Livre d'or
Livre d'or

Gazettearticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Aretha Franklin

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Aretha Franklin en 2009.

Aretha Louise Franklin, née le 25 mars 1942 à Memphis (Tennessee) et morte le 16 août 2018 à Détroit (Michigan), est une chanteuse pianiste auteure-compositrice américaine de soul, gospel, jazz, et Rhythm and blues. On la surnomme « La Reine De La Soul ».

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Aretha grandit à Détroit des années 1950, entourée dès son enfance par les plus grandes figures du mouvement des droits civiques. Son père, pasteur baptiste, est un militant et proche du pasteur Martin Luther King. Il organise en 1963 la marche pour la liberté de Détroit – à l’époque la plus grande manifestation pour les droits civiques jamais organisée aux États-Unis.

Élevée à Détroit, Aretha Franklin s’installe dans les années 1960 à New York avant de déménager pour Los Angeles au milieu des années 1970. Elle s’installe à Encino et y vit jusqu'en 1982.

La vie d'artiste[modifier | modifier le wikicode]

À la mort de sa mère, Aretha Franklin commence à chanter en tant que choriste à l'église baptiste New Bethel Baptist Church. À 12 ans, son père commence à la diriger. Il l’emmène ainsi sur la route avec lui lors de ses tournées dites « gospel caravan » pour qu'elle se produise dans différentes églises. Il la fait par ailleurs signer son premier contrat chez J.V.B. Records.

Elle a enregistré 42 albums studio et vendu plus de 75 millions de disques. Elle est aussi la première artiste noire à dépasser Elvis Presley dans les classements et la première femme à entrer au Rock and Roll Hall of Fame.

Elle est considérée comme l'une des plus grandes chanteuses de soul.

Elle a aussi joué dans le film très connu "Les Blues Brothers".

La vie de militante[modifier | modifier le wikicode]

Militante des droits civiques aux côtés de Martin Luther King, porte-parole de tout un peuple. En 1967, Respect devient un hymne des droits civiques. En effet, lLe respect réclamé par Aretha trouve un écho immédiat à un moment où la communauté afro-américaine demande à être respectée et considérée. « Respect, c’était un besoin pour toute une nation, pour l’homme et la femme de la rue, le businessman et la mère de famille, le pompier et l’enseignant. Tout le monde exigeait le respect. C’était également le cri de ralliement du mouvement pour les droits civiques », écrit Aretha dans ses Mémoires. Puis en 1970, elle demande la libération de l'activiste Angela Davis et se propose de payer sa caution. Pour des générations de femmes, Aretha est un modèle qui a représenté non seulement le combat pour l'égalité des droits mais aussi l'égalité hommes-femmes.

Référence[modifier | modifier le wikicode]

Cachin, Olivier. Black music : 40 artites de la musique noire. Gallimard, 2017. 96p. ; couv.ill. ; ill. ; 12 cm. Bam !. ISBN 2-07-508912-8

Source[modifier | modifier le wikicode]

Des éléments de la page Wikipédia d'Aretha Frankin.

Portail de la soul et funk —  Tous les articles concernant la soul et funk.
Portail du R&B —  Tous les articles concernant le R&B.
Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.