Rugby à XV

« Rugby à XV » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La mêlée

Le rugby à XV est un sport collectif qui se pratique entre deux équipes de quinze joueurs chacune avec un ballon ovale durant deux mi-temps de 40 minutes. Ce sport fut inventée dans la première moitié du XIXème sicle dans l'université de la ville de Rugby en Angleterre. Ce sport s'est ensuite répandu dans les colonies britanniques mais aussi dans d'autres pays d'Europe comme la France où l'Italie.

Le but du jeu est d'aplatir le ballon, de forme ovale, afin de marquer des points. On peut aussi marquer des buts selon les fautes de l'adversaire. Les règles du rugby sont nombreuses et parfois difficile à comprendre pour quelqu'un qui ne connait pas beaucoup ce sport.

Aujourd'hui le rugby est un sport qui gagne en popularité et qui est en pleine évolution dans la mesure où il n'est professionnel que depuis 1995. Les principales nations de rugby ont toutes un championnat professionnel et des rencontres sont organisées entre ces pays, notamment la coupe du monde qui se tient tous les 4 ans.

Histoire du rugby à quinze[modifier]

En 1823, un étudiant anglais nommé William Webb Ellis, de l'université de la ville de Rugby en Angleterre, en aurait eu assez de jouer au football, sport qu'il trouvait trop ennuyeux. Selon la légende, il aurait pris le ballon dans ses mains pour aller l'aplatir dans les cages des buts adverses1.

En 1826, les premières règles du rugby sont écrites. Le premier club anglais, le Guy's college, fut créé en 1843. Mais ce n'est qu'en 1870 que ce sport prit de l'ampleur en Outre-ManchePrécision. Il était pratiqué par les riches Anglais qui trouvaient le football trop « populaire ». Les Anglais introduisirent ensuite ce sport dans les autres territoires de l'Empire britannique (Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, etc.). En 1877, la Rugby Football Union fixe le nombre de joueurs à quinze (il était de vingt auparavant).

Le premier club français fut celui du Havre, fondé en 1872 également par de riches Anglais. Peu à peu, le rugby se répandit en France, notamment dans le Sud-Ouest. Le premier championnat de France est remporté en 1892, par le Racing Club face au Stade Français (4 à 3). Le succès du rugby grandissant, une équipe nationale fut créée et joua son premier match en novembre 1906 contre la Nouvelle-Zélande (cette dernière est vainqueur par 30 à 6). En 1910, l'équipe de France est acceptée dans le Tournoi des cinq nations.

Le ballon de rugby[modifier]

photographie d'un ballon actuel de rugby
le ballon de rugby

Le ballon actuel de rugby est de forme ovale. Ce n'a pas toujours été le cas. Ce n'est qu'en 1835, que William Gilbert un fabricant anglais de ballon lui donne cette forme. À l'époque le ballon est une vessie de porc recouverte de panneaux de cuir.

La forme ovale permet de « corser » le jeu. En effet, on est jamais sûr de la trajectoire du ballon lorsqu'il rebondit. De plus cette forme permet une meilleure tenue du ballon en le pressant contre le corps. L'allongement du ballon et la réduction du diamètre central favorise le jeu à la main.

Le ballon actuel est fabriqué en cuir ou en matière synthétique. Il doit avoir des dimensions comprises entre 280 et 300 mm pour la longueur entre les pointes de l'ovale. Le périmètre central est de 580/620 mm, le périmètre passant par les pointes mesure 740/770 mm. Le poids est compris entre 410 et 460 g.

Règlement et organisation[modifier]

But du jeu[modifier]

Le terrain de rugby

Lors d'une rencontre de rugby à XV, les deux équipes jouent l'une contre l'autre. Le match dure 80 mn soit deux mi-temps de 40 mn.

Le but du jeu est de marquer plus de points que l'équipe adverse. On gagne des points en marquant des essais et en les transformant. Les pénalités peuvent également rapporter trois points.

