modifier | modifier le wikicode]

Où se déroulait le banquet ?[modifier | modifier le wikicode]

Les banquets se déroulaient dans la grande salle du château : la salle d'apparat. Le chambellan accueillait les convives, principalement des personnes issues de la noblesse invités par le seigneur du château et sa dame.

Comment se déroulait un banquet ?[modifier | modifier le wikicode]

Exemple d'écuelles, ici en argile.

Les convives font le tour de la salle où se tiendra le banquet pour en admirer l'apparat : tentures, vaisselle exposée sur le dressoir. Les invités s’assoient tout autour de la table, souvent en forme de U, à une place qui leur est attribuée. Certains s'assoient sur des bancs et d'autres sur des tabourets. Pour annoncer le début du banquet, un musicien sonnait du cor. C'était le moment de se laver les mains. Puis les plats étaient apportés par des serveurs, au son des trompes, puis étaient déposés devant les convives.

Les couverts sont très différents d'aujourd'hui : il n'y avait ni assiettes ni fourchettes mais un couteau et une cuillère par personne, un verre et une écuelle (pour les mets liquides) partagés par deux convives. Les mets solides se mangeaient avec les trois premiers doigts de la main ; ils étaient déposés sur un tranchoir (large tranche de pain rassis).

Les convives ne mangent que dans le plat qui était posé devant eux.

Entre les repas, il y a ce que l'on appelle un entremet ; une pause divertissante dans le banquet permettant de digérer. Pendant les entremets, les convives se distraient grâce aux troubadours, jongleurs, ménestrels, et autres magiciens.

À la fin du repas, les invités se lavent pour la seconde fois les mains, puis les dames dansent au son des cornemuses : c'est le charivari final. La qualité du banquet dépend de la qualité de la nourriture, de son abondance, de l'excentricité et de la qualité des entremets.

Que mangeait-on dans un banquet au Moyen Âge ?[modifier | modifier le wikicode]

Ils mangent souvent de la viande rôtie, du porc, de la volaille, du gibier (sanglier, faisan, chevreuil...) issus de leur chasse, ou du poisson. Ils ne mangent que des légumes « aériens » : épinards, cardons, blettes. En termes de fruits, ils aiment aussi manger des dattes, des figues venus d'Orient et des prunes, des pommes, des noix de leurs vergers. Pour se rassasier, on buvait le plus souvent de la bière1. Les nobles ont une cuisine très épicée2, signe de leur richesse.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Plus précisément de la cervoise, bue y compris par les enfants.
  2. Donc coûteuse, car venant le plus souvent d'Inde.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.