Vikidia 128px.png
Logo-lilo.png
Communauté  • Livre d'or
Contribuer, diffuser, rejoindre l'association, faire des recherches, ou regarder une vidéo ; il existe de nombreuses façons de soutenir Vikidia.

Araignée des bananes

« Araignée des bananes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Araignée des bananes
Une araignée des bananes à ventre noir
Une araignée des bananes à ventre noir
Nom(s) commun(s) Araignée des bananes, Araignée bananière, « Araignée banane », Araignée vagabonde, Araignée errante
Nom scientifique Genre Phoneutria
Classification Araignée
Répartition Amérique du Sud
Milieu de vie Forêt dense, plantations de fruits
voir modèle • modifier

L'araignée vagabonde, ou araignée des bananes (nom scientifique : Phoneutria) est une grosse araignée d'Amérique centrale et du Sud. On l'appelle ainsi car, contrairement à la plupart des araignées, elle ne construit pas de toile, ni même de terrier, et n'est pas sédentaire1 : la nuit, elle parcourt le sol de la forêt, à la recherche de proies, et, le jour venu, elle se trouve un abri pour se cacher, avant de repartir le lendemain. Elle se cache dans les tas de bois, les termitières, ou même les régimes de bananes ; c'est d'ailleurs ce qui lui a valu son surnom d'« araignée banane », car il arrive parfois que des régimes de bananes soient cueillis dans les plantations, avec une araignée à l'intérieur... et soient parfois expédiés très loin, toujours avec l'araignée ! Il existe en tout 8 espèces d'araignées des bananes, qui vivent dans les forêts denses, depuis le Costa Rica jusqu'en Argentine. Plusieurs espèces vivent notamment au Brésil. Certaines d'entre elles sont très venimeuses, et peuvent être dangereuses pour l'homme : c'est notamment le cas de la plus connue d'entre elles, l'araignée des bananes à ventre noir, qui vit à proximité des habitations humaines, et fait donc partie des araignées les plus fréquemment découvertes par accident dans des fruits.

Description et mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

L'araignée vagabonde sort la nuit, pour trouver ses proies. Elle se nourrit de gros insectes, comme les sauterelles et les grillons, les mantes, et même des vertébrés, comme les rainettes ou les lézards.

Venin[modifier | modifier le wikicode]

L'araignée des bananes est souvent décrite comme l'« araignée la plus venimeuse du monde » ; en effet, pour capturer ses proies, elle les tue en leur injectant un venin mortel. Ce venin est très toxique, beaucoup plus même que le venin, par exemple, de la veuve noire : en laboratoire, il faut 110 µg2 de venin de veuve noire pour tuer une souris, contre seulement 6 µg de venin d'araignée des bananes ! Ce venin est ce que l'on appelle un neurotoxique, c'est-à-dire qu'il agit sur le système nerveux : il paralyse la victime, qui meurt généralement asphyxiée lorsque les muscles permettant de respirer sont paralysés.

En plus de la paralysie, le venin provoque d'autres symptômes, comme une inflammation et une grande douleur. Chez l'homme, la morsure provoque aussi une érection très puissante et douloureuse : c'est ce que l'on appelle le priapisme. En effet, le venin contient des substances qui agissent sur l'érection, et que les scientifiques espèrent pouvoir exploiter pour mettre au point des traitements contre l'impuissance.

Cependant, ce n'est pas parce que le venin est plus toxique que la morsure de l'araignée est forcément plus dangereuse... Il faut aussi prendre en compte la quantité de venin que l'araignée injecte dans une seule morsure, son agressivité et la facilité à laquelle elle mord, et la probabilité d'en rencontrer une... A bien des égards, de nombreuses autres araignées également très venimeuses sont en fait beaucoup plus dangereuses pour l'homme que l'araignée des bananes, et provoquent beaucoup plus d'accidents, comme la veuve noire, notamment.

Dangerosité pour l'homme[modifier | modifier le wikicode]

Des cartons contenant des bananes. C'est dans ce genre de colis que sont parfois découvertes accidentellement, très loin de l'Amérique du Sud, des araignées des bananes.

Le vrai danger pour l'homme vient de ce que l'araignée des bananes, comme son nom l'indique, est parfois découverte accidentellement dans des colis de bananes expédiés, parfois, très loin : en 2005, un cuisinier anglais a été mordu par une araignée échappée d'un colis de bananes qu'il venait de se faire livrer dans son pub ; en 2014, une famille de Londres a découvert une araignée des bananes dans les bananes livrées par leur épicerie, et en France le gérant d'un magasin en a découvert une dans un carton de bananes bio...

Mais ces accidents restent très rares, et, surtout, ils ne concernent pas toujours les mêmes araignées... Le nom d'« araignée des bananes » est donné à toutes les araignées que l'on peut retrouver accidentellement dans les régimes de bananes, et toutes ne sont pas des araignées vagabondes... La plupart du temps, il s'agit de leurs cousines, du genre Cupiennius, originaires d'Amérique centrale et des Antilles, qui sont beaucoup moins dangereuses.

De plus, l'araignée des bananes n'attaque pas l'homme, à moins de se sentir agressée. Elle secrète un venin qui lui sert à tuer ses proies, et ses crochets ne sont pas faits pour mordre de grands animaux comme l'homme. De plus, elle dépense beaucoup d'énergie pour produire ce venin qui lui sert à chasser, et n'a pas forcément envie de le « gâcher » sur un être humain... Des scientifiques pensent que l'araignée des bananes n'est pas systématiquement obligée d'injecter son venin quand elle mord : elle pourrait simplement planter ses crochets pour mordre la main de quelqu'un qui l'embête... Du coup, la plupart des morsures infligées à l'homme ne contiendraient que très peu, voire pas du tout, de venin. L'homme mordu en 2005 a survécu, même s'il a du rester près d'une semaine à l'hôpital. Si une seule araignée des bananes sécrète bien une quantité de venin capable, en théorie, de tuer un homme adulte, les décès restent donc cependant extrêmement rares.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le wikicode]

Le caractère très exotique et inattendu de la découverte d'une araignée venimeuse dans un régime de bananes fait que ces histoires sont très souvent racontées, parfois même exagérées, et relayées par des médias à sensations, qui l'ont décrite comme l'« araignée la plus venimeuse du monde ». De fait, l'araignée existe bien, et sa morsure est bel et bien venimeuse, mais il reste très rare d'en découvrir une, et leur dangerosité a été très exagérée.

Les araignées dans les bananes relèvent ainsi de la légende urbaine, au même titre, que, par exemple, la présence alligators dans les égouts de New York...

D'après une autre légende urbaine, certaines araignées pondraient leurs œufs dans les bananes, et les jeunes araignées naîtraient ainsi à l'intérieur. Du coup, en pelant une banane, on pourrait avoir la malchance de découvrir une araignée à l'intérieur ! Ceci expliquerait pourquoi les singes pèlent ouvrent leurs bananes « à l'envers », parce qu'ils se méfient des araignées... Cette histoire est en fait totalement fausse, mais elle est fréquemment racontée. Parce qu'elle a l'air, justement, suffisamment extraordinaire, mais pas non plus totalement impossible, elle reste plausible (c'est l'une des caractéristiques des légendes urbaines).

Précisions[modifier | modifier le wikicode]

  1. Elle ne vit pas toujours au même endroit
  2. microgrammes
Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !