Alexis Nikolaïevitch de Russie

« Alexis Nikolaïevitch de Russie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le tsarévitch en 1913.

Le tsarévitch Alexis Nikolaïevitch de Russie (Alekseï Nikolaïevitch Romanov, en russe Алексей Николаевич Романов), né le 12 août 1904 à Peterhof, et mort assassiné avec toute sa famille le 17 juillet 1918, est le fils du tsar Nicolas II et du la tsarine Alexandra. Il est canonisé en 1981 par l'Église orthodoxe.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Naissance[modifier | modifier le wikicode]

Le petit tsarévitch Alexis naît le 12 août 1904, après dix ans de mariage de ses parents. La grande popularité de sa mère déclinait déjà avant sa naissance, car elle ne donnait pas d'héritier au trône.

Il a quatre grandes sœurs, les grandes-duchesses Olga, née en 1895, Tatiana, née en 1897, Maria, née en 1899 et Anastasia de Russie, née en 1901. Il est baptisé le 3 septembre 1904. Son précepteur dira de lui plus tard « Un des plus beaux enfants qu'on puisse rêver, avec ses boucles blondes, ses grands yeux gris-bleu qu'ombrageaient de longs cils recourbés. »

Maladie[modifier | modifier le wikicode]

Rapidement, le tsarévitch montre des signes d'hémophilie, maladie qui lui vient de son arrière-grand-mère maternelle. Sa mère le surveille alors constamment avec angoisse, pour éviter les hématomes, les égratignures, les chutes... qui peuvent lui provoquer de grandes douleurs et des hémorragies. Se sachant faible, il peut être colérique et autoritaire, et d'autres fois sincère et aimable. À cette époque, un enfant hémophile ne vit pas plus de 20 ans en moyenne.

Raspoutine semble être le seul à pouvoir soigner le tsarévitch. En 1912, alors qu'Alexis fait une hémorragie, sa mère envoie un télégramme à Raspoutine qui lui répond que son fils guérira. L'hémorragie s'arrête quelques temps plus tard d'elle-même.

De 1907 à 1917, le matelot Andrei Derevenko est chargé de garder Alexis. Après l’abdication du tsar, il éprouve de la rancune envers le tsarévitch et quitte la famille impérial en 1918. Il sera remplacé par le matelot Nagorny, qui sera très fidèle au tsarévitch. En mai 1918, il est assassiné pour avoir défendu le tsarévitch.

Fin de vie, décès et inhumation[modifier | modifier le wikicode]

En mai 1918, Alexis et ses sœurs, Olga, Tatiana et Anastasia rejoignent leurs parents et leur sœur Maria à Ekaterinbourg, en Sibérie, où ils seront logés dans la maison Ipatiev.

Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, la famille et le reste de leurs serviteurs sont conduits dans une cave où on les laisse attendre plusieurs heures. Puis leur geôlier leur dit : « Nikolaï Alexandrovitch, les vôtres ont essayé de vous sauver, mais ils n’y sont pas parvenus. Et nous sommes obligés de vous fusiller. Votre vie est terminée. »

On tire d'abord sur le tsar qui meurt sur le coup, puis sur la tsarine. La mort des enfants est terrible : on tire sur le tsarévitch qui s’effondre, mais toujours en vie. Alors qu'il rampe vers la porte, on lui assène plusieurs coups de crosse sur la tête, puis on lui tire une balle dans la tempe.

Découverte du corps[modifier | modifier le wikicode]

Les corps du tsar, de la tsarine, ainsi que ceux de Tatiana, Olga et Anastasia, seront retrouvés en 1990. En 2007, on retrouve les deux derniers corps de la famille impérial : celui d'Alexis et de sa sœur Maria.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.
Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.