Antilope

« Antilope » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Antilope
Antilope cervicapre
Antilope cervicapre
Nom(s) commun(s) Antilopes
Classification famille des bovidés
Répartition Afrique, Asie, Amérique, Europe
Régime alimentaire Herbivore
voir modèle • modifier

Les antilopes sont des mammifères herbivores de la famille des bovidés. Les antilopes font en principe partie de la sous-famille des antilopinae, mais quelques autres bovidés sont également appelés « antilopes ». Le nom « antilope » signifie « animal fabuleux »1. Leurs sens et leurs courses sont très développés généralement.


- Les différents genres:

  • Le premier groupe sont les antilopes au sens strict (antilopinés) avec un corps svelte et de longues pattes fines, ainsi que des cornes annelées en forme de lyre (chez les deux sexes). Le groupe, qui compte une vingtaine d'espèces, est essentiellement représenté par les gazelles, africaines ou asiatiques (gazelle de Grant, gazelle dama, gazelle d'Arabie, gazelle dorcas, gazelle de Thomson, springbok, gérénuk/gazelle-girafe, antilope cervicapre de l'Inde). Les gazelles sont très gracieuses et extrêmement rapides et agiles à la course et aux sauts.
  • le second groupe d'antilopes (tragélaphinés) comprend deux espèces asiatiques, à courtes cornes droites, le tétracère et le nilgaut, et une dizaine d'espèces africaines, aux longues cornes spiralées (pour les mâles seulement) avec des rayures blanches qui habillent leurs robes fauves/rousses et plus foncés chez les mâles, tels les élands, bongos, nyalas, sitatungas, koudous. Elles habitent les régions tropicales, dans les forêts denses ou les savanes arborés.
  • Les gnous (connochaètès), appartiennent à un troisième groupe d'antilopes de grande taille, très rapides et puissantes, aux grandes cornes aux formes de buffles, vivant généralement dans les milieux secs et ouverts, en troupeaux plus ou moins nomades. Les gnous effectuent des migrations saisonnières en troupeaux immenses et forment souvent des hardes mixtes avec les zèbres.
  • les bubales et les damalisques (damaliscus), sont des antilopes de grandes tailles, très rapides, habitants les savanes non loin de l'eau.
  • Les kobs, belles antilopes de tailles moyenne, aux poils longs, sabots longs et écartés (adaptation à la vie dans les marais) qui ressemblent à l'impala mais en plus robustes, elles habitent des zones marécageuses, très bonnes nageuses et plongeuses, sédentaires, elles mangent des plantes et herbes aquatiques ou terrestres. Leurs habitats semi-aquatique et semi-terrestre leur offre une protection naturelle contre les prédateurs. Les Réduncas sont très proches d'eux génétiquement.
  • Les gracieux et bondissants "impalas" (Aepyceros), habitent dans tout le sud et l'est de l'Afrique (et dans quelques régions de l'ouest), principalement dans les savanes arborés près de l'eau, en hardes de 10 à 100 individus. Seuls les mâles portent des longues cornes de 50 à 90 cm en forme de lyre. Les impalas sont de couleurs fauves roux, avec des lignes noirs sur les fesses en formes de miroir, ils ont également des coussinets noirs odorants à l'arrière des pattes, ses signaux servent à garder le groupe en cohérence lorsqu'il est dispersé par un prédateur par exemple. Ils mesurent de 80 cm à 1 mètre à l'épaule pour un poids de 40 à 60 kg en moyenne. Ses antilopes sont très musclés et minces, grâces à leurs cuisses, elles peuvent faire des bonds de 3 mètres de haut dans les airs et 10 mètres de long et courir rapidement de gauche à droite à 70 km/h environ pour échapper aux prédateurs.
  • Les (hippotraginaes) qui ont 3 représentants les oryx, les hippotragues et les addax, belles antilopes de grandes tailles, pouvant se défendre contre les prédateurs et même les tuer avec leurs cornes très puissantes, elles sont également rapides à la course. Les oryx sont généralement gris, beige ou blanc avec des traits de gazelles pour certains (Gemsbok, Beisa) ou entièrement blanc (oryx d'Arabie) avec de très longues cornes droites, ils vivent en troupeau dans les savanes et les semi-déserts. Les addax sont légèrement plus petits et uniquement blanc et ils ont des cornes en forme de spirales, c'est l'antilope du vrai désert par excellence. Enfin les hippotragues (brun ou noir), ont des cornes longues et recourbés vers l'arrière, leurs robes et noires et blanches ou marrons et blanches, ils vivent dans des zones semi-forestières non loin de l'eau, ils supportent mal la sécheresse contrairement aux oryx et aux addax.
  • Les antilopes miniatures (30 à 50 cm de haut au garrot pour un poids de 4 à 10 kg): les stenboks, dik-diks, oréotragues, céphalophes, mais elles ne sont pas du même genres et vivent dans des régions et biotopes aussi différents.
  • L'antilope d'Amérique ou Pronghorn est l'unique représentante du genre antilocapre et également du continent Nord-Américain. Elle à la particularité, du moins chez les mâles d'avoir des petits bois comme les cerfs à la place des cornes.
  • L'antilope saïga (Saïga) qui est la plus ancienne des antilopes (survivante de l’ère glacière), vivait historiquement en Europe et en Russie. Elle est reconnaissable à son museau en forme de trompe. Elle mesure de 60 à 80 cm de haut à l'épaule, pour un poids de 20 à 40 kg, elle est extrêmement rapide et agile et peut atteindre des vitesses de pointe de 80 à 100 km/h. Elle est menacée à l'heure actuelle.


Grégaires pour la plupart, les antilopes comptent donc des espèces forestières, de savanes arborés, steppes, semi-désertiques et désertiques.

Il existe environ 75 espèces différentes d'antilopes rien qu'en Afrique, sans prendre en compte les sous-espèces.

Leurs tailles et leurs poids varient considérablement d'un genre à l'autre, du petit dik-dik (5 kg) pour 35 cm au garrot à l'éland du Cap (500 kg en moyenne) pour 1,75 m au garrot.

Référence[modifier | modifier le wikicode]

Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.