L'essai 

Marquer un essai consiste, pour chaque équipe, à aller aplatir le ballon le plus de fois possible dans l'en-but adverse (l'en-but est la zone du terrain où les joueurs doivent mettre le ballon au sol pour marquer l'essai), en tentant d'en prendre le moins possible dans le sien. Chaque essai rapporte cinq points.

La transformation de l'essai 

Après chaque essai, l'équipe qui l'a marqué a la possibilité de le transformer à partir d'une ligne imaginaire perpendiculaire à la ligne d'en but et passant par le point où le ballon a été applati (c'est-à-dire qu'un joueur a la possibilité de taper au pied le ballon placé à terre avec l'objectif de le faire passer entre les poteaux et au-dessus de la barre transversale). La transformation rapporte deux points.

Le Drop 

Un joueur, peut tenter un drop, en laissant rebondir le ballon, puis après qu'il est rebondi taper dedans pour qu'il passe entre les poteau. Le Drop vaut trois points. Anecdote: le Drop a permis à l'équipe Sud Africaine de 1995 de remporter la Coupe du monde.

Règles[modifier]

Les règles du rugby sont assez compliquées et pas toujours simples à interpréter. Un grand respect de l'arbitre est donc impérativement nécessaire si l'on ne veut pas que la partie dégénère. En fait, il faut admettre, comme dans tous les sports du reste, que l'arbitre soit un être humain et qu'il puisse interpréter différement de nous la règle ou même parfois se tromper.

Le rugby se joue essentiellement avec les mains, mais les joueurs ont la possibilité de jouer avec le pied.

L'en-avant
Il est interdit d'effectuer une passe devant une ligne perpendiculaire à la ligne de touche.
Si un joueur fait une passe à un autre joueur de son équipe qui se trouve devant cette ligne, il y a en-avant de passe. Si un joueur touche le ballon autrement qu'avec le pied et que celui-ci part devant le joueur, il y a en-avant. L'arbitre donne alors une mêlée et c'est à l'équipe adverse d'introduire la balle dans la mêlée.
La mêlée
Lors d'un en-avant ou lorsque la balle ne sort pas d'un regroupement, l'arbitre peut donner une mêlée ou quand un joueur choisi la mêlée pour sa pénalité
Seul le talonneur peut talonner en premier. Lorsqu'il y a une faute dans la mêlée, elle est simulée (ce qui veut dire que l'équipe qui introduit la balle gagnera la mêlée).
La touche
Si la balle sort du terrain latéralement (par l'un des côtés), on effectue une touche à l'aide des deux mains, entre deux lignes d'adversaires placées devant le lanceur (couloir de touche). Ce dernier doit lancer son ballon en hauteur entre les deux lignes, ainsi les deux équipes peuvent récupérer le ballon.
Les joueurs ont des tactiques pour récupérer le ballon. Ils peuvent notamment utiliser l’ascenceur (ce qui consiste à porter un joueur). Mais comme cette action est dangereuse : il est interdit de tirer un joueur vers le sol sous peine d'un carton jaune.
Le placage et les regroupements
Pour récupérer le ballon, on doit faire un placage au sol de son adversaire à la hauteur de son buste ou en dessous. Il est interdit de le plaquer au-dessus de son buste (cou ou tête), car ce geste, appelé « cravate », est considéré comme dangereux et puni d'un carton jaune voire rouge. Si le joueur atteint porte réclamation, le joueur fautif est appelé à payer une amende. Il est interdit de plaquer un joueur alors qu'il n'a pas le ballon car cette action est très dangeureuse. L'arbitre pourra donner une pénalité contre l'équipe en faute voire un carton jaune si le joueur se blesse.
Si le placage n'est pas réussi, que le joueur reste debout et que les joueurs des deux équipes sont liés, alors il y a ballon porté ou maul. Un joueur ne doit pas contourner ce regroupement. Si la balle ne sort pas, on accordera une mêlée et c'est l'équipe qui réussit la dernière progression d'introduire le ballon. Le maul peut être écroulé, à condition de saisir les adversaires entre les épaules et les hanches.
Si le joueur est plaqué et qu'il n'y a pas de joueurs liés qui se disputent pour récupérer le ballon, alors tous les joueurs peuvent le récupérer jusqu'à ce qu'il y ait le joueur au sol plus deux adversaires. Il est interdit de plonger pour le récupérer à la main ou de talonner (prendre la balle avec le pied). On peut pousser, mais il est interdit de venir sur le côté. Quand un joueur a au moins un genou au sol, il doit lâcher la balle.
Le hors-jeu
Si un joueur joue au pied et qu'un joueur de la même équipe rattrape la balle alors qu'il était devant le joueur ayant tapé le ballon, il y a hors-jeu (ce qui donne une pénalité pour l'équipe adverse).
Dans le cours du jeu, la zone de hors-jeu est définie par la zone située devant la perpendiculaire à la ligne de touche passant par le ballon, ou par la position du dernier pied du dernier joueur si le ballon n'est pas visible (comme dans un regroupement par exemple).
La pénalité
Lorsqu'une équipe bénificie d'une pénalité, elle a le choix entre :
  • la jouer à la main ;
  • taper en touche (elle aura alors le lancer : c'est une pénaltouche) ;
  • demander une mélée avec introduction pour son équipe;
  • ou la tenter (essayer de faire passer le ballon entre les poteaux et au-dessus de la barre tranversale par un coup de pied, alors que ce ballon est posé sur la perpendiculaire à la ligne d'en-but qui passe par le lieu où a sifflé l'arbitre et derrière l'arbitre).
Le contact
Lors d'un contact entre deux joueurs d'une même équipe dont un porte le ballon, l'arbitre donne une mêlée car cette action gène l'équipe adverse.
Le renvoi aux vingt-deux mètres 

