Alphonse Daudet

« Alphonse Daudet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Alphonse Daudet 2.jpg

Alphonse Daudet est un écrivain français, né le 13 mai 1840 à Nîmes et mort le 16 décembre 1897 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Alphonse Daudet n'a que 23 ans lorsqu'il commence à avoir l'idée des Lettres de mon moulin, l'été 1863, à Fontvieille, le village ou est situé le fameux moulin.

De santé fragile depuis sa naissance, il est fréquemment malade et souffre de maux divers qui finiront par l'emporter à l'âge de 57 ans.

À cause des échecs professionnels de son père, il connait la misère. Les déménagements fréquents et la faiblesse des ressources familiales l'ont obligé à arrêter ses études avant le baccalauréat. Il se servira de ces évènements pour écrire "Le petit chose".

À 16 ans, Alphonse Daudet voit mourir son frère ainé qui à huit ans de plus que lui. En revanche, peu après, il établit avec son autre frère, Ernest, une complicité littéraire.

Très jeune, Alphonse Daudet s'est essayé à plusieurs formes d'écriture :la poésie, les articles de journaux, les nouvelles, et même le théâtre qui lui vaut son premier succès.

Dans sa jeunesse, il est maître d'études dans un collège à Alès. Cette expérience lui inspire plus tard un roman, Le Petit Chose. Il s'installe ensuite à Paris et devient en 1861 le secrétaire du duc de Morny, le demi-frère de l'empereur Napoléon III, ce qui lui assure un revenu stable. Après la mort du duc de Morny en 1865, Alphonse Daudet se consacre entièrement à sa carrière d'écrivain. Il écrit des romans, des nouvelles et des pièces de théâtre. Ses œuvres sont publiées jusqu'en 1895.

Lorsque l'affaire Dreyfus éclate, il fait partie de ceux qui pensent que le capitaine Dreyfus est coupable.

Atteint d'une maladie de la moelle épinière, il meurt en décembre 1897 à l'âge de 57 ans. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Principales œuvres[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Petit Chose, roman (1868)
  • Les Lettres de mon moulin, nouvelles (1869), avec l'aide de Paul Arène :
    • Le secret de Maitre Cornille,
    • La chèvre de M.Seguin,
    • Les étoiles,
    • La Mule du Pape,
    • Le curé de Cucugnan,
    • Les vieux,
    • La mort du dauphin,
    • Le sous-préfet aux champs,
    • Le portefeuille de Bixou,
    • La légende de l'homme à la cervelle d'or,
    • Le poète Mistral,
    • Les trois messes basses,
    • Les oranges,
    • Les sauterelles,
    • L'élixir du révérend Père Gaucher.
  • L'Arlésienne, théâtre (1872)
  • Tartarin de Tarascon, roman (1872), qui a inspiré les Aventures du baron de Münchhausen
  • Contes du lundi, nouvelles (1873)
  • Sapho, roman (1885)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…