Aurignacien

« Aurignacien » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
photographie en couleur. Des panthères dont le contour est peint en ocre
Décor aurignacien de la Grotte Chauvet
.

L'Aurignacien est une culture archéologique du début du Paléolithique supérieur. Il date d'environ 39 à 28 000 ans avant le présent1. En Europe centrale et occidentale, l'Aurignacien semble correspondre à l'arrivée de l'Homo sapiens.

Le nom provient de la grotte d'Aurignac en Haute-Garonne fouillée à partir de 1860. Le nom a été associé (site éponyme) à cette culture en 1906.

L'Aurignacien est caractérisé par son industrie osseuse (sagaies à bases fendues) et lithique (pièces carénées, lamelles, lames retouchées, etc. en pierre). Les populations de l'Aurignacien ont laissé de nombreux documents artistiques, comme des coquillages perforés, des objets sculptés en ronde bosse mais aussi des peintures (comme celles de la grotte Chauvet en Ardèche ou de La Ferrassie en Dordogne).


Le milieu environnant[modifier | modifier le wikicode]

cart. Présence diffuse en Espagne, France, Ialie, Balkans, Europe danubienne. concentration en Aquitaine, dans le régions côtières nord et sud-est de l'Espagne
Carte de la présence des Aurignaciens en Europe

Vers 35 000 et 30 000 BP le climat connait une période tempérée mais il se dégrade progressivement à partir de 30 000, il devient froid et sec. Les pollens recueillis à Arcy-sur-Cure (dans l'Yonne) montre que la végétation passe d'une forêt claire de feuillus et de conifères à des bosquets de pins et de bouleaux dans la vallée alors que plateau qui la surmonte devient une steppe. La faune est composée d'herbivores : mammouths, rhinocéros laineux, rennes, chevaux, bœufs, marmottes... et de carnivores : ours, grands félins, loups, hyènes, …

Les Aurignaciens[modifier | modifier le wikicode]

Vu qu'ils pratiquaient le nomadisme et la chasse les Aurignaciens devaient être très peu nombreux. Leurs groupes devaient être isolés les uns des autres dans l'immense territoire où ils ont laissé des traces. Ils ne devaient pas être plus de quelques milliers.

Les hommes de l'Aurignacien vivaient surtout de la chasse de grands mammifères terrestres. On a trouvé très peu de traces de consommation de poissons ou d'oiseaux. Il est très probable que les végétaux ne jouaient qu’un rôle très marginal dans le régime alimentaire.

Les Aurignaciens étaient nomades et occupaient des habitats plus ou moins temporaires suivant les saisons. Pour ceux-ci, ces populations ont recouru abondamment aux entrées de cavités ou aux abris sous roche lorsque ceux-ci étaient présents, quoi qu’elles fussent tout à fait capables de dresser des tentes, voire de construire des cabanes. Ils abandonnaient un site à la suite de la raréfaction de la nourriture du fait de la chasse ou des migrations animales.

Au débit de la période aurignacienne, les Homo sapiens vivaient en même temps que les Néanderthaliens de la culture Châtelperronienne.

L'outillage des hommes de l'Aurignacien[modifier | modifier le wikicode]

Le débitage aurignacien

Les outils en pierre (lithiques) de l' Aurignacien comporte de grandes lames épaisses. Ces lames ont été travaillées par des retouches écailleuses observables sur les deux côtés des lames qui sont parfois munies d'encoches de chaque côté (la « lame étranglée »). On trouve également de nombreuses pièces carénées provenant de l'enlèvement réguliers d'éclats minces et qui donnent des grattoirs carénés qui servent à gratter les peaux, burins carénés et burins busqués pour graver et travailler l'os.

Les outils en matière dure animale montrent une nouveauté comme les pointes de sagaies à base fendue en ivoire ou en bois de renne. Toujours confectionnés dans ces matériaux on trouve les premiers bâtons percés, des poinçons, des baguettes, des lissoirs.

L'art des Aurignaciens[modifier | modifier le wikicode]

photographie d'une sculpture représentant un cheval
Une sculpture aurignacienne

Les Aurignaciens sont les premiers humains dont on ait retrouvé les traces d'une représentation figurative de leur environnement vivant.

Les Aurignaciens fabriquent des parures en dents animales perforées ou coquillages fossiles ou contemporains, en ivoire, en bois de cervidé. Les coquillages peuvent provenir de gisements très éloignés du site dans lesquels ils furent découverts.

Les Aurignaciens créent des statuettes en ronde bosse représentant des mammouths, des félins, des ours, des chevaux et des hommes. Elles ont été sculptées dans l'ivoire de mammouth. Ils gravent également des plaques de roches dures.

Les peintures aurignaciennes sont celles de la Grotte Chauvet ou de l'abri de La Ferrassie et d'autres sites en Dordogne, en Gironde, ou en Italie du Nord.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Des études récentes (2012) repoussent le début de l'Aurignacien à 42 000
Arrowhead-detoured.png Portail de la Préhistoire —  Tous les articles sur la Préhistoire