Quand le joueur d'une équipe aplatit le ballon dans son en-but, l'équipe renvoie la balle au pied depuis la ligne située à 22 mètres de cet en-but.

L'arbitrage[modifier]

Le corps arbitral, avec le juge de touche au premier plan

Lors d'un match officiel de rugby à XV et de haut niveau, il y a quatre arbitres qui gèrent le match.

L'arbitre de champ, aussi appelé arbitre principal est chargé de prendre toutes les décisions sur les pénalités, la validité des essais et inflige les sanctions comme les cartons jaunes ou rouges. Il peut aussi arrêter le chronomètre lorsqu'il y a un blessé ou qu'il discute avec les capitaines pour expliquer ses sanctions. Avant le match, il vérifie aussi les équipements des joueurs pour s'assurer qu'ils soient conforme aux normes.

Il est aidé par les arbitres de touche qui s'occupent de la touche mais qui peuvent signaler à l'arbitre une faute grave que celui-ci n'aurait pas vu. Les arbitres sont reliés par un système de radio ce qui leur permet de communiquer. Ainsi les arbitres de touche peuvent interrompre le jeu pour signaler les brutalités.

Un arbitre vidéo s'occupe également de contrôler la validité des essais et son intervention est demandée par l'arbitre.

Deux autres arbitres sont aussi présents pour pallier les défaillances physiques ou mentales des arbitres titulaires. Un des deux est chargé de contrôler les remplacements des joueurs.

Lors des matches amateurs ou lors des rencontres de jeunes, un seul arbitre officiel est présent et un remplaçant par équipe est désigné pour assurer l'arbitrage de la touche. Il arrive même parfois que ce soit un entraîneur qui assure l'arbitrage.

Équipes et postes[modifier]

Deux équipes jouent l'une contre l'autre. Dans chacune des équipes, il y a deux grands types de joueurs : les avants, plutôt lourds, et les trois-quarts, plutôt véloces.

Le nom des postes vient de l'organisation en mêlée.

