Aux Champs

« Aux Champs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

​​​​Aux champs est une nouvelle réaliste écrite par Guy d​e Maupassant (1850 – 1893). Toute l'action se déroule à la campagne, dans le pays de Caux, en Normandie. Elle est parue pour la première fois le 31 octobre 1882 dans le journal Le Gaulois puis en 1883 dans Les Contes de la bécasse. ​​La nouvelle présente trois familles. Les thèmes de la nouvelle sont : l’adoption, la pauvreté, l’argent, la cupidité, la jalousie. ​

Résumé[modifier | modifier le wikicode]

​Dans la campagne, en Normandie, vivent misérablement deux familles paysannes voisines, les Tuvache (3 filles et 1 garçon) et les Vallin (3 garçons et 1 fille). M. et Mme d'Hubières, qui n'ont pas d'enfant, passent par là et font une halte. La femme trouve le fils Tuvache mignon et décide de l'adopter contre de l'argent. La mère de ce dernier refuse car elle veut garder cet unique fils et parce qu'on ne vend pas un enfant. Finalement, les d'Hubières vont adopter l'un des fils de la famille Vallin pour 120 francs par mois. La famille Tuvache va continuer à vivre dans la misère, tandis que la famille Vallin va vivre correctement. ​Vingt ans plus tard, le fils Vallin, riche, revient voir sa famille, ils fêtent son retour parmi eux. Le fils Tuvache, qui n'a pas été adopté reproche à ses parents de ne pas avoir été vendu à la famille d'Hubières, puis part dans la nuit.

Analyse[modifier | modifier le wikicode]

Maupassant prend souvent comme cadre de ses histoires la campagne, et la campagne normande en particulier. C’est pourquoi l’on peut regrouper ses récits en contes normands et en contes parisiens.

Guy de Maupassant s’est appliqué à décrire fidèlement la société de son époque, aussi bien la classe bourgeoise que la vie des paysans normands. C’est ce milieu campagnard que nous retrouvons dans Aux champs​. Pour décrire ce milieu, Maupassant va utiliser le style du réalisme : des expressions précises sont employées pour décrire la vie des paysans et leur mentalité, ​et le patois est même utilisé.

Dans cette nouvelle, Maupassant semble donner une vision plutôt pessimiste de la société. Les paysans sont dans une grande détresse à cause de leur pauvreté, si bien qu’ils sont prêts à vendre leur enfant. ​

​​Dans cette nouvelle, on peut voir que la morale qui ressort de l’histoire est contraire à celle que l’on attend car la famille qui a vendu son enfant gagne alors que celle qui a gardé l’enfant connait une fin injuste et triste. Ce texte a pour fin une morale troublante car d’un côté, les Vallin ont vendu leur enfant, ce qui est immoral car un enfant n'est pas un objet, et d’un autre côté les parents qui ont vendu leur enfant lui ont donné la chance d’une vie meilleure. Finalement les parents Tuvache ont tout de même perdu leur fils, il est ingrat car ses parents se sont privés d'argent par amour pour lui. Il ne faut pas oublier que si les Tuvache n’ont pas vendu leur fils, c’est qu’il s’agit de leur fils unique et qu’ils en avaient besoin pour le travail à la ferme. De plus, madame d'Hubières a un comportement puéril tout au long de la nouvelle.​ ​

Adaptation[modifier | modifier le wikicode]

​À la télévision :

​En 1986, la série télévisée française L'ami Maupassant est réalisée par Hervé Baslé, avec Maryline Even. ​ ​En 2008, la série télévisée française Chez Maupassant est réalisée par Olivier Schatzky, avec Marianne Basler. Aux Champs est l’épisode 3 de la saison 2.

​​​En bande dessinée : Michel Pierret a créé la bande dessinée Aux Champs pour la collection Je Bouquine en mai 1999 (n°135).

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…