Échelles du Levant

« Échelles du Levant » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le port d'Alger à la fin du XVIIe siècle. Une des Échelles du Levant et de Barbarie

Les Échelles du Levant et de Barbarie (Afrique du Nord) sont le nom donné par les Français aux villes et ports marchands des territoires méditerranéens dominés par les Turcs ottomans du XVe au XXe siècle. Les Turcs les appelaient Iskele, lui-même étant une corruption du mot italien (scala ou escale).

Les ports principaux des Échelles du Levant étaient : Istambul, Smyrne, Alep, Chypre, Le Caire, Alexandrie, Tripoli, Tunis, Alger.

Dans les ports, les capitaines de navires et les négociants français s'entendaient avec le consul qui défendait les intérêts politiques et commerciaux de la France. Les discussions avaient pour base les obligations contenues dans l'ordonnance de la marine de 1681 et les traités de Capitulations passés entre la France et le gouvernement turc. On y débattait des sommes à percevoir sur les chargements des navires, des dépenses occasionnées par le fonctionnement de l'Échelle, en particulier les cadeaux à faire aux autorités turques et l'emploi d'un interprète ou drogman. Depuis 1745, une ordonnance du roi Louis XV interdisait aux marchands et négociants français de posséder un bien immobilier dans les ports des Échelles.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.