Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Les articles à compléter • Le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Art urbain

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le mur de Berlin avant sa destruction à partir de 1990, vu du côté de Berlin-Ouest.

L'art urbain (ou Street Art) est un ensemble d'œuvres créées dans la rue, ou destinées à être montrées dans la rue. L'art urbain peut être pictural (c'est-à-dire que les œuvres sont des peintures), musical, ou encore théâtral… Il se fait en général clandestinement (on parle dans ce cas d'art sauvage urbain), mais il peut aussi y avoir des gens qui le font en accord avec la loi.

Histoire[modifier]

Ce n'est que dans les années 1980 que l'on commence à parler d'art urbain, bien que la technique du pochoir soit préhistorique. L'invention de la bombe aérosol dans les années 1970 permet aux street-artistes de réaliser leurs œuvres rapidement sur les murs ou dans le métro. Avant, les graffitis, les pochoirs et autres illégalités murales étaient surtout utilisées pour la politique, alors que maintenant, en général, c'est surtout pour la beauté des briques que les artistes urbains investissent les rues.

En Mai 68, un petit groupe d'artistes se met à aider les manifestants par l'art urbain, qui avait alors surtout pour but de convaincre. Cependant, encore dans les années 1970, peu nombreux étaient les artistes qui se décidaient à exposer leurs œuvres à l'extérieur.

Mais à la fin de ces années, deux artistes se mirent enfin à appliquer leurs œuvres sur les murs de Paris. Peu après, de nombreux autres les rejoignirent. Ils étaient assez populaires dans le milieu de l'art contemporain. Dans les années 1990, une nouvelle vague d'artistes surgit, apportant de nouvelles techniques, par exemple la mosaïque. L'art urbain est reconnu de façon tardive par les institutions culturelles : longtemps considéré comme dégradant ou vandale, il entre finalement dans les musées et les galeries d'art.

Aujourd'hui, l'art a beaucoup moins de succès en province qu'à Paris (sauf pour les graffitis), ville prise d'assaut par les différents pochoiristes et autres individus. On peut toutefois remarquer que certains quartiers de la capitale sont totalement délaissés… On entend depuis quelques années de plus en plus parler de ces artistes dans les médias.

Principales caractéristiques[modifier]

L'art urbain ou street art est récent et fait donc partie de l'art contemporain. Il s'expose dans l'espace public en ville (place, rues, trottoirs, etc.). Il est donc visible par tous, à la différence des œuvres exposées dans les musées ou encore dans les collections particulières. De ce caractère public découle la conséquence que les œuvres peuvent être supprimées ou modifiées à tout moment. Ces dernières sont réalisées sans autorisation en toute liberté de l'artiste, et sont donc illégales quand elles ne respectent pas le droit de propriété. De nombreux street-artistes utilisent des pseudonymes (SAMO, Miss.Tic, par exemple) et réalisent leurs œuvres la nuit ou clandestinement. Le street art n'est pas financé par des institutions publiques (État, collectivité territoriale) ou des commanditaires privés : les artistes ne sont pas payés pour leurs œuvres. Aussi le street art ne doit pas être confondu avec le muralisme (Diego Rivera), les sculptures publiques (Alexander Calder) ou encore les installations. Les street-artistes utilisent des techniques très variées : peinture à la bombe aérosol ou au pochoir (Jef Aérosol) mosaïques (Invader), autocollants (Shepard Fairey), collages, etc. Ils ont des buts divers : faire réfléchir, rendre un endroit plus beau, détourner la fonction d'un lieu, transformer la ville, laisser une trace, etc.

Cependant, depuis quelques années, ces caractéristiques de base ont tendance à changer : ainsi des œuvres du street art intègrent les musées, les expositions et sont achetées par des particuliers. Il existe même des festival de street art. Des œuvres sont vendues aux enchères (comme celles de Banksy). Des itinéraires touristiques sont organisés pour découvrir les œuvres d'art urbain. Les collectivités territoriales utilisent aussi l'art urbain pour empêcher l'apparition de graffiti ou la dégradation des murs, des espaces publics...

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

Portail des arts — Tous les articles sur les différentes formes d’art.