Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Aide:IP scolaire

Aller à : navigation, rechercher

Les établissements scolaires sont généralement identifiés par leur adresse IP. Cette page d'aide explique comment gérer les utilisateurs scolaires sur Vikidia.

Cette page s'adresse principalement aux utilisateurs réguliers faisant de la maintenance (notamment les administrateurs), afin de les aider et de leur fournir des conseils pour gérer les vandalismes commis par des scolaires, mais aussi d'établir un consensus et un référentiel sur la conduite à tenir face à certaines situations. Elle peut cependant être consultée par n'importe qui, notamment par les établissements scolaires en question, afin de comprendre comment ils sont gérés.

Contexte[modifier le wikicode]

Les parcs informatiques des établissements scolaires (écoles, collèges et lycées publics) sont généralement organisés en réseaux, reliés à un ordinateur qui est le seul connecté à l'Internet. Ainsi, lorsqu'un utilisateur se connecte à l'Internet dans un établissement scolaire, il passe en fait par cet ordinateur particulier, et est donc identifié par son adresse IP.

Ainsi, tous les postes de travail d'un même établissement (et même, souvent, de plusieurs établissements proches placés en réseau) sont identifiés par la même adresse IP : à moins de se créer un compte et de se connecter, tous les utilisateurs de l'établissement seront donc identifiés comme un seul et même utilisateur.

Cela impose des précautions à tenir face à la gestion de telles IP.

Conséquences[modifier le wikicode]

Les utilisateurs qui vont se connecter à l'encyclopédie sont nombreux, et différents. Ce sont souvent des élèves (enfants et adolescents), et souvent ignorant des autres modifications qui ont été faites précédemment avec la même IP.

Des modifications de type « bac à sable » sont très fréquentes, et correspondent à un entraînement des utilisateurs, une prise en main de Vikidia, ou simplement l'envie de vérifier et expérimenter qu'ils peuvent bien modifier les articles. Elles peuvent très rapidement s'accumuler, et donner l'impression d'un « vandalisme » récurrent, alors qu'il ne s'agit en fait que du passage successifs de nouveaux utilisateurs différents.

Autre problème, les élèves ont tendance à plus chercher à s'amuser lorsqu'ils sont connectés depuis un ordinateur « étranger » (comme à l'école, par exemple), et à réellement chercher à vandaliser. Ces vandalismes sont souvent fait sans méchanceté, dans une optique de divertissement plutôt que comme de vraies attaques, mais leur fréquence, et parfois leur violence, impose une gestion rigoureuse, similaire à celle qui pourrait être appliquée à des pirates ou des vandales.

D'une manière générale, il convient de se rappeler de ces deux principes de base dans la gestion des conflits engendrés par les IP scolaires :

  1. Les IPs scolaires peuvent constituer des nuisances pour l'encyclopédie, de par le nombre d'utilisateurs et de vandales potentiels, et du faible moyen de pression sur eux (il est souvent difficile de remonter jusqu'à l'élève même) : elles doivent donc être gérées de manière rigoureuse, afin d'éviter un vandalisme massif ;
  2. les IPs scolaires sont utilisées par un grand nombre d'utilisateurs qui, dans leur grande majorité, sont de bonne volonté ; il faut donc veiller à ce que d'éventuelles sanctions pénalisent le moins possible les autres utilisateurs ; il faut aussi faire preuve d'indulgence et de compréhension dans ce genre de cas.

Actions[modifier le wikicode]

Identification[modifier le wikicode]

Les adresses IPs utilisées par les établissements scolaires sont identifiées par le bandeau

, mis en place par le modèle {{IP scolaire}} placé en pdd. Ne pas hésiter à insérer ce modèle sur une pdd si l'on découvre qu'elle est identifiée à une IP scolaire.

Un des moyen de connaître qu'il s'agit d'une IP scolaire est de regarder la page de discussion de la même IP sur Wikipédia.

Vandalisme de type « bac à sable »[modifier le wikicode]

Les modifications non pertinentes de type « bac à sable » ont tendance à s'accumuler de la part d'IP scolaires ; elles donnent la fausse impression d'un utilisateur ignorant les avertissements et continuant à s'amuser, ce qui peut amener l'administrateur à envisager un blocage.

Dans ce cas, il faut se rappeler que l'IP est utilisée par plusieurs utilisateurs : les modifications successives sont plus vraisemblablement le fait de plusieurs élèves différents qui prennent en main Vikidia : il ne faut pas y voir un comportement vandale, et se montrer indulgent envers l'utilisateur... Même si cela va bien sûr engendrer un surcroît de travail administratif, pour tout remettre en place.

Ne pas hésiter à avertir immédiatement, en utilisant {{averto-0}} ou {{averto-1}}, selon la gravité. De par leur utilisation par plusieurs utilisateurs, les messages indiquant un nouveau message en pdd ont tendance à disparaître rapidement, et à ne pas forcément être vu par l'utilisateur concerné. Il ne faut donc pas hésiter à les répéter, et accumuler les avertissements de faible niveau.

En général, on n'ira pas au delà en termes de sanction, et on se contentera d'avertir à chaque fois. Patience ! Ces avertissements successifs en pdd constitueront également une archive qui permettra aux administrateurs de plus facilement identifier le problème

Vandalisme avéré[modifier le wikicode]

Il s'agit dans ce cas de suppressions, ou d'insertions d'informations véritablement de nature à porter préjudice à l'encyclopédie. Le plus souvent, des insultes ou des grossièretés, parfois même visant une personne clairement identifiée. Ne pas oublier, à chaque fois, de masquer les modifications dans tous les journaux (dans le cas de SI, notamment Clin d'œil): certains enfants ont réellement des compétences en informatiques, et savent retrouver leurs modifications...

