Érosion marine

« Érosion marine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Violence des vagues en Islande (photographie prise en septembre)

Le système d'érosion marine est l'action des mouvements de la mer sur les reliefs des régions littorales. C'est lui qui donne leur modelé aux littoraux (zone située entre la limite de la marée basse et les niveaux les plus élevés atteints par les vagues qui déferlent).

La fragmentation des matériaux rocheux composant les reliefs littoraux[modifier | modifier le wikicode]

Le travail essentiel d'attaque des roches est celui des vagues. L'eau agitée dans les vagues lorsqu'elle atteint les roches et les anfractuosités qui existent dans les roches, exerce une pression très forte en particulier une compression de l'air contenu dans les fentes (jusqu'à 50 tonnes par mètre carré) qui tend à élargir la moindre fissure. Comme les vagues transportent des graviers et du sable, ceux-ci sont projetés sur les roches, les mitraillent et les attaquent grâce à leur fort pouvoir abrasif.

C'est surtout aux grandes tempêtes que cette action érosive est la plus importante. Et elle est surtout sensible dans les secteurs exposés aux vagues. En profondeur ce travail d'érosion est nul.

Effet de l'érosion marine sur une côte de Tanzanie (photographie prise en mai)

Les embruns, c'est-à-dire la pluie fine d'eau salée qui se forme lorsque les vagues se brisent, entrent dans les fissures et pourrissent également les roches de l'intérieur, ce qui affaiblit leur résistance.

Certains animaux marins comme les coquillages et les éponges peuvent aussi tarauder (perforer en surface) les roches et favorisent alors leur désagrégation.

Lorsque la côte est rocheuse, l'action des vagues se fait à la base du relief. Celle-ci est minée et devient incapable de supporter la roche qui la surmonte. Aussi celle-ci par son poids se décolle et tombe au pied du relief. Celui-ci est alors protégé pendant quelque temps de l'érosion par ce talus naturel. Ce talus disparaît plus ou moins vite sous l'action des vagues, qui le transforment en débris plus fins, galets, sable voire même de la poudre. La zone littorale est ainsi constamment rongée et recule vers l'intérieur.

Érosion différentielle selon la dureté des roches côtières. Écosse. (photographie prise en septembre)

La dureté des roches est plus ou moins favorable à l'érosion. Le calcaire (roche tendre) est très attaqué (cas des côtes du Pays de Caux en Normandie). Le granite roche dure résiste mieux et le recul est plus limité. On voit très bien la différence si des roches de dureté différentes coexistent au même endroit. Les plus dures forment des avancées, les plus tendres sont en retrait.

L'évacuation des matériaux arrachés aux reliefs[modifier | modifier le wikicode]

Falaises et plage à Meschers-sur-Gironde en Charente-Maritime (France)

Les matériaux sont transportés plus ou moins loin de leur zone de formation par les courants littoraux. Ceux-ci sont créés par les vagues et la houle lorsqu'elles atteignent obliquement le rivage. Les courants littoraux s'écoulent parallèlement au rivage.

Outre les matériaux côtiers, les courants transportent également les matériaux apportés par les cours d'eau, les glaciers et même le vent.

Lorsque sa vitesse diminue du fait d'eau peu profonde ou lorsqu'il rencontre un obstacle, le courant abandonne sa charge qui se dépose et s'accumule. Les débris colmatent alors les rentrants du rivage et favorisent aussi la régularisation (par exemple sous forme de plage pure du sable, une grève pour des galets). Mais les courants au lieu de s'étaler sur une place, peuvent aussi former des flèches littorales et des cordons littoraux qui donnent de nouvelles formes aux rivages comme les tombolos et des lagunes.

Images sur l'érosion marine Vikidia possède une catégorie d’images sur l'érosion marine.

Vikiliens pour compléter sur les différents systèmes d'érosion[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...