Almoravides

« Almoravides » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte montrant l'extension considérable de l'empire almoravide
L'empire des Almoravides au moment maximum de son extension

Les Almoravides sont une succession (dynastie) de chefs musulmans qui ont dirigé la partie nord-ouest de l'Afrique du Nord et une partie de l’Espagne aux XIe et XIIe siècles

Le nom Almoravides est la transformation en langue espagnole du nom arabe Al-Murabit, qui veut dire les gens du "ribat". Un ribat est une forteresse. Ibn Yasin le fondateur du mouvement almoravide avait regroupé ses partisans dans un fortin qui leur servait de refuge contre leurs adversaires et de base pour mener des attaques contre les principales villes-étapes du grand commerce de l'or à travers le Sahara occidental.

Le mouvement almoravide est né parmi les tribus berbères qui nomadisaient entre le nord du Sénégal et le sud du Maroc. En 1035, revenant de son pèlerinage à La Mecque, Yahya Ibn Omar, chef berbère de la tribu Lemtouna, vivant en Mauritanie, décide de convertir son peuple à l'islam dans sa version malékite. Il est aidé par Abdullah Ibn Yassin, un penseur religieux. Les nouveaux convertis se regroupe dans un ribat où ils mènent une vie communautaire à la fois militaire et religieuse, appliquant à la lettre le contenu du Coran et pratiquant une forte discipline. La localisation de ce ribat est incertaine, soit sur une île actuellement en Mauritanie, soit sur une île du fleuve Sénégal.

Expansion des Almoravides en Afrique du Nord occidentale[modifier | modifier le wikicode]

Les Almoravides parviennent à imposer leur autorité aux tribus voisines. Au sud, dès 1054, Abu Bakr Ibn Omar attaque l'empire du Ghana et détruit la ville d'Aoudaghost. La même année les Almoravides s'emparent de Sijilmassa, un grand carrefour des routes commerciales de l'or à travers le Sahara. Abdullah Ibn Yassin meurt en 1055 et Yahya Ibn Omar en 1056 au cours d'une bataille contre d'autres tribus. En 1062, Abu Bakr Ibn Omar fonde la ville de Marrakech et en fait la capitale des territoires almoravides. En 1071, son cousin Youssef Ibn Tachfin devient le chef. Abou Bakr ne régne plus que sur le désert et le sud. En 1076, il s'empare de Koumbi Saleh la capitale de l'empire du Ghana, Koumbi Saleh, mais il est tué en 1087 au Sénégal. Les Almoravides ont alors du mal à maintenir leur contrôle sur l'ancien empire du Ghana.

Youssef Ibn Tachfin quant à lui étend le territoire almoravide vers le nord-est en prenant Salé (1068) , Fès (1075) , Tlemcen (1080), Alger (1082).

Intervention en Espagne[modifier | modifier le wikicode]

Les conquêtes almoravides en Espagne. Toutes les régions coloriées dans les différentes nuances de vert sont sous contrôle des Almoravides

En 1080 : les souverains des royaumes musulmans installés en Espagne font appel à Youssef Ibn Tachfin pour résister à l'avance des armées chrétiennes commandées par le roi Alphonse VI de Castille qui poursuit victorieusement la Reconquista. En 1084, les Almoravides s'emparent de Ceuta, ville située au nord du Maroc sur la mer Méditerranée.

En 1086, les Almoravides pénètrent en Espagne. Avec l'aide des rois de Séville, Grenade et Malaga, ils battent sévèrement le roi Alphonse VI à la bataille de Sagragas, près de Badajoz. Mais Youssef Ibn Tachfin doit rentrer au Maroc à la suite de la mort de son fils. Il revient en Espagne en 1089 et décide d'entreprendre la conquête d'Al-Andalus pour son propre compte. En 1090, les Almoravides conquièrent le taïfa de Grenade puis en 1091 les villes musulmanes de Cordoue, Almeria, Badajoz, Séville. Cependant les Almoravides sont arrêtés devant la ville de Valence défendue parle chrétien Le Cid.

En 1094, les Almoravides s'emparent de Lisbonne et en 1102 ils atteignent la vallée de l' Ébre. En 1106, le chef almoravide Youssef Ibn Tachfin meurt. La même année son fils et successeur Ali ben Youssef s'empare des îles Baléares. En 1108, Ali ben Youssef bat sévèrement les armées chrétiennes à Uclès près de Cuenca en Castille. En 1110, le taïfa de Saragosse est conquis, mais en 1118 il passe sous l'autorité du roi Alphonse Ier d'Aragon.

En Espagne, la lutte contre les royaumes chrétiens de Castille et d'Aragon est incertaine. En 1126, les Almoravides sont battus à Arnisol près de Cordoue par le roi d'Aragon Alphonse le Batailleur ; par contre en 1134, les Almoravides dirigés par l'émir Tachfin ben Ali mettent en déroute les Aragonais à la bataille de Fraga (au sud de Huesca en plein cœur des possessions aragonaises). En 1139, les Almoravides perdent la ville d'Oreja (près de Madrid) prise par le roi Alphonse VII de Castille

Le déclin des Almoravides[modifier | modifier le wikicode]

À la mort d'Ali ben Youssef en 1142, la partie « espagnole » de l'empire almoravide se morcelle. De nouveaux royaumes de taïfas apparaissent. Et en 1146, les rois des taïfas d'Espagne reconnaissent l'Ahmohade Abd-al Mumin comme souverain. Les Almoravides ne parviennent qu'à se maintenir dans les îles Baléares jusqu'en 1203.

En Afrique du Nord les Almoravides sont confrontés à l'apparition menaçante des Almohades, des tribus berbères venus du sud marocain, très rigoristes. Entre entre 1140 et 1141, les Almohades s’emparent des oasis du sud puis de Taza, mais s'ils échouent devant Ceuta ils prennent Melilla et Alhoceima, toutes situées dans le nord du Maroc. En 1145 Abd al-Mumin s'empare de Tlemcen (la seconde capitale des Almoravides) et fait massacrer ses habitants. La même année Tachfin ben Ali, émir des Almoravides meurt près d'Oran. En 1147, l'émir almoravide Ibrahim ben Tachfin périt à Oran en luttant contre les troupes almohades qui s'emparent de Marrakech, la capitale almoravide.

L'empire des Almoravides disparait et est remplacé par celui des Almohades.

Les chefs et souverains almoravides[modifier | modifier le wikicode]

Les dates indiquées sont celles de leur règne.

  • 1040-1059 : Abdullah Ibn Yassin, imam almoravide (fondateur du mouvement almoravide)
  • 1048-1048 : Yahya ben Ibrahim, émir almoravide
  • 1040-1056 : Yahya ben Omar, émir almoravide, co-fondateur du mouvement almoravide
  • 1056-1087 : Abu Bakr Ibn Omar, émir et imam almoravide. Frère du précédent.
  • 1071-1106 : Youssef Ibn Tachfine, émir, imam et sultan almoravide. Cousin du précédent. Envahisseur de l'Espagne.
  • 1106-1143 : Ali ben Youssef, émir, imam et sultan almoravide. Fils du précédent.
  • 1143-1145 : Tachfine ben Ali, émir, imam et sultan almoravide. Fils du précédent.
  • 1145-1146 : Ibrahim ben Tachfine, émir, imam et sultan almoravide. Fils du précédent.
  • 1146-1147 : Ishaq ben Ali, émir, imam et sultan almoravide. Fils de Tachfine ben Ali ; oncle du précédent. Dernier souverain almoravide.

Autres articles[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de l'Islam —  Tous les articles concernant l'Islam.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.