Dans les avants 
Il y a 8 postes dont :
Les différents postes
  • en 1ère ligne, des joueurs « petits » et robustes :
    • les piliers (n° 1 et 3), encadrant le talonneur en mêlée car face à la 1ère ligne adverse (qu'ils affrontent donc directement),
    • le talonneur (n° 2), au milieu de la 1ère ligne et talonnant le ballon dans la mêlée ou le lançant en touche ;
  • en 2e ligne, des joueurs souvent très grands et lourds :
    • les deuxièmes lignes (n° 4 et 5), derrière la 1ère ligne et chargés de soulever le receveur en touche ou de sauter ;
  • en 3e ligne, des joueurs devant être lourds mais véloces :
    • les troisièmes lignes ailes (n° 6 et 7), liées aux piliers ou aux deuxièmes lignes dans la mêlée et se faisant souvent soulevés dans la touche (au rugby à treize, ces postes n'existent pas),
    • le troisième ligne centre (n° 8), derrière la mêlée, le seul qui puisse s'en délier avant la sortie du ballon et devant aussi suppléer l'arrière.
Dans les trois-quarts 
Il y a 7 postes :
  • le demi de mêlée (n° 9), souvent petit et léger, dont le rôle est d'introduire la balle dans la mêlée ou de la sortir des regroupements, de faire souvent la passe au demi d'ouverture (mais pouvant aussi passer à un avant qui va charger ou taper au pied), d'assurer le lien entre les avants et les trois quarts (on dit qu'il fait partie de la charnière) et d'organiser les mauls ou ballons portés — c'est un peu le patron des avants ;
  • un demi d'ouverture (n° 10), qui reçoit la balle du n° 9, varie son jeu en créant des combinaisons avec les autres trois quarts ou tape au pied (il tape souvent les pénalités et les transformations) ;
  • les centres (n° 12 et 13), courant vite, plaquant beaucoup et recevant la balle de l'ouvreur (soit ils percutent l'adversaire en espérant ne pas être plaqués, soit ils passent aux ailiers) ;
  • les ailiers (n° 11 et 14), placés le long des lignes de touche, très rapides et marquant beaucoup d'essais ;
  • l’arrière (n° 15), placé derrière les autres joueurs, devant plaquer un joueur de l'équipe adverse qui franchit la défense (car il n'y a personne derrière lui) et savoir jouer au pied pour renvoyer la balle loin de sa ligne d'essai.

La France et le rugby à XV[modifier]

Le Championnat de France[modifier]

Chaque année, le Championnat de France de rugby se joue. La première division s'appelle le TOP 14, car il y a 14 équipes.

La première division s'appelle le Top 14, car il y a 14 équipes. Chaque équipe joue contre un même adversaire deux fois. Il y a un match aller, où l'équipe reçoit l'adversaire, et un match retour, où elle va chez l'adversaire. Au championnat de France, il y a aussi, dans les autres divisions, le Pro D 2, et après cela de plus petites équipes : Fédérale une, Fédérale deux, et Fédérale trois. Il y a encore de plus petites équipes.

Les grandes équipes françaises[modifier]

Article à lire Article à lire : Top 14
Article à lire Article à lire : Pro D2

La popularité du rugby en France[modifier]

Le Rugby à XV est un sport qui est bien médiatisé car tous les matchs de Top 14, de Coupe d'Europe et les matches internationaux de l'équipe de France sont diffusés à la télévision et à la Radio.

Il existe des journaux et revues pour le rugby et de nombreuses émissions spécialisées.

Néanmoins, le rugby n'est pas un sport très pratiqués en club. En France, il y a environ 400 000 joueurs de rugby évoluant à tous les niveaux et de tous les âges, contre par exemple 2 millions de footballeurs. On compte environ 1800 clubs essentiellement réparties dans les régions Midi-Pyrénées, Aquitaine, Île-de-France et Rhône-Alpes.

Dans les régions du midi de la France, le rugby est un sport très pratiqué, d'ailleurs la plupart des clubs professionnels se situent dans le sud-ouest.

Les compétitions internationales[modifier]

Le Tournoi des six nations[modifier]

Chaque année, vers les mois de février-mars, un tournoi réunissant 6 équipes d'Europe a lieu. Ce tournoi est le résultat de l'évolution d'un tournoi créé en 1880 entre quatre nations : l'Angleterre, l'Irlande, l'Écosse et le Pays de Galles. En 1910, la France a rejoint ce tournoi, qui est devenu le Tournoi des cinq nations. Ce tournoi s'est à son tour transformé en Tournoi des six nations lorsque l'Italie est entrée dans la compétition en 2000.

Depuis, chaque équipe joue 5 matchs. Le vainqueur est champion d'Europe. Si une équipe gagne ses 5 matchs, elle remporte le Grand Chelem, mais si une équipe les perd tous, elle a la « cuillère de bois ».

La Coupe du monde[modifier]

Le trophée de la Coupe du monde

Tous les quatre ans se joue la Coupe du monde de rugby.

20 équipes sont réparties en 4 groupes de 5. Les deux premières de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale. La gagnante de la compétition reçoit le trophée William Webb Ellis (en hommage au supposé créateur de ce sport ; voir Histoire du rugby à quinze).

La première Coupe du monde a eu lieu en 1987 ; la prochaine Coupe du monde aura lieu en 2011 en Nouvelle-Zélande. Jusqu'à aujourd'hui, les gagnants de la compétition ont été :

  • 1987 : la Nouvelle-Zélande;
  • 1991 : l'Australie;
  • 1995 : l'Afrique du Sud;
  • 1999 : l'Australie;
  • 2003 : l'Angleterre;
  • 2007 : l'Afrique du Sud;
  • 2011 : la Nouvelle-Zélande.

Les Jeux olympiques et le rugby[modifier]

L'équipe des États-Unis de 1924, dernière championne olympique

Le baron Pierre de Coubertin qui réinventa les Jeux olympiques, aimait le rugby, d'ailleurs il avait arbitré la première finale de championnat de France. Il s'est toujours battu pour que le rugby intègre les Jeux. Ce ne sera pas le cas en 1896, mais en 1900, on accepte le rugby en tant que sport de démonstration. Les équipes sont alors un club anglais, un club allemand et une sélection de joueurs français prise dans les clubs du Stade Français et du Racing. Face au succès inespéré, on décida de mettre le rugby en tant que discipline en 1908. Il disparut en 1924 après le sacre des États-Unis.

Aujourd'hui, la question de la réintégration du rugby à XV aux Jeux olympiques a plusieurs fois été posée. Mais il y a un problème majeur : organiser un tournoi qui tienne sur deux semaines. Sachant qu'il faut une semaine pour enchainer deux matchs, il était impossible de mettre le rugby aux Jeux. Toutefois, un compromis a été trouvé et le rugby à VII, dont les matchs sont moins longs, fera son apparition aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro.


Dérivés du rugby à XV[modifier]

Plusieurs formes de rugby ont dérivé du rugby à XV :

  • le rugby à XIII ;
  • le rugby à VII ;
  • le beach rugby, qui se joue sur le sable.

D'autres formes de rugby existent avec des nombres de joueurs différents, comme le rugby à neuf, mais ces formes de rugby sont très marginales.

Le rugby à XV a aussi permis la création d'autres sports comme :

  • le football australien ;
  • le football américain ;
  • le football gaélique, qui se joue en Irlande et en France (surtout en Bretagne) ;
  • le football canadien.

Voir aussi[modifier]

Articles liés[modifier]

Note[modifier]

  1. De nos jours, aucun historien sérieux du sport britannique n'en tiendrait compte, selon l'article de Wikipedia sur Ellis, consulté le 5 juin 2007.


Portail du rugby - Tous les articles sur le rugby.