Aigle royal

« Aigle royal » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Aigle royal
GoldenEagle-Nova.jpg
Nom(s) commun(s) Aigle royal
Nom scientifique Aquila chrysaetos
Classification Famille des accipitridés
Répartition Hémisphère Nord
Milieu de vie Montagnes
Taille 90 cm
Poids 3,6 à 6,7 kg
Longévité 25 ans
Reproduction Ovipare
Régime alimentaire Carnivore
Statut UICN LC IUCN 3 1.svg Préoccupation mineure
Distribution
Distribution
voir modèle • modifier

L'Aigle royal (Aquila chrysaetos) est l'un des plus grands rapaces diurnes de la famille des accipitridés. C'est l'un des animaux les plus emblématiques pour sa puissance et sa majesté. Il est protégé dans de nombreux pays (dont la France ainsi que dans la plupart des pays européens) depuis les années 1970. Il fait partie de la famille des Accipitridae tout comme la buse, certains vautours européens ainsi que les éperviers. On compte généralement pas moins de 5 à 6 sous-espèces; elles se différencient de part leur apparence physique mais aussi d'un point de vue géographique.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Un juvénile

Adulte[modifier | modifier le wikicode]

L'aigle royal est un rapace diurne qui mesure entre 76 cm et 96 cm, son envergure se situe entre 190 cm et 237 cm. Il pèse entre 3 et 6 kg. Les femelles sont en moyenne plus grandes et plus lourdes que les mâles (c'est d'ailleurs le cas chez la plupart des rapaces). Ses pattes, la cire de son bec (la partie jaune de son bec) et ses yeux sont jaune orangé. L'aigle royal est brun foncé, cependant sa nuque est rousse ce qui lui a donné son surnom d' "aigle doré" (d'où le nom Golden eagle en anglais). Les différentes sous-espèces se ressemblent mais il y a quelques différences d'un point de vue physique.

Juvénile[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'ils sont oisillons, ils ont un duvet blanc qui sera progressivement remplacé par des plumes. Les jeunes ont des bandes de plumes blanches au niveau des ailes et de la queue. Elles vont disparaître au cours des 8 premières années de leur vie grâce aux mues qui ont lieu chaque année. Les jeunes ont un plumage plus sombre sauf au niveau des ailes et de la queue qui sont blanches. Leur nuque est par contre plus pâle et plus rousse.

Ressemblance physique[modifier | modifier le wikicode]

Il faut éviter de confondre l'aigle royal avec l'aigle impérial, avec l'aigle criard ou avec le jeune pygargue (car ils n'ont leur tête blanche qu'après plusieurs années). Il ressemble par certains points au pygargue bien que le pygargue ne soit pas reconnu comme un véritable aigle. Comme lui, il est grand et a un plumage sombre. L'aigle royal n'a cependant pas un bec aussi impressionnant. L'aigle royal a des ailes et une queue plus fines que lui. 

Comportement[modifier | modifier le wikicode]

C'est un oiseau exclusivement diurne, il vit donc le jour. Il chasse uniquement lorsque le soleil est bien levé car le sol est déjà chaud ce qui entraîne des courants ascendants; il vole donc plus haut plus facilement. C'est un oiseau qui est sédentaire ce qui signifie qu'il vit à un endroit précis toute l'année. Il est cependant parfois observé que certains jeunes aigles de Scandinavie migrent sur de petites distances. L'aigle royal règne sur un territoire relativement grand comparé à d'autres rapaces. C'est généralement le mâle qui chasse et qui surveille le territoire pendant la période de reproduction.

Cris[modifier | modifier le wikicode]

Cri
L'aigle royal ne pousse des cris que rarement, même lors de la période de reproduction. On dit parfois que l'aigle royal aboie. Il a une voix aiguë qui ressemble à celle de la buse variable. Les oisillons poussent des cris pour demander de la nourriture à leurs parents.

Noms[modifier | modifier le wikicode]

De nos jours, il est appelé aigle royal mais cela n'a pas été toujours le cas. Son nom latin utilisé aujourd'hui est Aquila chrysaetos. Il a été nommé en latin aussi Aquila fulva mais ce nom latin n'est plus utilisé. Falco chrysaetos et Falco fulvus peuvent parfois être trouvés mais cela est plus rare. Ces deux derniers commençant par Falco ne doivent plus être utilisés car cela voudrait signifier qu'il fait partie de la famille des faucons, ce qui n'est absolument pas le cas. La traduction en anglais est Golden eagle ce qui signifie littéralement Aigle doré (il est aussi parfois appelé Aigle fauve ou Aigle doré en français). Il doit ce nom à la couleur rousse de sa nuque et de certaines de ses plumes plus claires.

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Étude faite sur de jeunes aigles royaux entre 1992 et 1995 en Corse

Il se nourrit principalement de léporidés (lièvres et lapins) et de sciuridés (écureuils, marmottes, chiens de prairies). Il se nourrit aussi d'oiseaux dont les faisans et les tétras. Dans les Alpes, son alimentation est composée à 80% de marmottes. En hiver, l'aigle royal peut adopter un comportement charognard (on dit qu'il est opportuniste) ce qui est dû à la rarification de ses proies. Il peut manger de plus gros animaux comme des bouquetins morts. On entend souvent dire que les aigles (en général) peuvent capturer des enfants ou des moutons mais cela a été démontré que c'était impossible puisqu'il ne peut pas soulever des charges plus lourdes que lui (5 kg grand maximum). Il va surtout capturer des proies allant de 1 à 3 kg, mais dans de rares cas, il peut s'attaquer à des proies de 15 kg comme de jeunes chamois malades (en fait, il finit généralement de les achever, car ses chances de tuer une aussi grosse proie sont faibles). Dans ce cas, il va les dépecer et ne les emportera pas au nid, il reviendra plusieurs fois se nourrir.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Un oisillon et un oeuf

