Alexis V Doukas Murzuphle

« Alexis V Doukas Murzuphle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Alexis V Doukas
Empereur byzantin
Miniature de l'empereur Alexis V Doukas.
Miniature de l'empereur Alexis V Doukas.
Fonction
Basileus
Pays Empire byzantin
Règne 28 janvier 1204 - 12 avril 1204
Période Anges
Prédécesseur Nicolas Kanabos
Successeur Constantin Lascaris (Empire de Nicée)
Alexis Ier Comnène (Empire de Trébizonde)
Michel Ier Doukas (Despotat d'Épire)
Baudouin VI de Hainaut (Empire latin de Constantinople)
Nom de naissance Αλέξιος Δούκας
Naissance vers 1140 à un endroit inconnu
Décès décembre 1204 à Constantinople
Père Isaac Doukas (?)
Mère Inconnue
Conjoint Eudoxie Angelina
Résidence Palais sacré (Constantinople Constantinople)
voir modèle • modifier

Alexis V Doukas, surnommé Murzuphle (monosourcil) (en grec Αλέξιος Εʹ Δούκας ο Μούρτζουφλος), né vers 1140 et mort en décembre 1204, est un empereur byzantin qui règne du 28 janvier au 12 avril 1204. Son court règne est entièrement consacré à la lutte contre les Croisés venus assiéger Constantinople pendant la quatrième croisade.

Origines et tentative de coup d'État[modifier | modifier le wikicode]

Alexis Doukas est issu d'une famille d'aristocrates byzantins, les Doukas. Cette famille a déjà donné plusieurs empereurs à l'Empire et est donc parmi les plus importantes de toute la noblesse byzantine. Alexis Doukas serait, selon certaines sources, l'arrière-petit-fils du basileus Alexis Ier Comnène ; et son père se nommerait Isaac Doukas et serait un proche parent de l'empereur Alexis IV Ange.

Vers 1200, une tentative de coup d'État a lieu à Constantinople. Même si son instigateur « officiel » est Jean Comnène le Gros (qui sera décapité), Alexis Doukas en est apparemment l'un des principaux responsables — ou même le principal responsable — et sera jeté en prison par l'empereur Alexis III Ange ; il y restera jusqu'en 1204, quand Alexis IV Ange parvient, avec l'aide des Croisés, à reprendre son trône. Alexis Doukas est alors libéré de son cachot.

Mais le nouvel empereur s'avère vite incapable de payer l'argent qu'il avait promis aux Croisés pour qu'ils l'aident ; cherchant désespérément à le trouver, il fait vendre les objets précieux de la couronne, ouvrir et vendre les ornements des tombes impériales, et va jusqu'à s'emparer des reliques orthodoxes de Sainte-Sophie, richement décorées. Toutes ces mesures le rendent vite impopulaire à la fois auprès du peuple — qui refuse que l'on profane les antiques tombeaux et les reliques byzantines — et auprès des Croisés — qu'il ne peut pas payer. Les tensions augmentent donc entre Byzantins et Latins, et Alexis IV Ange, ainsi que son père Isaac II Ange, font face à la population qui s'insurge. Alexis Doukas, qui a réussi à gagner la confiance des empereurs et du peuple car il est fortement opposé aux Latins, est envoyé à plusieurs reprises pour négocier avec eux ; mais, le 28 janvier 1204, il parvient à pénétrer dans le Palais sacré avec son laisser-passer impérial est, avec le soutien de la garde varangienne, il fait arrêter les deux empereurs avant de se proclamer basileus. Il fait alors rapidement étrangler Alexis IV — même si Doukas soutiendra toujours qu'il est mort de maladie — puis Isaac II Ange, qui mourra empoisonné. Alexis Doukas, seul au pouvoir, devient Alexis V.

Règne[modifier | modifier le wikicode]

Alexis V parlementant avec le doge de Venise Enrico Dandolo.
Portrait d'Alexis V Doukas vers le XVe siècle.

