la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Relief karstique

« Relief karstique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Un karst, en Irlande : l'érosion a creusé de petites cuvettes, un peu partout à la surface du plateau calcaire.

Le relief karstique est un ensemble de formes de reliefs caractéristiques des régions dont la roche se dissout relativement vite avec le passage d'eau. Il s'agit le plus souvent de roches calcaires.

On y trouve des dépressions fermées de toutes tailles, des gouffres plus ou moins larges et profonds, mais aussi sous la surface du sol des galeries décorées de stalagmites et de stalactites où circulent des rivières souterraines. Ces formes sont dues au fait que le calcaire est une roche perméable mais aussi soluble par l'eau chargée de gaz carbonique. L'eau de pluie s'infiltre et dissout la roche, avant de se regrouper dans des cours d'eau souterrains qui ressortent dans les vallées grâce à des sources.

Les Balkans possèdent des reliefs karstiques très développés ; en France on en trouve aussi dans les Grands Causses ou dans les Causses du Quercy, également en Provence. Le mot "karstique" vient d'ailleurs du Karst, une région de Slovénie très représentative de ce type de milieu.

Propriétés du calcaire[modifier]

  • Le calcaire est une roche dure (sauf dans sa variété craie). La rare eau qui ruisselle sur les versants des vallées a du mal à les adoucir. La plupart des vallées taillées dans le calcaire ont des versants en falaises.
  • Le calcaire est une roche fissurée. Le calcaire est rigide, les mouvements qui l'affectent le brisent et créent des diaclases (fissures). C'est par ces diaclases que l'eau des pluies s'infiltre facilement. Les régions calcaires sont donc perméables, elles ne retiennent pas l'eau en surface.
  • Le calcaire (chimiquement un carbonate de calcium) est une roche soluble dans l'eau surtout si elle est froide et chargée de gaz carbonique ou chaude mais chargée d'acides d'origine végétale (comme dans les régions tropicales). Si l'eau stagne dans une diaclase elle dissout la roche environnante, agrandit et approfondit la fissure, favorisant ainsi une plus grande perméabilité.

Les formes du relief karstique[modifier]

Les formes du relief karstique
  • Le canyon: c'est une vallée étroite et souvent profonde, aux versants abrupts, souvent verticaux (par exemple les gorges du Verdon ou du Tarn en France ou la Grand Canyon du Colorado aux États-Unis). Une telle vallée est souvent due à la traversée de la région calcaire par un cours d'eau qui provient d'une région extérieure où il a pu rassembler suffisamment d'eau pour ne pas disparaitre à son arrivée dans le karst.
  • La doline: est une dépression fermée (c'est-à-dire sans sortie vers l'extérieur), en forme de cuvette la plupart du temps à fond plat. Les bords peuvent être rocheux, mais sont souvent en pente douce vers le centre de la dépression. La taille varie de quelques mètres à quelques hectomètres. Le fond est souvent tapissé d'argile de couleur brun-rouge (la terra rossa)
  • Le polié qui est une doline de taille gigantesque (plusieurs dizaines de kilomètres de long pour certains comme celui de Livno dans les Balkans (50 km de long et 10km de large)). Il y a généralement un cours d'eau qui collecte l'eau des pluies et dont les eaux disparaissent dans des pertes pour réapparaitre ailleurs sous forme de résurgence ou source vauclusienne.
  • Le gouffre ou aven, qui est souvent dû à l'effondrement du fond d'une doline par amincissement du plafond d'une grotte sous-jacente. Un des plus spectaculaires en France est celui de Padirac (dans le département du Lot) qui a 32 mètres de diamètre et 75 mètres de profondeur. Le Gouffre Berger dans le Vercors descend à 1122 mètres.
  • La grotte, non visible depuis la surface, mais accessible par le gouffre. Elle est due à la dissolution du calcaire et au travail d'un cours d'eau souterrain qui creuse une vallée souterraine en profitant des fractures de la roche calcaire. L'eau infiltrée, chargée de calcaire dissout, suinte de la voûte de la grotte, tombe goutte-à-goutte très lentement et crée des stalactites (aiguilles qui pendent) et à la verticale en dessous des stalagmites (colonnes qui montent), formes qui parfois se rejoignent.

Dans le karst, l'eau est rare en surface (elle s'infiltre immédiatement dans la roche perméable). L'eau infiltrée se rassemble pour former une nappe souterraine en profitant de la présence d'une couche de roche imperméable (argile). Cette nappe donne alors naissance, dans les vallées, à des sources que l'on nomme exurgences.


Icone Geographie.png Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...