Accident nucléaire de Fukushima

« Accident nucléaire de Fukushima » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La ville fantôme de Namie (préfecture de Fukushima) totalement évacuée après l'incident nucléaire. Photographie prise le 12 avril 2011. (Un mois après l'incident)

L'accident nucléaire de Fukushima s'est produit dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, au Japon, le 11 mars 2011. Il fait suite à un tremblement de terre de magnitude 9 sur l'échelle de Richter et à un raz-de-marée qui a dévasté les côtes japonaises. L'accident est le deuxième qui a été classé au niveau 7, le niveau maximal, sur l'échelle des accidents nucléaires, après celui de Tchernobyl.

Le tremblement de terre avait détruit les lignes à haute tension de la région de Fukushima, il fallait donc "éteindre" la centrale afin d'éviter la fusion du réacteur nucléaire. Seulement, il s'est avéré que le séisme a rendu inutilisables les systèmes de refroidissement en noyant les pompes. Le réacteur nucléaire s'est donc mis à surchauffer. Ce chauffage excessif a entraîné la dégradation des gaines dans lesquelles est stocké l'uranium radioactif. Il y a donc eu un dégagement de produits radioactifs et d'hydrogène. L'hydrogène a fait augmenter la pression dans le bâtiment du réacteur et le toit de celui-ci a explosé, ce qui a entraîné la fuite de produits radioactifs, qui ont contaminé les alentours.

L'accident n'a pas fait de mort mais des milliers de personnes ont dû être évacuées de leurs maisons et ne pourront plus y habiter. De plus, les rejets d'eau qui ont servi à refroidir le réacteur se sont déversés dans la mer, entraînant une contamination.

À ce jour, les conséquences à long terme ne sont pas encore connues et il faudra attendre des années avant de connaître les détails de l'accident.

Flag of Japan.svg Portail du Japon - Tous les articles concernant le Japon.