Appel du 18 juin 1940

« Appel du 18 juin 1940 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Appel du 18 juin)
Aller à : navigation, rechercher

L'appel du 18 juin est un discours du général Charles de Gaulle diffusé le 18 juin 1940 à la radio de Londres. Le discours fut adressé aux Français depuis Londres, juste après que le gouvernement du maréchal Pétain avoue la défaite de la France. De Gaulle déclara que la guerre n'était pas terminée ; il appela les Français à résister à l'Occupant allemand et à se regrouper autour de lui. Ce discours fut diffusé par la BBC.

Il est considéré comme l'origine de la Résistance française. Cependant, le discours fut peu écouté sur le moment (une grande partie de la population de la France du Nord étant sur les routes, fuyant l'avance des troupes allemandes). Ce discours est aujourd'hui dans le patrimoine mondial.

Avant le 18 juin[modifier | modifier le wikicode]

En septembre 1939, la France déclare la guerre à l'Allemagne nazie. Le 10 mai 1940, l'armée allemande passe à l'attaque à travers la forêt des Ardennes. Les Français sont surpris et refluent. En juin, le front est rompu. Une partie des troupes françaises se replient sur Dunkerque. Le général de Gaulle, (qui était membre du gouvernement Raynaud) part de la France et rejoint la Grande-Bretagne le 15 juin 1940.

Les troupes de la ligne Maginot sont encerclées sans avoir combattu. Le gouvernement français fut obligé de se déplacer à Bordeaux, le 10 juin. Les civils ne sont pas épargnés par les difficultés : des millions de Français ont fui leur domicile (c'est l'Exode). Le 14 juin, les troupes allemandes entrent dans Paris. Paul Reynaud, alors président du Conseil des ministres de la Troisième République française, remet sa démission le 16 juin. Le maréchal Pétain devient le nouveau chef du gouvernement de la France. Le 17 juin, dans son message radiodiffusé, Pétain annonce qu'il va demander aux allemands les conditions de l'armistice.

Arrivé à Londres, le général de Gaulle est opposé à l'armistice. Le 18 juin, le Premier ministre britannique Winston Churchill lui donna l'autorisation de diffuser un discours sur la BBC. Dans ce discours adressé aux Français, il tente de rassurer. Il appelle à la résistance à l'occupant allemand. Pour lui, « cette guerre est une guerre mondiale » et la défaite de la France ne signifie pas la victoire du Troisième Reich.

Ce discours ne fut pas enregistré. La BBC ne le considéra pas comme important. Il fut peu écouté en France (les Français étant pour une partie d'entre eux sur les routes et le reste n'avait pas l'habitude d'écouter la radio anglaise). Par contre, des journaux, comme la « Dépêche de Toulouse » publièrent l'appel. Néanmoins, il est considéré comme l'origine de la Résistance française. Un second discours, enregistré, fut donné le 22 juin.

Contenu[modifier | modifier le wikicode]

« Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. »
Pour lire le discours entier, voir sur Wikisource.

Après le 18 juin[modifier | modifier le wikicode]

À tous les Français

Le gouvernement du maréchal Pétain signa, le 22 juin, l'armistice et continua de gouverner. Le 10 juillet les députés et les sénateurs réunis à Bordeaux votèrent (sauf 80 d'entre eux) les pleins pouvoirs à Pétain. Ce dernier mis fin à la Troisième République. Il fonda alors l'État français et s'installa à Vichy (ville de cure thermale avec de très nombreux hôtels et située dans la zone non-occupée par l'armée allemande). Le nord et l'Ouest de la France furent occupés par les Allemands. Le maréchal Pétain fit de la collaboration avec l'occupant nazi un des piliers de la politique menée par ses gouvernements (Darlan et Laval)

Le général de Gaulle s'imposa comme le chef des Forces Françaises Libres. Les Forces Françaises libres sont un ensemble de soldats volontaires combattant auprès des Britanniques. Il devint plus difficilement le chef de la Résistance où il doit composer avec des socialistes et des communistes.

Mémoire du monde[modifier | modifier le wikicode]

Le 18 juin 2005, l'Unesco classe l'appel du 18 juin sur le registre de la Mémoire du monde. Plus précisément :

  • Le manuscrit du texte de l’appel radiodiffusé du 18 juin,
  • L’enregistrement radiophonique de l’appel du 22 juin,
  • Le manuscrit de l’affiche « À tous les Français » du 3 août,
  • Et l’affiche elle-même.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale