Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Renault

« Renault » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Renault
Renault Voiturette 1901.jpg
Date de création 1898
Créateur(s) Louis, Marcel et Fernand Renault
Pays d’origine France France
voir modèle • modifier

Renault est une entreprise française de construction d'automobiles, créée en 1898 par les frères Louis, Marcel et Fernand Renault.

Pendant la Première Guerre mondiale la société Renault construit des chars de combat.

Après la Seconde Guerre mondiale, la société Renault est nationalisée pour devenir la Régie nationale des usines Renault (RNUR) sous contrôle de l'État. À partir de 1990, l'État cède progressivement le capital de Renault à des actionnaires privés. Renault est, depuis 1996, une société privée.

Renault construit aussi des véhicules utilitaires (camions, camionnettes, autocars, autobus, tracteurs), des véhicules militaires et du matériel ferroviaire (autorails, rames de métro).

Modèles historiques[modifier]

Les taxis de la Marne[modifier]

Taxi de la Marne Renault Type AG, 1913

Durant la Première Guerre mondiale, les taxis de la Marne ont été au centre d'un épisode historique qui eut lieu lors de la Première bataille de la Marne, à la fin de l'été 1914. Début septembre, les troupes allemandes étaient parvenues au nord-est de Paris, dans le département de Seine-et-Marne : des détachements d'Uhlans allemands furent signalés à quelques dizaines de kilomètres de Paris seulement. L'état-major français chercha une solution rapide pour envoyer des troupes fraîches, afin de détruire les avant-gardes des troupes allemandes.

Les 6 et 7 septembre 1914, sur ordre du général Galliéni, environ 1 100 taxis parisiens, en majorité des Renault AG1, roulant à une vitesse moyenne de 25 km/h, furent réquisitionnés pour servir de moyen de transport aux fantassins de la 7e division d'infanterie. Cette opération permit d'acheminer rapidement environ cinq mille hommes. Cette manœuvre inédite eut une réelle portée psychologique sur les soldats français et sur le commandement allemand, mais surtout sur la population française, l'épopée devenant rapidement un symbole d'unité et de solidarité nationale.

Char Renault FT-17, conservé aux Invalides, à Paris

Char de combat FT-17[modifier]

Produit à près de 3 500 exemplaires à partir de 1917, le char Renault FT-17 est le char français le plus connu de la Première Guerre mondiale. Il est resté en service dans l'armée française jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale.

Le FT-17 était servi par deux hommes : un conducteur et un chef de char-tireur. Sa tourelle mobile était armée d'une mitrailleuse ou d'un canon court. Le FT-17 s'est montré le meilleur et le plus maniable des chars de la Première Guerre mondiale. Il fut produit sous licence aux États-Unis en 950 exemplaires, la plupart après la guerre, puis exporté dans de nombreux pays. Il prit part à de nombreux conflits des années 1920 et 1930, comme la guerre civile russe, la guerre polono-soviétique, la guerre civile chinoise, la guerre du Rif, la guerre civile espagnole. L'Italie produisait un char presque identique, le Fiat 3000.

Autobus TN4 / TN6[modifier]

Autobus parisien Renault TN6 A2, 1932

Ces autobus ont fortement marqué le paysage parisien, puisqu'ils ont circulé de 1929 à 1971. D'autres autobus du même type, carrossés un peu différemment, ont servi à Marseille. Renault fabriquait les châssis (comprenant moteur, transmission, roues, capot) et les carrossiers faisaient le reste. La carrosserie des autobus parisiens était fabriquée aux ateliers de la STCRP, avec une armature en bois et des panneaux d'aluminium. De la plate-forme arrière, très appréciée aux beaux jours, on regardait les pavés défiler et les jeunes gens pressés monter en marche. Ces autobus étaient lents et très peu confortables. Les vitres vibraient, la transmission craquait. Le receveur donnait le départ grâce à une chaînette terminée par une poignée en bois qui dansait au-dessus de la plate-forme.

Les TN4 avaient un moteur à 4 cylindres, les TN6 disposaient d'une motorisation plus puissante à 6 cylindres. La série TN4H, la plus nombreuse dans Paris, était à cabine avancée. Ceux de banlieue avaient une caisse fermée.

Renault 4 CV[modifier]

Renault 4 CV

La 4 CV Renault est une des voitures françaises les plus vendues du temps de la reconstruction, après la Seconde Guerre mondiale. Il en a été fabriqué plus d'un million entre 1947 et 1961. C'est une petite voiture populaire, mais agréable à l'œil et d'aspect bien fini, avec un doux bruit de moteur et une structure moderne, plaisante. Le moteur est à l'arrière, comme dans la Volkswagen de la même époque, mais le refroidissement se fait ici par eau.

La petite voiture atteignait les 100 km/h et pouvait emporter quatre personnes. Les quatre portes procuraient un accès facile aux places arrière. Le coffre à bagages était situé sous le capot avant, et il était occupé par la roue de secours. Le slogan, un moment donné, était « 4 chevaux, 4 portes, 444 000 francsPrécision » !

Modèles récents[modifier]

Lien externe[modifier]


Portail de l'automobile - Tous les articles sur les automobiles.