Des sénateurs, qui voient l'anarchie qui règne à Constantinople, tentent alors de faire couronner Nicolas Kanabos, mais échoue ; deux jours plus tard, Alexis V le fait étrangler sur les marches de Sainte Sophie, avant de se faire couronner en grande pompe dans la basilique.

Sitôt empereur, Alexis V prend des mesures contre les Latins avec le soutien du peuple qui ne les apprécie pas. Il chasse les Croisés de Constantinople et refuse de négocier avec le doge de Venise, Enrico Dandolo ; les Latins, de dépit et toujours en attente d'un paiement, assiègent une nouvelle fois la ville. Alexis V se révèle être un fin stratège ; il renforce les remparts, améliore l'armée byzantine et prend des mesures efficaces face aux assaillants. Sa défense, organisée et structurée, ne peut néanmoins faire face aux près de seize mille Croisés ; le 12 avril, après quelques semaines de siège, ceux-ci pénètrent dans Constantinople. Alexis V se voit abandonné de la garde prétorienne qui préfère s'enfuir ; le reste de l'armée fait de même. La défense s'effondre, et, pour la première fois de son histoire, Constantinople est prise par une armée ennemie. Constantin Lascaris, dans le tumulte des derniers combats, est couronné basileus à Sainte-Sophie avant de partir en exil à Nicée où il fonde l'Empire de Nicée. De leur côté, les frères Comnènes fondent l'Empire de Trébizonde, tandis que Michel Doukas devient despote d'Épire.

Alexis V est contraint à la fuite. Accompagné par sa maîtresse, Eudoxie Angelina, il part à Mosynopolis chez le père de cette dernière, l'ancien empereur Alexis III Ange, qu'il supplie de lui accorder l'hospitalité. Alexis III Ange accepte dans un premier temps et Alexis V se marie avec Eudoxie Angelina. Pourtant, le beau-père d'Alexis V, qui ne désespère pas retrouver son trône, voit en son gendre un obstacle à la reconquête de la couronne byzantine, usurpée par les Croisés ; aussi le fait-il traîtreusement aveugler afin de l'empêcher de lui prendre le diadème impérial.

Exécution[modifier | modifier le wikicode]

Alexis V est donc une nouvelle fois obligé de fuir. Errant sans personne pour le conduire — même son épouse, Eudoxie, est restée auprès de son père —, il finit par être vu et capturé par les Croisés qui ont construit l'Empire latin de Constantinople sur les ruines de l'ancien Empire byzantin. Condamné à mort, Alexis Doukas est attaché à une planche de bois avant d'être hissé tout en haut du forum de Théodose, à Constantinople, depuis lequel il est jeté dans le vide. Sa mort marque la fin d'un Empire byzantin uni, puisque les Grecs, divisés en plusieurs États pour faire face aux Latins, se feront sans cesse la guerre pendant de longues décennies encore.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Récits tirés de l'Histoire de Byzance, Jean Defrasne, éd. Fernand Nathan ;
  • Chute et mort de Constantinople, Jacques Heers, éd. Perrin.
ConquestOfConstantinopleByTheCrusadersIn1204.jpg

Croisés : Boniface de MontferratBaudouin VI de HainautGeoffroi de VillehardouinThibaud III de ChampagneHugues IV de CampdavaineLouis de Blois

Vénitiens : Enrico DandoloMarco Sanudo

Empereurs byzantins : Alexis III AngeIsaac II AngeAlexis IV AngeNicolas KanabosAlexis V Doukas Murzuphle

États latins formés : Empire latin de ConstantinopleRoyaume de ThessaloniquePrincipauté d'AchaïeDuché d'AthènesDuché de Naxos

États grecs formés : Empire de NicéeEmpire de TrébizondeDespotat d'Épire



Mosaïque de l'Empereur Justinien.jpg Portail de l'Empire byzantin —  Tous les articles sur l'Empire byzantin.