Dans ces cas là, il est recommandé de bloquer immédiatement, pour deux raisons :

  • tout d'abord, cela permet d'empêcher de nouveaux vandalismes, qui sont fréquents dans ces cas-là, et donc de faciliter la maintenance
  • d'autre part, comme on va le voir après, les vandalismes sont souvent commis sur des périodes très courtes : bloquer un utilisateur après coup, après plusieurs avertissements, est généralement sans effet, car ce sera un autre utilisateur qui sera en fait pénalisé... Bloquer immédiatement donne plus de chances de bloquer bien le « bon » vandale.

Blocage[modifier le wikicode]

De part la fréquence et la violence des vandalismes qui peuvent être faits par les IPs scolaires, cela va nécessiter une réaction rapide et appropriée en termes de blocage.

Notamment, il va souvent être nécessaire de bloquer immédiatement, mais pour des durées plus courtes, que pour les autres utilisateurs.

L'utilisation de l'ordinateur par des élèves (principaux concernés) se fait généralement dans le contexte d'un cours d'informatique, ou utilisant l'outil informatique. La durée du vandalisme ne dépasse donc généralement pas la durée de la séance. Il en résulte deux conséquences :

  • les vandalismes sont souvent violents, très fréquents et répétés, mais concentrés sur une période très courte, n'excédant généralement pas une heure : en fait, l'élève « profite » d'une séance informatique pour s'« amuser » au maximum, pendant qu'il est laissé sans surveillance.
  • ces vandalismes sont parfois périodiques, et se retrouvent aux mêmes horaires, par semaine, ou quinzaine. Il peut dans ce cas s'agir ou bien d'un cours récurrent, ou bien d'une utilisation de l'ordinateur hors classe, dans un contexte de permanence (au CDI, par exemple...)

Du coup, on comprend bien que cela pose des conséquences en termes de gestion immédiate des blocages, et notamment de leur durée :

  • Il est généralement inutile de bloquer plus d'une heure, car sinon, ce sont d'autres utilisateurs que le vandale qui vont être pénalisés. On peut en revanche sans aucun problème renouveler, et même accumuler les blocages d'une heure ;
  • il est nécessaire de bloquer immédiatement, afin de s'assurer que c'est bien l'utilisateur qui est en train de vandaliser qui va se trouver bloquer. Même si cela ne le « dérange » pas réellement, cela lui permettra au moins de constater de visu que son action a engendré un blocage, et il sera donc réellement conscient des conséquences de son geste (ce qui es malheureusement rarement le cas) : un pas vers la sensibilisation...
  • En cas de vandalisme très violent, ou bien si l'on est intervenu trop tard (plus d'une heure après...), lorsque l'on pense qu'il est nécessaire de bloquer pour une durée plus longue, il est généralement inutile de bloquer pour plusieurs heures ou même plusieurs jours : il est recommandé de bloquer au moins une semaine, afin de tenir compte de la périodicité.

Si un vandalisme violent, ayant nécessité un blocage plus long, est réitéré, il ne faut pas hésiter cette fois à augmenter le blocage : il s'agit dans ce cas, malheureusement, très souvent d'un établissement où les adultes ne connaissent pas Vikidia, et où les élèves sont donc très peu surveillés. Un blocage plus long permet dans ce cas de protéger l'encyclopédie, et de faciliter le travail de maintenance.

Ainsi, en résumé, si l'on estime qu'il faut bloquer :

  • blocage court : maximum une heure. À réserver aux « vrais » vandalismes : ne bloquer sur un « bac à sable », même si renouvelé. On peut sans problème accumuler les blocages d'une heure, sans chercher à les allonger.
  • blocage long : minimum une semaine. Toute durée de blocage entre une heure et une semaine est inutile. En cas de récidive, il ne faut pas hésiter par contre à augmenter la durée. Par exemple, une semaine, un mois, trois mois, jusqu'à la fin de l'année scolaire.

La durée du blocage peut bien sûr être modulée en fonction de la période de l'année à laquelle on se trouve : en juin, où ont lieu les révisions, et où les classes n'ayant pas d'examens sont laissées plus libres, on peut plus facilement envisager de bloquer immédiatement pour toute l'année scolaire...

La durée du blocage ne devrait pas excéder la durée de l'année scolaire : au delà, on prend le risque que le vandale ait quitté l'établissement, et donc de pénaliser injustement les autres utilisateurs.

Précautions particulières pour le blocage[modifier le wikicode]

Compte tenu de la situation, il faut favoriser la discussion et la création de comptes par les utilisateurs, ce qui en facilite considérablement la gestion. Lorsque l'on bloque une IP scolaire, veiller à ce que l'on autorise la création de compte, et la modification de la pdd.

Protection de pages[modifier le wikicode]

Certaines pages à fort trafic, traitant d'articles au programmes, font l'objet de fortes consultations, et de modifications pas toujours très pertinentes de la part de scolaires, à certains moments de l'année.

Quand une page subit un vandalisme excessif, il peut être nécessaire de la protéger. Une durée de protection de une à trois mois (durée moyenne d'une séquence, dans les différentes disciplines) semble approprié. À renouveler au besoin, il ne semble pas nécessaire cependant d'en augmenter la durée.