Amendement (agriculture)

Un amendement agricole est un produit que l'on apporte à la terre cultivée afin d'en améliorer les caractéristiques et faciliter la croissance des plantes.

Fumier en attente d'épandage (Royaume-Uni)

Buts des amendements agricolesModifier

L'agriculteur ou le jardinier apporte des amendements agricoles pour :

  • rendre la terre plus légère et favoriser la pénétration des racines.
  • favoriser la circulation de l'air et de l'eau

Les amendements agricoles une fois enfouis se mélangent à la terre d'origine pour corriger certains de ses « défauts ».

Les amendements agricoles libèrent aussi des éléments fertilisants, mais ce n'est pas leur but principal. L'apport de nourriture aux plantes cultivées se fait par les engrais.

Les différents amendements agricolesModifier

Les amendements organiquesModifier

  • Le fumier mélange des excréments des animaux et de leur litière (souvent de la paille).
  • Le compost, qui résulte de la décomposition naturelle de déchets de végétaux broyés ou non comme les tontes de gazon, les épluchures domestiques, des papiers, voire des cendres de bois, des coquilles d'œufs ou de fruits de mer broyées...
  • La tourbe, qui est le résultat de la décomposition lente des sphaignes (mousses poussant dans les milieux très humides). Mais les tourbières sont des milieux fragiles, et qui ont tendance à disparaître. Il vaut mieux éviter d'utiliser la tourbe.

Les amendements minérauxModifier

  • Le basalte, roche d'origine volcanique que l'on réduit en poudre.
  • La bentonite, argile réduite en poudre et qui peut augmenter de vingt fois son volume en milieu humide.
  • Le lithothamne, algue très minéralisée que l'on réduit en poudre ou en grains. Très riche en oligo-éléments, elle apporte également du calcium et de la magnésie.

L'utilisation des amendements agricolesModifier

L'apport d'amendement dépend de la terre que l'on veut améliorer :

  • Dans le cas d'une terre argileuse, qui reste collante entre les doigts et qui est très compacte. Il faut l'alléger. L'emploi de compost, de basalte ou de sable de rivière est nécessaire
  • Dans le cas d'une terre acide, il faut corriger en apportant du calcaire. La dolomie, le lithothamne sont à apporter. Pendant longtemps les agriculteurs utilisaient la chaux (chauler les champs).
  • Dans le cas d'une terre sableuse, qui s'assèche rapidement après les pluies. L'apport d'argile permet de retenir l'eau. La bentonite est recommandée, également le compost.
  • Dans le cas d'une terre calcaire, surtout ne pas apporter de calcaire supplémentaire. Des apports réguliers de fumier et de compost neutralisent le calcaire.
  Portail de la botanique —  Tous les articles sur la botanique
  Portail de l'agriculture —  Accédez au portail sur l'agriculture.