Aurochs

« Aurochs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Aurochs
Un aurochs (Bos primigenius) de Lascaux
Un aurochs (Bos primigenius) de Lascaux
Nom(s) commun(s) Aurochs
Nom scientifique Bos primigenius
Classification famille des Bovidés
Répartition Espèce disparue. Vivait en Europe, il y a environ 2 millions d'années
Milieu de vie Forêts, plaines et marais
Taille jusqu'à 2 m au garrot
Poids 800 à 1000 kg
voir modèle • modifier
Images sur l'aurochs Vikidia possède une catégorie d’images sur l'aurochs.

L'aurochs ou auroch (Bos primigenius) est une espèce de bovidé disparue sous sa forme sauvage depuis environ 400 ans. C'est l'ancêtre des races actuelles de vaches (ou bœufs) domestiques. Cette espèce appartient au genre Bos, son nom scientifique est Bos primigenius.

L'aurochs sauvage[modifier | modifier le wikicode]

Historique[modifier | modifier le wikicode]

L'aurochs serait apparu en Inde il y a environ deux millions d'années, puis aurait ensuite migré vers le Moyen-Orient et le reste de l'Asie pour gagner l'Europe, il y a environ 500 000 ans.

L'aurochs a été chassé par les hommes préhistoriques, dont les Hommes de Néanderthal, puis par nos ancêtres Homo sapiens Hommes de Cro-Magnon, qui l'ont très fréquemment représenté dans les peintures du Paléolithique supérieur qu'on a découvertes, notamment à Lascaux ou Font-de-Gaume.

Jules César évoque l'aurochs, dans un chapitre de son récit de la Guerre des Gaules consacré à la description des Germains : on lui a rapporté que ces animaux vivaient dans l'immense forêt hercynienne, avec des élans et d'autres animaux sauvages qu'on ne trouvait déjà plus dans l'Italie romaine.

Domestication[modifier | modifier le wikicode]

La domestication de l'aurochs sauvage remonte à environ 10 000 ans, d'abord au Moyen-Orient, puis en Inde.

Les vaches européennes descendraient d'une sous-espèce européenne et moyen-orientale, tandis que les zébus (bovins domestiques asiatiques à bosse) descendraient d'une autre sous-espèce d'aurochs, et les bovins domestiques africains descendraient, quant à eux, d'un mélange incluant des aurochs nord-africains. Ces différentes races de bœufs, vaches, zébus appartiennent à la même espèce mais sont donc assez différentes et ont sans doute été domestiquées indépendamment, à partir de sous-espèces sauvages différentes.

Squelette reconstitué d'un aurochs

Description[modifier | modifier le wikicode]

L'aurochs présentait une taille plus importante que les races actuelles de bovins. Les très gros animaux (parfois 2 m au garrot) seraient souvent plus anciens, et les aurochs plus petits tendraient à devenir plus nombreux avec le temps. Leur poids pouvait atteindre 800 à 1 000 kg.

Le crâne était volumineux, avec un front plat et étroit muni de grandes cornes en forme de lyre, tournées vers l'avant. La forme précise de ces cornes pouvait varier d'un individu à l'autre. Celles des mâles pouvaient aller jusqu'à 1 m de longueur.

L'animal avait un dos rectiligne, et les jambes étaient un peu plus longues que celles des bovins domestiques actuels.

Les mâles étaient plus gros, avaient des cornes plus longues et un pelage brun-noir, avec une raie plus pâle le long de l'épine dorsale. Les femelles et les jeunes des deux sexes avaient un pelage plus rougeâtre, sans cette raie dorsale.

Environnement, disparition[modifier | modifier le wikicode]

L'aurochs occupait en Europe des habitats de forêts et de marais. C'était un animal opportuniste, occupant des milieux assez différents, et sachant s'adapter à chacun d'eux.

Ce ruminant s'alimentait principalement d'herbes et de graminées. En automne, il consommait parfois des glands et, en hiver, des branches d'arbres ou de buissons, tout comme le pratique encore le bétail domestique actuel.

L'aurochs a été la proie des lions, tigres et loups, puis de l'homme qui l'a chassé au point de provoquer sa disparition.

Le dernier aurochs libre et sauvage connu a été tué en Pologne, dans la forêt de Jaktorów, en 1627.

L'aurochs reconstitué ou aurochs de Heck[modifier | modifier le wikicode]

Aurochs de Heck, dans le parc animalier des Âges glaciaires, à Neandertal (Allemagne)
Un taureau de Heck

L'aurochs de Heck ou « néo aurochs », ou « aurochs-reconstitué » est une sélection de races bovines domestiques menée en Allemagne à partir des années 1920 et 1930 par les frères Heck. Ceux-ci voulaient tenter par ce mélange de recréer l'aurochs sauvage d'origine.

Un petit réseau d'éleveurs, notamment en Allemagne, fait toujours l'élevage d'aurochs-reconstitués. Comme cette race vient de plusieurs races rustiques, elle est en général assez résistante aussi. Depuis le début des années 2000, ces éleveurs ont entrepris d'introduire de nouvelles races bovines domestiques dans des groupes reproducteurs d'aurochs de Heck, des races qui possèdent notamment des cornes de grande taille, de manière à former peu à peu des groupes d'animaux plus proches en apparence de l'aurochs sauvage1. Quelques-uns de ces aurochs de Heck ont été réintroduits en milieu naturel, aux Pays-Bas et en Hongrie, où ils forment des troupeaux vivant à l'état sauvage.

Note[modifier | modifier le wikicode]

  1. Les aurochs de Heck sont des bovins qui ressemblent à des aurochs, mais uniquement par leur aspect (phénotype). On ne sait pas grand-chose des caractères héréditaires (génotype) des aurochs.

Lien[modifier | modifier le wikicode]

Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.