Antimatière

« Antimatière » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L'antimatière est l'exact opposé de la matière. Opposé par sa charge électrique : le proton « + » devient « - » et l'électron « - » devient « + ».

Explication[modifier | modifier le wikicode]

Représentation d'antimatière

La matière est constituée d'atomes, eux-mêmes constitués de particules :

Au moment du Big Bang, les physiciens supposent que l'univers était fait de matière et d'antimatière. Le problème vient du fait que matière et antimatière, lorsqu'elles se rencontrent, disparaissent avec une grande libération d'énergie. On ne sait donc pas pourquoi notre matière a vaincu l'antimatière, alors qu'elles sont nées en même quantité chacune (il n'y a pas de raison pour que l'une soit privilégiée, c'est ce qui s'appelle le principe de symétrie en physique). La plupart des scientifiques pensent qu'il y avait un peu plus de matière que d'antimatière, pour 1 000 000 000 d'atomes d'antimatière, il y aurait eu 1 000 000 001 atomes de matière.

Pourquoi matière et antimatière ne peuvent pas cohabiter[modifier | modifier le wikicode]

L'antimatière est symétriquement opposée à la matière. Par sa charge électrique, nous l'avons vu, mais aussi par plusieurs nombres compliqués définis par la physique quantique. Quand matière et antimatière se rencontrent, les charges et nombres quantiques s'annulent (x+ (-x) = 0). Il ne resta alors que la particule dont tous les nombres quantiques sont égaux à 0, c'est le photon, un concentré d'énergie. Si deux balles de tennis se rencontrent, une de matière, et une autre d'antimatière, l'énergie libérée suffirait à alimenter la Californie en électricité pour environ une semaine.

Est-ce que l'antimatière existe ?[modifier | modifier le wikicode]

Oui, l'antimatière existe, mais elle n'est pas très présente autour de nous. Le dossier de l'antimatière a été ouvert en 1928 par le physicien Paul Dirac. ... Néanmoins, personne n'a jamais produit d'antimatière sans obtenir les particules de matière correspondantes.

Comment produire de l'antimatière ?[modifier | modifier le wikicode]

La recette pour obtenir de l'antihydrogène est très simple: on prend un antiproton, on crée un anti-électron et on place ce dernier en orbite autour du premier - mais son exécution est très délicate, parce qu'il n'existe pas d'antiparticules à l'état naturel sur Terre.

Il est donc possible de détecter les antiparticules qui ne se sont pas encore annihilées. C'était le cas des positrons découverts par Anderson en 1932. On peut citer deux sources d'antimatière au niveau de la Terre : la radioactivité naturelle et les rayons cosmiques.

Précision[modifier | modifier le wikicode]

On note « matière » et « antimatière » car nous sommes habitués à la matière qui nous compose. S'il existe des « anti-vous » qui lisent des « anti-vikidia » sur des « anti-ordinateurs » dans leur « anti-appartement », s'ils ont découvert la physique, ils doivent noter leur antimatière « matière » et la nôtre « antimatière ». C'est une question de point de vue.

Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.