Alcoolémie

« Alcoolémie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Contrôle d'alcoolémie par éthylomètre, ici, au Royaume-Uni.

L'alcoolémie est le taux d'alcool contenu dans le sang. Elle se mesure en grammes par litre de sang, ou bien en milligrammes par litre d'air expiré. On entend souvent parler de « taux d'alcoolémie », mais c'est un pléonasme : le terme juste est « alcoolémie ».

Effets de l'alcool[modifier | modifier le wikicode]

L'alcool agit sur le système nerveux central. Il provoque, dès que l'alcoolémie dépasse les 0,5 g/l de sang, des effets comme :

  • le rétrécissement du champ visuel ;
  • l'altération de l'appréciation des distances ;
  • la diminution des réflexes et l'augmentation des temps de réaction ;
  • la surestimation de ses capacités, qui peut induire des comportements périlleux ;
  • une intoxication sévère au-delà de 3 g/l, avec risque de coma éthylique, d'hypothermie et d'hypoglycémie.
  • au-delà de 3,8 g/l, le sujet est en danger de mort.

Ces effets, lorsqu'on conduit un véhicule, aboutissent très rapidement à une mauvaise appréciation des distances, un retard dans les temps de réaction, des prises de risques inconsidérés, une vitesse excessive, l'agressivité envers les autres usagers, l'oubli de mettre sa ceinture de sécurité ou de mettre son casque....

Restrictions légales à la consommation d'alcool[modifier | modifier le wikicode]

Vente aux mineurs[modifier | modifier le wikicode]

Les mineurs de moins de 16 ans ne peuvent pas boire d'alcool. À partir de 16 ans, il peuvent consommer vin, bière et cidre. À 18 ans, il peuvent boire de tout.

Ivresse publique[modifier | modifier le wikicode]

Les comportements liés à l'alcool sont réprimés lorsqu'ils constituent un trouble à l'ordre public :

  • ivresse sur la voie publique, lorsqu'elle est manifeste (l'appréciation du comportement n'implique pas de taux légal) ;
  • la conduite de véhicules sous l'emprise de l'alcool, car les défauts d'attention peuvent causer des accidents.

Conduite en état d'ivresse[modifier | modifier le wikicode]

Suivant les pays, il existe une limite légale au-delà de laquelle la conduite est interdite.

  • Dans certains pays (comme la Hongrie ou la République tchèque), le taux légal d'alcoolémie maximale au volant est de 0 g par litre de sang.
  • En Suède, le taux légal est de 0,2 g par litre de sang.
  • En Belgique et en France, le taux légal est de 0,5 g/l de sang ou 0,25 mg d'alcool par litre d'air expiré, ce qui correspond environ à deux verres de vin ou de bière.
  • Au Canada et au Royaume-Uni, le taux légal est de 0,8 g d'alcool par litre de sang.

Contrôle de l'alcoolémie[modifier | modifier le wikicode]

Les contrôles de police ou de gendarmerie sont effectués au moyen d'un éthylomètre électronique, qui analyse l'air expiré. Si l'éthylomètre indique un dépassement de l'alcoolémie, il est procédé à une analyse du taux plasmatique après prise de sang.

En pratique, pour évaluer l'alcoolémie, on multiplie par deux l'indication chiffrée donnée par l'éthylomètre. Par exemple, si l'éthylomètre indique 0,9 mg/l d'air expiré, cela correspond à une alcoolémie probable de 1,8 g/l de sang.

Peines encourues[modifier | modifier le wikicode]

En France

Une personne conduisant avec une alcoolémie supérieure ou égale à 0,5 et inférieure à 0,8 g par litre de sang encourt une amende de 135 euros et la perte de six points sur son permis de conduire (c'est une contravention).

La conduite avec une alcoolémie supérieure ou égale à 0,8 g par litre de sang n'est plus une contravention, mais un délit : on encourt jusqu'à deux ans d'emprisonnement, une amende pouvant atteindre 4 500 euros, la confiscation du véhicule, la suspension du permis de conduire et la perte de six points.

En cas de récidive ou d'homicide involontaire, la peine encourue est, en plus des sanctions pénales, l'annulation du permis de conduire pour une durée pouvant atteindre dix ans.

Au Québec

Toute personne ayant un permis d'apprenti-conducteur, probatoire, restreint ou qui a la restriction I, est soumise à la règle du « zéro alcool ». Si elle ne se conforme pas à cette règle, son permis (ou le droit d'en obtenir un) est suspendu pour une période de 90 jours.

Il en va de même pour toute personne ayant une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l.

Portail du droit —  Tous les articles sur le droit.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Alcoolémie de Wikipédia.