Îles Skellig

« Îles Skellig » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Skellig Michael
Escalier de Skellig Michael, et Little Skellig à l'arrière-plan.

Les îles Skellig (en anglais : Skellig Islands) sont un archipel de deux îles irlandaises situées au large de l'Irlande, près de la péninsule d'Iveragh, dans le comté de Kerry.

Inhabitées, isolées aux confins ouest de l'Europe, Skellig Michael et sa petite sœur Little Skellig sont connues pour leurs pentes abruptes et leur nature riche et hostile.

Skellig Michael sous le brouillard

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Les Irlandais, dans leur langue, les appellent (ga) « Na Scealaga », les Rochers à pic. Et pour cause, les Skellig sont deux gigantesques rochers en grès rouge du Dévonien, deux pyramides de pierre qui se dressent en pleine mer sur plus de 210 m de hauteur pour Skellig Michael et 121 pour Little Skellig, avec chacune des pentes très raides.

Perdues au large des côtes irlandaises, à l'extrémité ouest de l'Europe, ces deux îles subissent un rude climat océanique, marqué par des pluies drues, d'épais brouillards (voir image ci-dessus), une humidité suintante et des vents mugissants venus de l'Océan atlantique.

Malgré cet environnement hostile, les îles Skellig accueillent une riche biodiversité : une végétation luxuriante (fleurs comme les arméries, les silènes et les spergulaires) et une faune nombreuse (notamment des oiseaux marins, comme des goélands, des mouettes ou encore des fous de bassan qui forment une véritable colonie sur l'île).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Little Skellig, la plus petite des deux îles, est aussi la plus sauvage et la plus escarpée. Elle abrite des phoques, des goélands et parfois tant de fous de bassan qu'elle en devient blanche à certains endroits. Pour protéger cet important écosystème, l'accès à l'île a été interdit : presque en vain, car il est presque impossible de s'y rendre tant les bateaux ont de difficultés à y accoster et les pentes à être gravies. De fait, Little Skellig n'a jamais été habitée.

À la différence de Little Skellig, le sol de Skellig Michael a bien déjà été foulé au cours de son histoire ! Au VIe siècle, bravant vents et tempêtes, une petite communauté de moines décidèrent d'y vivre. Sur un plateau mieux abrité que les autres, proche du sommet, ils entreprirent la construction d'un monastère accessible après l'ascension d'un escalier de 500 marches taillées dans la pierre.

Les bâtiments d'habitation, d'une apparence si particulière, sont appelés en irlandais (ga) « clochan », en anglais beehive hut, la ruche et, de fait, ils y ressemblent fort. Ce sont de petites maisons constituées de pierres sèches, empilées sans mortier.

Sur une île aussi recluse, les moines sont enclins à la méditation, au recueillement et à l'introspection. Ils parviennent à se nourrir en pratiquant la pêche, en collectant les oeufs des oiseaux marins et en cultivant quelques légumes sur de petites parcelles de terre, et à boire en récupérant les eaux de pluie.

Toutefois, les conditions de vie sont très difficiles, entre le rude climat, la raideur des pentes et la rareté des échanges avec le reste du monde. Aussi, dès le XIIIe siècle, les moines choisissent finalement de rejoindre une autre abbaye plus accueillante, située sur le continent, laissant l'île aux pèlerins.

Entre 1821 et 1826, quelques ouvriers construisent deux phares, de 53 et 121 mètres d'altitude. L'île retrouve donc une maigre population en la personne des gardiens de phare entre les XIXe siècle et XXe siècle, jusqu'au 1987 où le phare est automatisé.

Dans la culture[modifier | modifier le wikicode]

Skellig Michael a été utilisée en 2014 pour Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force et en 2016 pour Star Wars, épisode VIII : Le Dernier Jedi. L'île y incarne le premier temple Jedi, aménagé pour abriter les textes fondateurs de l'Ordre.

Dans ces épisodes, Luke Skywalker, dévasté par le chemin suivi par son ancien élève Kylo Ren, rongé par le remords et la culpabilité, décide de s'y retirer et d'y vivre en ermite. Il y est rejoint par Ray qui, sur les sommets de l'île bercés par les rayons du soleil, découvre la force et, dans ses sombres et froides grottes souterraines, appréhende son côté obscur.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Ireland stub2.svg Portail de l'Irlande —  Accédez au portail sur l'Irlande.
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.

51° 46′ N 10° 32′ W / 51.77, -10.53