Étienne Bézout

« Étienne Bézout » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Étienne Bézout
Étienne Bézout
Étienne Bézout
Naissance 31 mars 1730 à Nemours
Mort 27 septembre 1783 à 56 ans à Avon
Nationalité France France
Profession Mathématicien
voir modèle • modifier

Étienne Bézout, né le 31 mars 1730 à Nemours et décédé à Avon le 27 septembre 1783 est un mathématicien français. Ce sont ses découvertes en algèbre qui l'ont rendu célèbre.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Fils et petit-fils de juristes, enfant d’une fratrie de cinq, Étienne Bézout construit les bases de ses connaissances au collège de Nemours. Il continue par la suite ses études à Paris.

En 1758, Bézout entre à l’Académie des sciences après y avoir présenté deux mémoires. Cinq ans plus tard, en 1763, M. le duc de Choiseul, ministre de la Marine, nomme Bézout examinateur pour les gardes de la Marine. Ceci l’amène à rédiger un cours de mathématiques qui est longtemps resté une référence en la matière. À la mort de Charles Étienne Louis Camus, il succède à celui-ci au poste d'examinateur des élèves de l’artillerie.

Le 5 mai 1782, un an avant sa mort, Bézout devient académicien pensionnaire.

Publication[modifier | modifier le wikicode]

Théorie générale des équations algébriques, 1779.

Théorèmes[modifier | modifier le wikicode]

Théorème de Bézout[modifier | modifier le wikicode]

Dans l’ouvrage cité ci-dessus Bézout montre que n équations à n inconnues ont au plus autant de solutions que le produit de leurs degrés.

Identité de Bézout[modifier | modifier le wikicode]

Il prouve l'existence d'une solution à l'équation

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des mathématiques —  Les nombres, la géométrie et les grands mathématiciens.