Simone de Beauvoir

« Simone de Beauvoir » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Simone de Beauvoir
Simone de Beauvoir (à gauche) entourée de Jean-Paul Sartre (au centre) et du Che Guevara (à droite)
Simone de Beauvoir (à gauche) entourée de Jean-Paul Sartre (au centre) et du Che Guevara (à droite)
Nom Simone-Lucie-Ernestine-Marie Bertrand de Beauvoir
Naissance 9 janvier 1908 à Paris
Mort 14 avril 1986 à 78 ans à Paris
Nationalité France France
Profession Professeur, Philosophe et Écrivaine
voir modèle • modifier

Simone de Beauvoir est une activiste féministe et romancière , épistolière , mémorialistephilosophe française proche de Jean-Paul Sartre. Elle est l'une des féministes qui a le plus marqué le monde du XXe siècle.

Simone de Beauvoir est reconnue dans le monde entier grâce à un ouvrage,Le deuxième sexe, paru en 1949. Cet ouvrage est devenu la bible du mouvement féministe mondial. Simone de Beauvoir domine la littérature féminine de son temps.

Simone de Beauvoir (de son vrai nom Simone-Lucie-Ernestine-Marie Bertrand de Beauvoir ), née le 09 janvier 1908 à Paris, reçoit une éducation bourgeoise, religieuse. Elle fait ses études jusqu'au doctorat de philosophie, puis enseigne à Marseille, Rouen puis Paris jusqu'en 1943. À partir de 1947, les voyages se succèdent, aux États-Unis, en Afrique, en Europe, en Chine (1955), à Cuba et au Brésil (1960), en Union soviétique (1962), tout en poursuivant l’écriture de ses mémoires et son action pour la libération de la femme. Elle fondera un peu plus tard, lors de son voyage au Etats-Unis, un journal : Les temps modernes. Les Mandarins, un célèbre roman qu'elle a écrit reflète de nouvelles expériences, celles de l'isolement et du manque d'influence des intellectuels dans un monde dominé par la violence et le despotisme. Dans les années 1970, elle participe au mouvement féministe et milite pour la cause des femmes. Son livre est au cœur de toutes les discussions. Elle signe le «manifeste des 343 pour la liberté de l'avortement » et préside la ligue des droits des femmes. Elle soutient de nombreuses actions pour lutter contre le sexisme ordinaire et les violences conjugales ...

À partir de 1980, après la mort de Jean-Paul Sartre, sa santé physique et mentale se détériore. Elle meurt à l'âge de 78 ans. Elle est enterrée dans la même tombe que Jean-Paul Sartre, qui fut le compagnon de toute sa vie.

Parmi ses oeuvres on trouve :

  • 1943 : L'Invitée, roman
  • 1944 : Pyrrhus et Cinéas, essai
  • 1945 : Le Sang des autres, roman
  • 1945 : Les Bouches inutiles, pièce de théâtre
  • 1946 : Tous les hommes sont mortels, roman
  • 1947 : Pour une morale de l'ambiguïté, essai
  • 1948 : L'Amérique au jour le jour, récit
  • 1949 : Le Deuxième Sexe, essai philosophique
  • 1954 : Les Mandarins, roman
  • 1955 : Privilèges, essai
  • 1957 : La Longue Marche, essai
  • 1958 : Mémoires d'une jeune fille rangée, récit autobiographique
  • 1960 : La Force de l'âge, récit autobiographique
  • 1963 : La Force des choses, récit
  • 1964 : Une mort très douce, récit autobiographique
  • 1966 : Les Belles Images, roman
  • 1967 : La Femme rompue, nouvelles
  • 1970 : La Vieillesse, essai
  • 1972 : Tout compte fait, récit autobiographique
  • 1979 : Quand prime le spirituel, roman
  • 1981 : La Cérémonie des adieux, suivi de Entretiens avec Jean-Paul Sartre : août - septembre 1974, récit autobiographique
Portail de la philosophie - Accédez aux articles de Vikidia concernant la philosophie.

épistolière : celles qui écrit beaucoup de lettres mémorialiste : écrivain,auteur de mémoire historique ou littéraire essayiste : auteur d'essai prix dans le sens littéraire despotisme : régime politique dans lequel un seul homme gouverne philosophe : spécialiste de la philosophie romancière : écrivain