Sonnet

« Sonnet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait du poète italien Pétrarque, par Andrea del Castagno, Galerie des Offices, Florence.

Le sonnet est un poème à forme fixe qui doit répondre à des règles de construction :

  • deux quatrains (strophes de 4 vers) et deux tercets (strophes de 3 vers)
  • rimes :
    • 1er quatrain : ABBA
    • 2e quatrain : ABBA
    • 1er tercet : CCD
    • 2e tercet : EDE

Si on s'écarte, même un petit peu, de ces règles, le sonnet est qualifié d'irrégulier.

Historique[modifier]

Le sonnet a connu un grand succès dans l’histoire de la littérature. Il naît d'abord en Sicile, puis prend de l'ampleur avec Pétrarque et son Canzoniere (qui signifie chansonnette) vers 1350.

Cette forme de poème se répand dans toute l'Europe au XVIe siècle. Marot l'introduit en France à la cour du roi Henri II. Il s'impose ensuite avec Joachim du Bellay et Ronsard en 1549 (année de publication de la Défense et Illustration de la langue française) aux dépens d'autres poèmes à forme fixe comme la ballade.

Le sonnet est aussi pratiqué par les auteurs baroques au XVIIe siècle.

Au XVIIIe siècle, le sonnet est délaissé mais il réapparaît au XIXe siècle sous la plume des auteurs romantiques et connaît un certain succès, notamment grâce à Victor Hugo, Alfred de Musset et surtout Gérard de Nerval.

Vers la fin du XIXe siècle, quelques sonnets qualifiés d'étranges montrent que les formes régulières du sonnet commencent à se disloquer. Puis, au XXe siècle, le surréalisme se désintéresse du sonnet.


Portail de la littérature - Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées