Alpes-Maritimes

« Alpes-Maritimes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Alpes-Maritimes
Localisation des Alpes-Maritimes en France
Localisation des Alpes-Maritimes en France
Administration
Préfecture Nice
Sous-préfectures Grasse
Pays France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Langue(s) Français, Occitan, ligure.
Numéro de département 06
Président du conseil départemental Charles-Ange Ginésy
Préfet Georges-François Leclerc
Site internet Site officiel
Démographie
Population 1 011 166 hab. (2012)
Superficie 4 294 km²
Densité 235 hab./km
Tourisme
voir modèle • modifier
Images sur les Alpes-Maritimes Vikidia possède une catégorie d’images sur les Alpes-Maritimes.

Les Alpes-Maritimes sont un département du sud-est de la France, créé en 1860, qui fait partie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La préfecture est Nice. Son numéro (donné par l'ordre alphabétique) est le 06.

Les Alpes-Maritimes comportent 153 communes et deux arrondissements : ceux de Nice et de Grasse. En 2012, les Alpes-Maritimes comptaient 1 011 166 habitants, appelés Maralpins ou Azuréens.

Le conseil général des Alpes-Maritimes est composé de 52 conseillers généraux et est présidé par Éric Ciotti, de l'Union pour un mouvement populaire, également député.

Le département des Alpes maritimes est représenté par 9 députés à l'Assemblée nationale et cinq sénateurs..

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le département correspond pour sa plus grande part à l'ancien comté de Nice (possession des rois de Piémont-Sardaigne jusqu'en 1860), annexé à la France en 1860 après plébiscite favorable. On lui a alors rattaché l'arrondissement de Grasse qui a été enlevé au département du Var.

Après la défaite de la France contre l'Allemagne nazie en juin 1940, le département fait partie de la zone non occupée ou zone libre (sauf les communes de Menton, Isola et Fontan qui sont rattachées à l'Italie). En novembre 1942, la suite du débarquement anglo-américain en Afrique du nord, le département est occupé par l'Italie fasciste. Puis après la chute de Mussolini, à partir de septembre 1943, les Allemands s'installent. En août 1944, à la suite du débarquement en Provence, les villes côtières sont libérées ou se libèrent elles-mêmes (cas de Nice). Mais des combats continueront dans les régions intérieures jusqu'en avril 1945.

Au moment de l'indépendance de l'Algérie en juillet 1962, de très nombreux colons d'origine européenne (les pieds-noirs) quittent l'Algérie et s'installent dans les Alpes-Maritimes.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Les Alpes-Maritimes ont une superficie de 4 299 km². Ses départements limitrophes sont le Var et les Alpes-de-Haute-Provence. Elles sont aussi limitrophes de l'Italie.

Géographie du département des Alpes Maritimes

Le département a un relief très montagneux entaillé par de nombreuses vallées dont certaines forment des gorges étroites. La côte est très découpée à l'ouest, souvent abrupte à l'est, mais elle est basse dans le delta du Var. Cette côte a été nommée Côte d'Azur.

Dans le fond le massif du Mercantour, au premier plan, la mer Méditerranée à Villeneuve-Loubet-Baie des Anges

Les montagnes intérieures[modifier | modifier le wikicode]

Au nord-est s'élève le massif du Mercantour (Argentera). C'est un massif ancien composée de gneiss. Il fait frontière avec l'Italie. Son point culminant est la cime du Gelas avec 3 143 m d'altitude. On y trouve de nombreuses traces de la glaciation de l'ère quaternaire. On y trouve les stations de ski alpin (Isola 2000)

Un peu en avant du Mercantour, s'élèvent des massifs de moyenne montagne comme le Mounier entre le Var et la Tinée (2 818 m), le Tournairet (2 087 m) entre la Tinée et la Vésubie, l'Authion (2 079 m) entre la Vésubie et la Roya. Le Dôme du Barrot (2 137 m) est coupé par le Var et la Tinée.

À l'ouest en bordure de mer, les massif anciens de l'Esterel (avec des porphyres) et du Tanneron (avec du gneiss).

Les Préalpes de Castellane (ou de Grasse) au sud-ouest. Elles sont un peu en retrait de la côte (10–15 km). Ce sont de hauts-plateaux calcaires dominés par des chaînons. Ils se terminent par des falaises abruptes (les baous) qui barrent l'accès vers l'intérieur. Le relief karstique y est très développé.

Au sud-est, les Préalpes de Nice, forment un ensemble de crêtes calcaires (certaines sont perpendiculaires à la côte). Elles sont très proches de la mer.

Des cols souvent difficiles d'accès permettent le passage vers l'Italie (col de Tende et col de la Lombarde) ou vers l'Ubaye et la vallée de la Durance (col de la Bonnette à 2 715 m d'altitude et col de la Cayolle).

Dans la partie aval de nombreux cours d'eau ceux-ci entaillent les reliefs par des gorges étroites et profondes (gorges du Cian, gorges de l'Estéron, gorges du Loup...)

La Côte d'Azur[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agit de la partie côtière des Alpes-Maritimes qui donnent sur la mer Méditerranée.

C'est une des régions touristiques les plus fréquentées de la France. Elle bénéficie d'un climat chaud en été et doux en hiver et de paysages variés en bord de mer.

À l'ouest, le massif de l'Esterel donne une côte très découpée avec des plages de petites dimensions (Théoule et La Napoule).

De l'Esterel à Nice, le delta du Var a créé une plaine littorale, basse et séparée par la crête calcaire du Cap d'Antibes précédé en mer par les îles de Lérins. On y trouve le golfe de la Napoule et le golfe Juan.

De Nice au cap Martin, la côte est élevée souvent plus de 400 mètres de dénivellation en bord de mer ( 504 m au dessus de Monaco). C'est une successions de plages et de cap (Monaco, Cap d'Ail, Mont Boron, cap Martin, cap Ferrat...)

La cuvette de Menton, est une plaine littorale très étroite (quelques centaines de mètres) directement dominée par des falaises calcaires.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Côte d'Azur.

Au large la plate forme continentale est très peu développée. La mer Méditerranée atteint déjà une profondeur de 100 m à 300 mètres au large de Nice et plus de 1 000 m de profondeur à 4 km en mer au large du Cap Ferrat.

Le département est drainé par le Var1 et ses affluents (l'Estéron, la Tinée et la Vésubie). À l'est coule la Roya (dont l'embouchure est en Italie).

  1. du fait du rattachement de l'arrondissement de Grasse au département des Alpes-Maritimes, le Var ne coule plus dans le département qui porte son nom

Climat[modifier | modifier le wikicode]

Données climatiques de Nice

Les Alpes-Maritimes ont un climat méditerranéen, mais qui est modifié par l'importance des reliefs montagneux.

Les étés sont chauds et très secs, il y a cependant des pluies d'orage en fin de journée dans les parties montagneuses.

L'automne est la saison la plus arrosée et connait souvent de violentes averses.

Les hivers sont doux sur la côte (Modèle:Tmp à Nice, Modèle:Tmp à Menton), du fait de la présence de la mer qui adoucit les températures, et de la position d'abri par rapport au vent du nord. Mais la neige est souvent présente en montagne dans l'arrière-pays.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

Vue aérienne de Mandelieu-la-Napoule

Les Alpes-Maritimes ont une économie reposant surtout sur le secteur tertiaire. L'accueil des touristes est une activité essentielle (surtout dans la zone côtière). Les Alpes-Maritimes bénéficient d'un cadre naturel exceptionnel très attractif pour les vacanciers et les touristes. Déjà au XIXe siècle la Côte d'Azur était un lieu de villégiature très fréquenté par les riches européens. Depuis l'après Seconde Guerre mondiale, la possibilité de prendre des vacances estivales pour les classes moyennes et populaires a provoqué un grand développement des capacités d'accueil et procure de très nombreux emplois. Le tourisme est essentiellement lié aux bains de mer. Malgré un riche patrimoine culturel et l'existence de très nombreux musées et fondations artistiques (la région a été le lieu de résidence de très nombreux artistes et mécènes), le tourisme culturel ne représente que 10% des séjours.

Le département a su attirer l'industrie de haut de gamme. Il fournit à un personnel à haut niveau d'études et de revenus des conditions de vie et de travail très agréables. La haute-technologie, la recherche sont très présentes dans le secteurs industriels et tertiaires. Le parc d'activité de Sophia-Antipolis, près de Nice, opérationnel dès 1974, est un site important pour ce genre de métiers. Très anciennement présente la parfumerie se maintient dans la région de Grasse.

Le département possède également un secteur agricole. L'arrière-pays montagneux se consacre à l'élevage ovin et bovin laitier. Les vallées et surtout la région côtière parviennent à préserver des terrains pour l'horticulture (fleurs coupées et pépinières), pour les plantes aromatiques et médicinales et le maraîchage qui bénéficiant de bonnes conditions climatiques et d'accès assez facile à l'eau pour l'irrigation. Ces productions trouvent une clientèle importante dans les villes proches.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Danses et musiques traditionnelles des Alpes-Maritimes.

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.

43°50′N 7°10′E / 43.833, 7.167