Autotrophie

« Autotrophie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Autotrophe)
Aller à : navigation, rechercher
Des cyanobactéries, exemple d'être vivant autotrophe.

L'autotrophie est la capacité qu’a un être vivant à se nourrir uniquement de matière minérale : on dit qu’il est autotrophe. La plupart des plantes, par exemples, sont autotrophes.

Définition[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Régime alimentaire

Tous les êtres vivants sont formés de matière organique.

La matière organique est aussi une source d’énergie : de nombreux êtres vivants mangent la matière organique d’autres êtres vivants pour se nourrir : les animaux, ou les champignons, par exemple, se nourrissent de plantes, d’animaux ou de champignons, vivants ou morts. On dit qu’ils sont hétérotrophes

Les êtres vivants autotrophes, au contraire, sont capables de se nourrir à partir d’autres sources d’énergie, comme le carbone, par exemple. Ils n’ont donc pas besoin de manger d’autres êtres vivants, et ne se nourrissent que de matière minérale.

Importance écologique[modifier | modifier le wikicode]

Les êtres vivants autotrophes n’ont donc pas besoin de manger d’autres êtres vivants pour vivre : ils peuvent donc survivre seuls.

Les êtres vivants hétérotrophes, eux, ont besoin de manger d’autres êtres vivants : ils ne peuvent pas vivre sans eux.

C’est pourquoi les êtres vivants autotrophes, surtout les plantes, sont très importants : ils sont au début de la chaîne alimentaire, et permettent de nourrir, directement ou indirectement, tous les autres êtres vivants : c’est ce que l’on appelle des producteurs primaires.

Différents types d’autotrophie[modifier | modifier le wikicode]

La photosynthèse[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Photosynthèse

Certains êtres vivants, comme les plantes, sont capables de photosynthèse, un processus qui leur permet de capter la lumière du soleil pour se nourrir.

Pour cela, ils ont besoin de pigments colorés : la cholorophylle est le plus connu : c’est elle qui donne leur couleur verte aux plantes.

D’autres êtres vivants sont aussi capables de capter la lumière du soleil par photosynthèse ; ils utilisent parfois des couleurs différentes pour le faire.

Les algues rouges, les algues brunes, et un grand nombre de micro-organismes en font partie.

Sur Terre, les êtres vivants capables de photosynthèse sont à la base de la plupart des chaînes alimentaires.

Les autres modes d’autotrophie[modifier | modifier le wikicode]

Il existe des endroits sur Terre où la lumière du soleil ne pénètre pas : sous terre, ou au plus profond des océans.

Des êtres vivants autotrophes sont capables de se nourrir d’autres formes d’énergie, comme le méthane ou le soufre, et d’alimenter des chaînes alimentaires, même dans un endroit sans lumière.

Au fond des océans, des bactéries vivent en symbiose avec un ver géant, le Riftia. Grâce à ces bactéries, les Riftia sont capables de se nourrir de soufre, et de survivre à plusieurs milliers de mètres sous l’eau, sous une pression énorme, et à une température de plusieurs centaines de degrés !

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.