Vercingétorix

« Vercingétorix » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Vercingétorix sur le site d'Alésia. Statue du XIXe siècle qui idéalise le chef gaulois.

Vercingétorix est le plus connu des chefs gaulois. Il est né en 72 av. J.-C. en Auvergne et mort en 46 av. J.-C. à Rome. Il est un des chefs de la résistance des Gaulois contre la conquête de la Gaule par Jules César. Il bat César à Gergovie et à Bibracte en 52 av. J.-C., mais est battu et fait prisonnier à Alésia la même année.

La Gaule au premier siècle av. J.-C.[modifier]

À cette époque, le sud de la France est déjà sous domination des Romains, qui y avaient créé des villes afin de contrôler les tribus indigènes. On appelle ces régions la Gaule narbonnaise. Le nord et l'ouest de la Gaule (France et Belgique actuelles), sont peuplés de peuples celtes que les Romains appellent les Gaulois. Les Gaulois sont divisés en tribus indépendantes et rivales.

Origine[modifier]

Il est le fils de Celtillos, le chef de la tribu des Arvernes (tribu qui habite en Auvergne et qui a donné son nom à cette région). Comme beaucoup d'enfants des chefs gaulois Vercingétorix a reçu une éducation "à la romaine".

En 58 av. J.-C., Vercingétorix est un jeune homme de l'aristocratie en âge de se battre lorsque Jules César envahit la Gaule à la tête de ses légions et d'alliés gaulois, pour la rattacher à Rome. César veut soumettre les tribus gauloises à l'autorité de Rome pour servir sa gloire et confisquer leurs légendaires richesses.

Le chef de guerre[modifier]

Vercingétorix prend la suite de son père dans la lutte contre les Romains. Il cherche à rassembler toutes les tribus gauloises pour lutter contre les armées de Jules César.

Vercingétorix remporte une victoire importante contre les Romains lors de la bataille de Gergovie, en 52 av. J.-C., grâce à une alliance avec la tribu des Éduens qui vit dans le sud de la Bourgogne actuelle. Il remporte une autre victoire importante à Bibracte, dans le Morvan. Mais ensuite Jules César l'encercle sur un oppidum (un camp militaire sur une colline), à Alésia. Après un long siège, lors duquel la population gauloise d'Alésia est privée de nourriture à cause de l'encerclement fait par les Romains, Vercingétorix décide de se rendre à Jules César en 52 av. J.-C..

Il est alors fait prisonnier. César le ramène à Rome où il est emprisonné. Il figure comme prisonnier de guerre dans le triomphe célébré en l'honneur de César. Il est ensuite assassiné en août 46 av. J.-C..

Le symbole de la résistance[modifier]

Vercingétorix a été un peu oublié dans l'histoire de France jusqu'au milieu du XIXe siècle, quand des archéologues et des historiens font des recherches sur lui et sur le siège d'Alésia. Il devient alors un des personnages les plus connus de l'histoire de France.

Cependant, on sait très peu de chose sur lui, parce que les seuls textes qui en parlent sont écrits par des Romains, et notamment par Jules César qui fait le portrait de son adversaire dans son récit de l'invasion des Gaules, appelé Commentaires sur la Guerre des Gaules.


Portail de l'Antiquité - Tous les articles sur l'Antiquité.