Auschwitz

« Auschwitz » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Entrée du site d'Auschwitz-Birkenau

Auschwitz (ou Auschwitz-Birkenau) est le nom en allemand d'un camp de concentration et d’extermination nazi construit pendant la Seconde Guerre mondiale, situé près de la ville de Oswiecim au sud-est de Katowice en Pologne actuelle (pendant la Seconde Guerre mondiale, la Pologne était annexée au Troisième Reich).

Le camp d'Auschwitz est créé le 27 avril 1940 par l'organisation nazie, les SS, et libéré par l'Armée rouge soviétique le 27 janvier 1945. Pendant ces cinq années, plus de 1,1 million d'hommes, de femmes et d'enfants meurent à Auschwitz, dont la plupart sont des Juifs.

Les différentes parties du camp d'Auschwitz

Sous la responsabilité supérieure de Himmler, le commandement du camp est assuré de mai 1940 à novembre 1943 par le SS-Obersturmbannführer Rudolf Höss. Lui succède de novembre 1943 à mai 1944 le SS-Obersturmbannführer Arthur Liebehenschel. Puis de mai 1944 à janvier 1945 (date de la libération du camp) le commandement est assuré par le SS-Sturmbannführer Richard Baer.

Auschwitz était un vaste complexe concentrationnaire constitué de trois camps :

Le camp d'Auschwitz I[modifier | modifier le wikicode]

Le camp numéro I d'Auschwitz, bâti dans une zone industrielle polonaise

Ce camp est ouvert le 20 mai 1940. C'était un camp de concentration créé pour y enfermer les prisonniers de guerre polonais. Les premiers prisonniers sont des opposants politiques polonais, socialistes ou communistes pour la plupart (la moitié ouest de la Pologne est annexée par l'Allemagne nazie depuis octobre 1939). Ils y sont vite rejoints par des prisonniers politiques allemands et par ceux que les nazis considèrent comme des « éléments asociaux » jugés selon eux non-intégrables dans la population du Troisième Reich : les Tziganes, les prostituées, les homosexuels, les handicapés, les Témoins de Jéhovah, les Juifs. Après l'attaque allemande contre l'Union soviétique en juin 1941, les prisonniers de guerre soviétiques sont acheminés vers Auschwitz I. En 1940, le camp renferme de 13 000 à 16 000 détenus ; ils sont environ 20 000 en 1942. Près de 70 000 personnes y périssent. À l'origine les prisonniers contraints au travail forcé devaient produire du caoutchouc et de l'essence synthétiques à partir des ressources locales particulièrement abondantes (eau, charbon, chaux). La société employeuse était IG Farben. Le camp était doté de logements souvent luxueux pour les officiers SS qui en assuraient la garde.

C'est dans ce camp qu'en septembre 1941 le gaz ziklon-B est testé sur des prisonniers de guerre soviétiques ; qui est mortel en très petite quantité. Il y aura une chambre à gaz et un crématoire composé de trois fours pour faire disparaître les corps des personnes gazées. Les installations ne seront pas détruites au moment de l'évacuation du camp par les nazis, destructions qui seront faites ailleurs pour ne pas laisser de traces. C'est également dans ce camp qu'eurent lieu des expériences « médicales » monstrueuses accomplies par des médecins nazis.

Le camp d'Auschwitz II ou Auschwitz-Birkenau[modifier | modifier le wikicode]

Le camp de Birkenau au maximum de son extension en août 1944

Ce camp est installé à trois kilomètres d'Auschwitz dans un site marécageux. On a détruit le village polonais de Brzezinka pour permettre l'édification du camp. Il fut ouvert le 8 octobre 1941 pour les prisonniers de guerre soviétiques (qui furent les ouvriers qui commencèrent la construction du camp). Dès novembre 1941, il est affecté à l'extermination des juifs. Pour y parvenir les nazis firent construire dès 1942, quatre complexes de chambres à gaz-crématoires (K II, K III, K IV et K V). Plus d'un million de personnes y furent mises à mort. Les victimes étaient surtout des juifs mais aussi des Tziganes.

À partir de novembre 1943, il devient autonome par rapport à Auschwitz I et a son propre commandant.

Le camp avait une capacité « d'accueil » de 100 000 personnes à la fois. Les 300 baraques étaient regroupées sur une superficie de 170 hectares clos par une enceinte de fils de fer barbelés électrifiés de 16 km de long. Il y avait trois subdivisions : un camp pour les femmes, un camp pour les hommes et une extension qui resta inachevée (« Mexico »).

Le camp d'Auschwitz III[modifier | modifier le wikicode]

L'usine de production de caoutchouc synthétique où travaillent les prisonniers du camp de Monowitz.

Ce camp était installé dans le village de Monowitz, à l'est des deux autres camps. Il fut ouvert le 31 mai 1942. C'était un camp de travail où les personnes emprisonnées travaillaient pour la société chimique allemande IG Farben qui produisait du caoutchouc synthétique. La société IG Farben avait investi près de 700 000 Reichmarks pour édifier la Buna-Werke l'unité de production. IG Farben fournissait l'encadrement technique grâce à des civils allemands, la surveillance étant confiée aux SS.

Près de 12 000 juifs, mais aussi des prisonniers de droits communs ou politiques y travaillèrent.

Les prisonniers du fait des mauvais traitements mouraient assez rapidement, le plus souvent en étant reconduits à Auschwitz-Birbenau pour y être brûlés. Ils étaient remplacés immédiatement.

Autres camps dépendants d'Auschwitz[modifier | modifier le wikicode]

À ces trois camps s'ajoutait une cinquantaine de petits camps qui étaient dispersés dans la région. Ils relevaient de l'administration d'Auschwitz.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Portail de la mort - Tous les articles sur la mort.
Reichsadler Deutsches Reich (1935–1945).svg Portail du nazisme - Tous les articles concernant le nazisme.