la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Rap

« Rap » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher

Inspiré de la soul et de la funk, le rap est une forme de chanson populaire, scandée sur un rythme saccadé et répétitif. Les textes d’un rappeur sont en général engagés et peuvent évoquer les thèmes de la pauvreté, de la drogue ou des trafics dans les cités.

L'accompagnement musical est souvent fourni par des échantillons (en anglais samples), c’est-à-dire des extraits de morceaux déjà existants éventuellement déformés par des techniques de scratch consistant à manipuler avec la main le disque sur lequel figure le morceau réutilisé. Il est rare de rencontrer des instrumentistesPrécision dans ces groupes.

Les rappeurs utilisent plusieurs codes sociaux pour donner de l’ampleur à leurs textes et se faire remarquer comme leur langage ou leur tenue vestimentaire.

Le rap est une sous catégorie du hip-hop, mode de vie dont la musique n’est qu’un aspect parmi d'autres comme le breakdance ou encore tout ce qui concerne la peinture avec les graffitis et les tags.

À noter que le mot « rap » a trouvé la signification de ses initiales : en français, « rap » veut dire « Rimes Anticonformistes Positives », ce qui signifie que le rap est à l'origine un style musical très engagé et non-conventionnel. Aux États-Unis d'Amérique, « rap » veut dire « Rythms and Poesy » (rythme et poésie).

Origines du rap[modifier]

Cette forme d'expression populaire est apparue dans les ghettos afro-américains de New York (principalement le Bronx et le Queens) avec comme porte parole les Last Poets, un collectif de jeunes Noirs militants qui retranscrivent leur rage à l’aide de rimes et de percussions. Ce mouvement apparaît dans les années 70 aux États-Unis d’Amérique et n’a émergé en France qu’au début des années 80. Au début de cette décennie, le rap dans l’hexagone se développe grâce aux radios libres et à une émission de télé diffusée sur TF1 « H.I.P. H.O.P. ».

C’est au début des années 1970 que ce « parler en rythme » est habillé de sonorités urbaines par un Jamaïcain de New York, DJ Kool Herc, un des pionniers du genre. Selon le musicologue Eugène Lledo « il est également probable que les dirty dozens, sortes de ping-pong verbal des rues à base de sarcasmes, ont contribué, par leur approche rythmique à la naissance du rap »1.

Sociologie du rap[modifier]

C'est aujourd'hui un mouvement musical extrêmement populaire (des millions de disques vendus à travers le monde, et surtout en France et aux États-Unis) qui touche surtout les adolescents et les jeunes jusqu'à 25 ans pour la majorité (cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de trentenaire écoutant du rap). C'est un genre de musique se revendiquant comme le style et la musique du peuple « d'en bas », qui parle des problèmes vécus dans la vie de tous les jours : aussi bien la drogue que les armes à feu ou alors les problèmes de pauvreté ou de racisme.

D'où viennent les rappeurs ?[modifier]

  • Aux États-Unis, certains rappeurs comme Eminem sortent du foyer de naissance du rap, Détroit. D'autres, encore plus pauvres à la base sortent des ghettos du Bronx ou du Queens à New York.
  • En France, la plupart des rappeurs connus sont originaires des banlieues parisiennes ou de Marseille.

Qui sont-ils?[modifier]

Les rappeurs sont des artistes qui sont encore peu reconnus en France. Les médias n'en parlent que rarement ou alors seulement pour évoquer certains faits divers (violence, prison etc.). Ceci contribue à leur donner une image négative qui persiste aujourd'hui. Cependant, les rappeurs sont avant tout les portes-paroles d'une jeunesse en colère, qui remet en question la société française car elle n'y trouve pas sa place. Il y a une grande diversité de rappeurs. Certains se considèrent comme des "gangsters" (le "gangsta rap", originaire des Etats-Unis), d'autres se revendiquent plus comme appartenant au "rap conscient", c'est-à-dire un rap plus politique qui dénonce les injustices. Ainsi, des rappeurs comme "Rocé", "La Rumeur", "IAM" ou encore "Fabe" écrivent des textes d'une grande qualité et sont loin des clichés que l'on peut avoir sur les rappeurs violents et misogynes. Beaucoup de rappeurs sont des fils ou des petits-fils d'immigrés (originaires de l'Espagne, du Portugal, de l'Algérie, du Maroc, du Sénégal, du Congo etc.), ils sont donc Français. Ils habitent souvent dans des quartiers pauvres, qui se situent en périphérie des villes (la banlieue) ou dans la ville même (Le panier à Marseille ou Barbès à Paris). Il faut donc voir les rappeurs en France comme des artistes à part entière, dont la qualité peut être très mauvaise mais aussi excellente.

Piliers du rap français[modifier]

Groupes[modifier]

  • Le 113-Mafia K'1 Fry
  • La Fonky Family
  • IAM
  • Sniper
  • La Rumeur
  • N.T.M.(N***e Ta Mère)
  • MAP (Ministère des Affaires Populaires)
  • Assassin

Solos[modifier]

La majorité des rappeurs médiatisés de France ont vécu dans les banlieues de l'une des deux plus grandes villes de France, telles Paris ou Marseille :

*KALASH M 16       (chasse

Piliers du rap américain[modifier]

Groupes[modifier]

  • N.W.A. (Niggas With Attitude)
  • Wu-Tang Clan
  • Public Enemy
  • Run-D.M.C.
  • Mobb Deep
  • Gang Starr
  • Beastie Boys
  • A Tribe Called Quest
  • De La Soul

Solos[modifier]

Sources[modifier]

Références[modifier]

  1. Lledo, Eugène. Rap, musique.[Consulté le 31/01/11]. In Encyclopaedia Universalis . Disponible sur : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/rap-musique/#1


Icone musique.png Portail de la musique - Tous les articles concernant la musique.