Accords de Munich

« Accords de Munich » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les signataires des accords de Munich : de gauche à droite au premier rang, Chamberlain, Daladier, Hitler, Mussolini et Ciano

Les accords de Munich ont été signés à la fin de la conférence de Munich, le 30 septembre 1938, par l'Allemagne (Hitler), l'Italie (Mussolini), la France (Édouard Daladier) et le Royaume-Uni (Neville Chamberlain). Ils obligent la Tchécoslovaquie à céder la région des Sudètes à l'Allemagne nazie, officiellement nommée « Troisième Reich ».

Qu'est-ce que les Sudètes ?[modifier | modifier le wikicode]

Les Sudètes, région tchécoslovaque frontalière avec l'Allemagne, étaient habitées par plus de trois millions de descendants de colons allemands et faisaient partie, jusqu'en 1918, de l'Empire austro-hongrois.

En 1919, les Sudètes avaient été rattachées à la toute nouvelle république de Tchécoslovaquie (15 millions d'habitants) malgré les protestations de la population.

Pourquoi la crise des Sudètes ?[modifier | modifier le wikicode]

En 1938, poursuivant sa politique de regroupement, dans le Reich, de toutes les populations d'origine germanique, Hitler réclame les Sudètes pour les annexer à l'Allemagne.

Par ailleurs, les Sudètes sont une région industrielle importante ; son annexion renforcerait la production d'armes pour l'Allemagne.

Pourquoi les accords de Munich ?[modifier | modifier le wikicode]

La France et le Royaume-Uni craignent une nouvelle guerre pour laquelle, elles s'estiment mal préparées (manque de matériel moderne et état d'esprit pacifiste de la population qui ne voulait pas revoir les horreurs de la Première Guerre mondiale). Aussi, elles abandonnent la Tchécoslovaquie qui était leur alliée et signent, sans la consulter, les accords de Munich.

Les accords de Munich ont profondément divisé la population (surtout en France) entre « pro-munichois » et « anti-munichois ». Ils ont de plus persuadé Hitler que la France et le Royaume-Uni cèderaient à de nouvelles revendications territoriales présentées par l'Allemagne, ce qui peut être considéré comme l'une des causes de la Seconde Guerre mondiale.

Vikiliens pour compléter sur les relations internationales avant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.