Antoine Galland

« Antoine Galland » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Couverture de la traduction d'A. Galland, 1714, illustrée par David Coster

Antoine Galland est un écrivain et un traducteur français, né vers 1646 à Rollot et mort le 17 février 1715 à Paris.

De 1670 à 1675, il fut employé comme bibliothécaire et secrétaire particulier de l'ambassadeur de France auprès du sultan de l'empire ottoman Mehmet IV à Constantinople. Il apprit la langue turque, le persan et l’arabe afin de pouvoir étudier les mœurs et coutumes anciennes des peuples qu'il découvrait.

Dans ses écrits, Galland fait sa profession de foi à propos du nouveau voyage : le voyageur éclairé doit se munir de la littérature géographique ancienne et consulter les mémoires modernes, il doit vérifier sur place, critiquer le merveilleux dans les récits, relever les superstitions, avoir une approche expérimentale de la réalité. Bien avant Darwin, il pensait que les fossiles étaient les créations d’une nature qui avait pu avoir un autre aspect, dues non pas à la fantaisie de la nature, mais comme restes d’un temps aboli.

Il fut nommé "Antiquaire du roi" pour gérer les collections qu'il rapporta en France, notamment les manuscrits anciens et objets d'art. Il fit partie d'un groupe d'érudits et de savants européens qui se passionnèrent pour une science naissante, l'archéologie.

À partir de 1701, Antoine Galland commença la traduction des contes des Mille et Une Nuits, de l'arabe au français, à partir de plusieurs manuscrits d'origines différentes par le lieu et par l'époque. Pour créer le personnage-clé de Shéhérazade, il s'est inspiré de la conteuse française Madame d'Aulnoy.

Les contes occupent douze volumes, qui furent publiés de 1701 à 1717.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…