Arbre de Noël

« Arbre de Noël » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un arbre de Noël à New York (épicéa)
Épicéas chargés de neige, en Finlande.
Les fleurs rouges du pohutukawa, comparables à des boules de Noël

L'arbre de Noël, aussi appelé sapin de Noël, est un arbre que les familles décorent à Noël avec des boules, des guirlandes, etc. L'arbre de Noël est devenu une tradition importante en Amérique du Nord et en Europe occidentale. Il est aussi associé à la crèche et aux cadeaux.

Quel arbre ?[modifier | modifier le wikicode]

En Europe et en Amérique du Nord, l'arbre de Noël est un épicéa. L'épicéa représentait la naissance, c'est pourquoi il a été utilisé comme symbole de Noël. On utilise aussi le sapin de Nordmann pour des raisons pratiques : il perd ses aiguilles moins vite.

Certains arbres de Noël sont aussi en plastique.

Dans l'hémisphère Sud, l'arbre de Noël est un pohutukawa. Les saisons sont inversées entre l'hémisphère Sud et l'hémisphère Nord. Donc, à Noël, c'est l'été dans l'hémisphère Sud. Le pohutukawa est un arbre à fleurs. Il a des fleurs rouges qui rappellent les boules rouges.

Décoration[modifier | modifier le wikicode]

Boules de Noël.

L'arbre de Noël est décoré de boules et de guirlandes. Les guirlandes s'enroulent autour, et les boules se fixent sur les branches. On peut utiliser une (ou plusieurs !) guirlandes électriques qui s'allument et clignotent, voire des bougies qu'on allume. En France, les bougies ont été interdites car c'est le meilleur moyen de mettre le feu au « sapin ».

On peut aussi utiliser des coquillages, des pommes de pin, des oranges, etc. On peut encore chercher à inventer des décorations originales ! Par exemple, du papier, un ciseau et de la colle suffisent à fabriquer des petits bonshommes de neige à suspendre...

Une tradition de Noël[modifier | modifier le wikicode]

La veille de Noël, le père Noël dépose des cadeaux par milliers au pied de l'arbre.

Dans les familles chrétiennes, on y place une crèche qui comporte de petites figurines représentant Joseph, Marie et leur enfant Jésus.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Origine[modifier | modifier le wikicode]

Il est difficile de connaître la véritable origine du sapin de Noël. Dans l'Antiquité (donc avant la naissance de Jésus), les Celtes possédaient un calendrier basé sur les cycles de la lune : chaque mois a son végétal. Comme il est facile de le deviner, l'épicéa est celui de décembre : cette espèce d'arbre, qui ne perd pas ses feuilles en automne et qui reste vert, alors que les autres se dénudent, devient symbole de vie éternelle et d'espoir de renouveau à travers le monde végétal. Au solstice d'hiver (21 décembre), on le décore de fruits, de fleurs, de blé, voire de pièces de monnaie, dans l'espoir d'avoir un printemps fertile.

Au XVIe siècle, les Alsaciens décoraient des arbres avec des pommes. La tradition de l'arbre de Noël était née. La tradition se développa surtout dans les pays protestants (Allemagne, et Grande-Bretagne), qui ne veulent pas représenter la Nativité par une crèche de Noël. Les premiers arbres de Noël apparaissent à Paris dans les années 1840. L'exil à travers la France, de nombreux Alsaciens après l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'empire allemand de 1871, répand la tradition de l'arbre de Noël.

Un arbre chrétien[modifier | modifier le wikicode]

En 354, lorsque l'église institue la célébration de la naissance de Jésus, le 25 décembre (pour rivaliser avec la fête païenne du solciste d'hiver), elle reprend la tradition d'un arbre symbolique. Cet usage ne se répand toutefois que mille ans plus tard, au seizième siècle. Si la première mention du sapin comme "arbre de Noël, il sert fréquemment dans le décor de scène. Il représente l'arbre du paradis et peut être garni de pommes rouges, qui figurent le fruit défendu, et d'oublies, pâtisseries rondes et plates comme des hosties, utilisées pendant la messe. À cette époque, les friandises sont frêquentes dans la décoration. Au même moment, une étoile s'installe au sommet : elle rappelle l'étoile de Béthléem, qui guida les Rois mages vers le lieu de naissance de Jésus.

Le sapin, roi du monde[modifier | modifier le wikicode]

Au seizième siècle, les protestants développent cette tradition du sapin de Noël pour se démarquer des catholiques, qui préfèrent la crèche. Dès le dix-septième siècle, elle se généralise dans les pays gérmanophones (Allemagne, Autriche, et Alsace-Lorraine) et, peu à peu, se diffuse dans les villes et les campagnes. En 1738, Marie Leszczynska, épouse du roi de France Louis XV, aurait fait installer un sapin de Noël dans le château de Versailles ! Il faut toutefois attendre la fin du dix-neuvième siècle pour que cette pratique s'étende dans toute la France. Aujourd'hui, l'arbre de Noël est reconnu dans le monde entier, que l'on soit chrétien ou non. Aux États-Unis, le traditionnel "éclairage de l'arbre" est l'un des symboles officiels du début de la saison des vacances. Dans l'hémisphère Sud, bien que Noël tombe en plein été, on trouve aussi des sapins. En Nouvelle-Calédonie par exemple, région où pourtant il n'existe aucune variété d'épicéa, on utilise des petits pins ou la cime d'un pin adulte...

Aujourd'hui, au vingt-et-unième siècle[modifier | modifier le wikicode]

Aujourd'hui devenu un objet de grande consommation, la sapin de Noël pousse dans des plantations destinées à satisfaire la demande saisonnière. Jusqu'à récemment, environ 70% des sapins étaient des épicéas communs (Picéa arbies), arbres bon marché, à croissance rapide, mais qui ne gardent pas longtemps leurs aiguilles ; ils ont été remplacés par le sapin de Nordmann (Abies nordmanniana), dont les aiguilles tiennent près de deux mois. Petit ou grand, en plastique, avec de la fausse neige, déjà décoré ou odorant, il est le plaisir de nombreuses familles...

En 2012, en France, pendant la période de Noël (de la mi-novembre à la mi-décembre), plus de 5,4 millions d'arbres de Noël ont été vendu. La culture du sapin de Noël, qui est reconnue comme une activité agricole couvre près de 5000 hectares de terrain (surtout en Bourgogne et en Bretagne). Ces résineux pôussent surtout sur des sols pauvres en nutriments.

Les sapins et les épicéas sont issus de graines sélectionnées. Elles sont semées en pépinière pendant quatre ans. Puis les jeunes plants sont repiqués en peine terre. Dès leur cinquième année on procède à l'élimination de certains arbres (qui seront commercialisés). Les arbres restant sont souvent taillés afin de leur donner une forme pyramidale.


Images sur les arbres de Noël Vikidia possède une catégorie d’images sur les arbres de Noël.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.