Entre décembre et mars, les aigles royaux font des parades nuptiales qui sont très impressionnantes. Le nid est souvent situé sur une corniche ou sur le sommet d'un vieil arbre, et comme pour d'autres grands rapaces, son nid est appelé aire. Les aires sont de taille impressionnante, elles font parfois plus de deux mètres de diamètre. En règle générale, les couples d'aigles royaux ont plusieurs aires, il n'en n'utilise qu'une par année mais en change régulièrement. Elles sont toutes situées sur le même territoire. Chaque année en mars ou avril, la femelle pond de 1 à 3 œufs (souvent deux) dans leur aire. Le second œuf est pondu 3 ou 4 jours après le premier. La femelle couve les œufs pendant 35 à 45 jours, le mâle la nourrit et défend le territoire pendant ce temps là. Le petit s'appelle l'aiglon. L'aigle royal ne se reproduit pas les premières années de sa vie.

Fratricide[modifier | modifier le wikicode]

Le fratricide est assez courant chez l'aigle. C'est généralement le plus jeune qui meurt car c'est son aîné qui aura le plus de force pour demander de la nourriture. Cependant, il arrive que deux petits survivent, c'est souvent lorsque l'oisillon le plus jeune est une femelle et que l'aîné est un mâle; la femelle se développant plus vite, ils sont à force égale.

Habitat et Répartition[modifier | modifier le wikicode]

Un aigle royal en Slovaquie

L'aigle royal vit dans les montagnes. En France, on peut l'observer dans les Alpes, dans les Pyrénées, en Corse et dans le Massif Central. On le trouve sur 4 continents : en Amérique, en Afrique, en Asie et en Europe, il quasiment cosmopolite. Le couple d'aigles régit sur un grand territoire, en effet, il fait généralement entre 50 et 200 km2. Ils construisent ou réutilisent plusieurs aires (grands nids). Le territoire est de préférence rocheux avec des terrains relativement découverts qui sont plus propices à la chasse.

Avec l'homme[modifier | modifier le wikicode]

Fauconnerie[modifier | modifier le wikicode]

Aigle royal utilisé en fauconnerie

L'aigle royal est utilisé au Moyen-Orient et en Mongolie comme oiseau de chasse. En Europe, l'aigle royal était un oiseau de proie utilisé par les rois, on ne l'utilisait que dans les plus grandes cours. Il est aujourd'hui utilisé par l'armée française pour capturer des drones.

Protection[modifier | modifier le wikicode]

Il est protégé dans certains pays depuis les années 1970 notamment en France où il reste seulement quelques dizaines de couples (on estime qu'il y aurait entre 390 et 450 couples en France). Nous ne savons pas exactement combien il y a d'aigle royaux dans le monde mais il semblerait qu'il y en ait entre 100 000 et 200 000. Depuis les années 1990, le nombre d'aigles royaux a augmenté (du moins en France), cela est notamment dû au fait qu'on les protège et qu'on ne puisse plus les chasser. L'interdiction de certains pesticides qui fragilisaient la coquille des œufs ou qui les empoisonnaient a aussi joué un rôle. L'espèce recolonise progressivement le territoire français mais c'est encore un oiseau rare.

Philatélie[modifier | modifier le wikicode]

L'aigle est présent sur de nombreux timbres :

Symbolique[modifier | modifier le wikicode]

Drapeau de l'Albanie, où figure un Aigle

Pour l'homme, l'aigle représente la victoire et la noblesse, on dit parfois qu'il est le roi des oiseaux. L'aigle a été l'emblème de l'Empire romain ainsi que celui de Napoléon Bonaparte. L'aigle est représenté sur de nombreux drapeaux et blasons : l'Albanie, le Monténégro, la Moldavie, le Mexique, la Serbie etc,. Ces pays ont un aigle (qui peut être bicéphale) sur leur drapeau en temps qu'emblème. De nombreux Indiens d'Amérique vénéraient l'aigle, avoir une plume d'aigle signifiait que l'on avait accompli un signe de bravoure. L'aigle est aussi présent dans l'art héraldique.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Noms divers
  2. INPN
  3. Oiseaux.net
  4. Alimentation sur des populations Corses (graphique)
  5. Wikipedia
  6. Wikipédia : Symbolique de l'aigle chez les Amérindiens
  7. Site LPO (observatoire rapace)

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Aigle
  2. Rapace
  3. Oiseau

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 5 aout 2019.
  1. Les Rapaces d'Europe diurnes et nocturnes, Paul Géroudet, p. 72 à 86
  2. Guide Peterson des oiseaux de France et d'Europe, R.Peterson/G.Mountfort/P.Géroudet/P.Hollom, p. 82
  3. Rapaces d'Europe, Éditions Artémis, Collection Poche nature, p. 124 à 129
Golden Eagle (Aquila chrysaetos) (5).jpg
Les différents aigles

Aigle bottéAigle de VerreauxAigle des singesAigle des steppesAigle géant de HaastAigle noirAigle ravisseurAigle royalAigle de Bonelli


Scilab128.png Portail des oiseaux —  Tous les articles sur les oiseaux.
Eagle 01.svg Portail des rapaces —  Tous les articles sur les rapaces.