Altération (solfège)

« Altération (solfège) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

En musique, une altération est un signe qui modifie la hauteur de son d'une note. Elle peut se placer à la clef, en début de portée, et s'appliquer ainsi à la même note (par exemple fa) dans toutes la suite de la partition, quelle que soit son octave, jusqu'à ce que l'altération disparaisse. Elle peut également se placer directement devant la note qu'elle modifie, et est donc valable seulement pour la mesure dans laquelle est placée l'altération.

Il y a cinq altérations : le dièse, le bécarre et le bémol sont les plus employées, s'y ajoutent le double dièse et le double bémol. L’altération, modifiant la note, en change aussi le nom. Ce changement suit un système très simple : on nomme la note originelle et on rajoute le nom de l’altération. Par exemple, un mi dit « altéré » devient, suivant le cas, un « mi dièse », un « mi bémol » ou un « mi bécarre ».

Le dièse et le double dièse[modifier | modifier le wikicode]

Le dièse est une altération qui élève la hauteur du son d'un demi-ton chromatique.

Le double dièse est une altération qui élève la hauteur du son de 2 demi-tons chromatiques.

Le bémol et le double bémol[modifier | modifier le wikicode]

Le bémol est une altération qui abaisse la hauteur de son d'un demi-ton chromatique.

Le double bémol est une altération qui abaisse la hauteur du son de 2 demi-tons chromatiques.

Le bécarre[modifier | modifier le wikicode]

Le bécarre est une altération qui annule, sur toute la mesure, l'effet des quatre autres altérations.

Place des altérations[modifier | modifier le wikicode]

  • L'altération accidentelle se place devant la note altérée et sur la même ligne ou interligne qu'elle. Elle affecte toutes les notes de position identique placées après elle dans la même mesure. Si la note altérée se prolonge dans la mesure suivante (par une liaison), on ne réécrit pas l'altération.
  • L'altération constitutive, ou altération à la clef, est placée en début de portée, immédiatement après la clef, et sur la même ligne, ou interligne, que la note qu'elle affecte. Tant qu'elle reste à la clef, cette altération a un effet pour toutes les notes de même nom dans toutes les mesures de la partition. L’altération à la clef permet de déterminer la tonalité du mouvement.

Règle des dièses et des bémols[modifier | modifier le wikicode]

  • Pour trouver les dièses dans une partition : fa-do-sol-ré-la-mi-si
  • Pour trouver les bémols dans une partition : si-mi-la-ré-sol-do-fa

Cette méthode est très utilisée par les musiciens qui peuvent trouver les gammes sans avoir leurs noms.

Les différentes notions en solfège

Altération - anacrouse - bécarre - bémol - Clé - contretemps - dièse - mode majeur ou mineur - gamme pentatonique ;
Intervalle - mesure - note - nuance - octave - partition - portée - ton ;
Quarte - quinte - rythme - seconde - septième - sixte - syncope - tempo - tierce ;
valeur de note.

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.