Balkanisation

« Balkanisation » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le mot balkanisation, désigne le processus de morcellement subi par des unités politiques et géographiques importante en étendue en une multitude d’États. Le mot apparaît au cours de la Première Guerre mondiale, même s'il désigne une mouvement beaucoup plus ancien.

Le mot fait référence à la situation politique de la péninsule des Balkans dans le sud-est de l'Europe. Au cours du XIXe siècle, les Turcs ottomans qui dominaient cette péninsule depuis le XVe siècle en sont progressivement chassés par des révoltes populaires appuyées par des interventions étrangères (Russie, France, Royaume-Uni, Autriche-Hongrie). Les différentes nationalités qui peuplent la péninsule balkanique obtiennent la création d'États nationaux, même si ceux-ci renferment des minorités qui peuvent être maltraitées par la nationalité dominante. Apparaissent alors la Grèce, la Serbie, le Monténégro, l'Albanie, la Bulgarie, la Roumanie)

L'éclatement de l'empire d'Autriche-Hongrie, au centre de l'Europe, à la fin de la Première Guerre mondiale produit le même effet. Apparaissent alors, l'Autriche, la Hongrie, la Tchécoslovaquie et un agrandissement de la Serbie qui devient la Yougoslavie.

Dans l'idéal, la balkanisation répond au souhait d'un peuple à disposer d'un État à lui et de ne plus être soumis à la domination d'une autre peuple. Mais la balkanisation conduit quelquefois à créer des États qui ont des difficultés à exister à cause du manque de débouchés maritimes ou du surdimensionnement de leur capitale, ce qui a été le cas de Vienne en Autriche après 1918.

Portail Europe —  Accédez au portail sur l'Europe.