Feu d'artifice 2016-07-14 Loire Tours 2.jpg
11-Years-Wikipedia-Sofia-20120115-cake-1.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Vikidia a onze ans ! bravo à tous les contributeurs, rejoignez-les !

Bûcheron

« Bûcheron » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
photographie en noir et blanc.
Un bucheron muni d'une hache, on voit l'entaille en coin et la scie passe-partout. États-Unis vers 1910

Le bûcheron est le professionnel qui abat les arbres. Il travaille pour le compte d'un propriétaire forestier ou bien d'un marchand de bois. Il passe une partie de l'année dans la forêt, habitant des huttes de branchage, souvent avec sa femme et ses enfants. Le bûcheron généralement travaille en équipe. Son éloignement dans les profondeurs des lieux que les ruraux évitent le plus possible, rendait son existence mystérieuse et souvent on le craignait. Par son activité le bûcheron fournissait le bois d'œuvre (pour la construction et l'ameublement) . Il fournit également le bois de chauffage pour les habitations mais aussi pour la fabrication du charbon de bois pendant longtemps utilisé dans la métallurgie.

Trouver du travail[modifier | modifier le wikicode]

Les arbres poussent dans des propriétés appartenant à des particuliers ou à des collectivités (communes, départements, domaine national). Ce sont les propriétaires qui décident des parties à couper. Le plus souvent ils délèguent le recrutement des bûcherons à des entrepreneurs ou à des marchands de bois. Ce sont ceux-ci qui forment les équipes de bûcherons (quelquefois une famille élargie). L'attribution des coupes entre les équipes se fait le plus souvent au tirage au sort. En effet les forêts ne sont pas homogènes et ne fournissent pas partout la même quantité de bois. Les parties les plus fournies étaient les plus recherchées. Le hasard semblait plus juste.

Dans l'équipe ce sont les hommes qui abattent les arbres. Les femmes quelquefois aident les hommes mais elle sont surtout chargées de l'intendance quotidienne (préparer les repas) et de réunir les branches en fagots destinés au chauffage (le boulanger était un gros consommateur de fagots). Les enfants sont aussi mis à contribution.

La rétribution du travail se fait à la « tâche », c'est-à-dire au bois abattu. L'employeur très souvent ne rétribue que les grumes bien droites. D'où l'intérêt d'avoir un coin de forêt avec de beaux arbres et de bien faire le travail pour éviter l'éclatement des troncs. Les grumes tordues, les branches, les chutes de sciage sont le plus souvent laissées au bûcheron. Il les utilise pour les besoins en chauffage de sa vie quotidienne sur le lieu de travail ou il les vend aux professionnels intéressés.

Le bûcheronnage[modifier | modifier le wikicode]

photographie en noir et blanc. Équipe de jeunes bûcherons maniant la scie passe-partout
Bûcherons sciant un tronc. Californie. Années 1930

La saison du bûcheronnage se déroule en automne et hiver. (d'octobre à avril). Dans une coupe, tous les arbres ne sont pas abattus. On en préserve quelques-uns (en les marquant) qui doivent fournir les grands arbres ou qui serviront de porte-graines en vue du repeuplement de la forêt. Le bois destiné à la charpente est coupé en « lune descendante », ce qui évite le pourrissement trop rapide.

Le travail du bûcheron demande de la force physique et de l'expérience. Pour abattre un arbre il faut généralement deux hommes.

Ceux-ci dégagent d'abord le pied de l'arbre en coupant à la cognée (hache) le haut des racines. Ensuite il faut déterminer dans quelle direction on fera tomber l'arbre. Il ne faut pas en effet, abîmer d'autres arbres voisins ni abîmer l'arbre pendant sa chute. On pratique alors une échancrure en coin dans la base du tronc qui fait face à la direction choisie.

Ensuite les bûcherons se placent derrière l'arbre (par rapport à la direction de chute). À l'aide d'une scie à poignées munie d'une lame large et très longue (le passe-partout) ils scient le tronc au dessus de la coupe en coin. Pour éviter que la scie ne se bloque dans le tronc, au fur et à mesure du sciage on introduit des coins de bois ou de métal dans la fente afin de la maintenir ouverte.

Dès que l'arbre commence à craquer, les bûcherons s'éloignent. Si le travail a été bien fait l'arbre chute là où cela était prévu. Il faut à tout prix éviter que l'arbre ne tombe sur une de ses très grosses branches car le tronc risque alors d'éclater.

Une fois l'arbre au sol, les branches sont coupées à la serpe ou à la cognée. Les branches et les troncs de petite taille, destinés au bois de chauffages, sont ensuite fendus à l'aide d'un coin de métal que l'on enfonce en tapant dessus grâce au merlin (un gros marteau à long manche). Un bûcheron dans sa saison de travail arrive à débiter une cinquantaine de stères (cube d'un mètre de côté). Un hectare de taillis procurait environ deux cent stères de bois.

Les souches restent en place.

Évacuation du bois coupé[modifier | modifier le wikicode]

L'évacuation du bois a lieu pendant la belle saison, une fois le chantier de bûcheronnage terminé ou en sommeil saisonnier. Le tronc lisse sera pris en charge par les débardeurs qui avec leurs attelages de bœufs ou de chevaux vont l'amener au lieu de travail des scieurs de long. Ceux-ci vont le débiter en grumes de dimension voulue. Le tronc peut aussi être sorti entier de la forêt, c'est le cas des arbres destinés à la fabrication des mâts au temps de la marine à voile ou qui fournissent les grosses poutres dans les constructions.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Les outils de la campagne. Patrick Glémas, Annie Desgrippes et Frédéric Morellec. La Maison rustique. 1999
  • La France en héritage. Gérard Boutet. Éditions Omnibus.2012
Portail des métiers —  Tous les articles sur les métiers.