Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Alphonse Allais

« Alphonse Allais » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Alphonse Allais

Alphonse Allais est un journaliste, écrivain et humoriste français né le 20 octobre 1854 à Honfleur (Calvados) et mort le 28 octobre 1905 à Paris.

Il est surtout connu pour ses jeux de mots et son humour absurde.

Citations[modifier | modifier le wikicode]

  • « Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Être de quelque chose, ça pose un homme, comme être de garenne, ça pose un lapin. »
  • « Mon seul regret est de ne pas avoir pu réconcilier les œufs brouillés. »
  • « Une petite femme que je rencontrai au Divan Japonais me parut la coalition même de toutes les perfections et de toutes les grâces. »
  • « Je ne suis pas de ceux qui s'imaginent qu'ils n'ont qu'à ouvrir la bouche pour que les alouettes y tombent toutes rôties... Non, mais tout de même, j'ouvre la bouche de temps en temps. »
  • « Aimez-vous les inventeurs ? Moi, j'en raffole, alors même qu'ils n'inventent rien, ce qui est le cas de presque tous les inventeurs. J'aime leur idée fixe, le feu qui brille en leurs prunelles, leur mise débraillée. »
  • « Faire la charité, c'est bien. La faire faire par les autres, c'est mieux. On oblige ainsi son prochain, sans se gêner soi-même. »
  • « L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite. »
Portail de la littérature —  Tous les écrivains et poètes, romans et romanciers, BD et bédéistes…