Édit de Milan

« Édit de Milan » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Monnaie d'or représentant l'empereur Constantin , avec en arrière-plan la représentation de Sol Invictus, un dieu concurrent du christianisme

L'Édit de Milan est un ensemble de mesures prises en 313 par les empereurs Constantin Ier et Licinius pour mettre fin aux luttes religieuses dans l'empire romain. La religion chrétienne jusque-là persécutée était désormais tolérée et se trouvait à égalité avec les religions païennes traditionnelle et nouvelles des Romains.

À l'époque, les chrétiens étaient très minoritaires dans l'empire romain. En Gaule et en Espagne ils étaient très peu nombreux. À Rome même ils ne devaient pas être plus de 10% de la population. En Égypte les chrétiens étaient plus nombreux mais ne dépassaient pas les 20%, par contre en Asie mineure ils auraient été près du tiers de la population.

Il ne semble pas qu'il ait existé un texte signé par les deux empereurs à Milan en 313. Les dispositions prises alors ont été rapportées par des contemporains comme Lactance et Eusèbe de Césarée.

L'Édit de Milan décide la liberté totale de religion c'est-à-dire des croyances et de leurs manifestations publiques. Les chrétiens ne sont plus obligés de vénérer l'empereur.

Les biens confisqués aux chrétiens persécutés devaient leur être rendus dans leur intégralité, les acquéreurs de ces biens étaient dédommagés par l'État romain.

Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.