Puma

« Puma » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Puma
Nom(s) commun(s) Puma
Nom scientifique Puma concolor
DistributionPrécision Amérique
Taille 1 à 2,30 m (mâle)
Poids 25 à 100 kg
Régime alimentaire carnivore
voir modèle • modifier
Puma en Floride

Le puma est un félin qui vit sur le continent américain. Il est parfois appelé couguar ou lion des montagnes. Il vit dans des régions très différentes, de la forêt à la prairie en passant par le désert. Le puma est un animal difficile à observer et solitaire.

Description physique[modifier]

Le pelage du puma est uniforme. Sa couleur va du brun roux dans les régions tropicales au gris jaune dans les régions arides. Le dessous du corps est plus clair, allant de la couleur crème au blanc. La longueur des poils dépend du milieu naturel dans lequel l'animal vit : ils sont rudes et courts dans les régions chaudes et longs dans les régions froides.

En moyenne, le mâle mesure entre 1 mètre et 2,30 mètres, le record étant de 2,90 mètres, queue comprise. Celle-ci représente un tiers de la taille de l'animal. La masse du puma est comprise entre 28 et 103 kg ; le plus gros individu connu pesait 120 kg. Sa taille varie de 60 à 76 cm à hauteur à l'épaule. La femelle est plus petite et moins lourde. En outre, les espèces de pumas se différencient par leur taille : les plus grands spécimens vivent dans les Montagnes Rocheuses et en Patagonie, alors que l'on rencontre les plus petits dans les régions proches de l'équateur.

La silhouette du puma est fine et musclée et son postérieur est plus haut que sa tête ce qui lui permet de sauter facilement. Sa longue queue (entre 53 et 81 cm), plus foncée à son extrémité, est l'une des caractéristiques du puma. Enfin, il possède des griffes longues, pointues et rétractiles et quatre doigts. Ses pattes de derrière sont plus larges et puissantes que celles de devant, ce qui lui permet de bondir efficacement et d'avancer aisément dans la neige ou sur un terrain escarpé.

Le puma possède une petite tête de forme arrondie munie d'oreilles courtes et écartées qui lui donnent une ouïe exceptionnelle. La puissance de ses mâchoires est plus grande que celle de n'importe quel chien. La fourrure du menton est blanchâtre ainsi que le museau. La truffe est rose et son odorat est très développé. La couleur des yeux varie du vert au jaune ambré et son champ de vision est très large. Le puma est capable de bien voir dans l'obscurité.

Le puma peut courir jusqu'à 50 km/h, c'est-à-dire beaucoup moins vite qu'un guépard. Mais ses qualités physiques lui permettent de franchir jusqu'à sept mètres d'un bond à partir d'une position fixe, et sauter jusqu'à deux mètres cinquante en hauteur. Il se déplace en silence. C'est un animal qui nage bien, mais il ne le fait qu'en cas de menace. Pour les besoins de la chasse ou en cas de menace, il est capable de grimper aux arbres et de faire preuve d'une grande agilité. Le puma a peu de prédateurs, mais en Amérique centrale et Amérique du Sud, il peut être attaqué par le jaguar.

Ses cris[modifier]

Les cris du puma diffèrent selon les circonstances : ils peuvent être très aigus et ressemblés à un sifflement en période de rut ; ils peuvent faire aussi penser à un fort ronronnement. Enfin, pendant la saison de l'accouplement, les pumas émettent des sortes de miaulements puissants. Le puma ne rugit pas contrairement au lion.

Alimentation[modifier]

Les pumas sont carnivores, ils attaquent en général les grands mammifères comme les cerfs ou les élans, ils sont de très bons chasseurs. Mais ils peuvent aussi attaquer des animaux plus petits s'ils en ont besoin. Mais ils sont aussi très bons pêcheurs, donc il leur arrive de pêcher ou de se nourrir d'insectes ou de lézards. Le puma peut tuer des animaux d'élevage (chevaux, moutons, vaches, chèvres, etc.).

La chasse[modifier]

Les pumas chassent seuls, à l'aube ou au crépuscule, le jour en montagne. Ils traquent leur proie et l'approchent par derrière. Les pumas peuvent fondre sur un animal du haut d'une branche : c'est la chasse à l'affût. Ils tuent leur proie en mordant la base du crâne, brisant ainsi le cou de leur victime. Ils peuvent ainsi s'attaquer à des animaux beaucoup plus gros qu'eux. Ils enterrent ensuite la carcasse ou la recouvrent partiellement afin de la protéger quelques jours avant de revenir pour s'en nourrir.

Leurs territoire[modifier]

Les mâles adultes occupent un territoire moyen de 250 km² qui est marqué par leur urine, leurs déjections ou des traces de leurs griffes sur les troncs, accompagnées d'un marquage odorant. Le territoire des femelles est, lui, réduit à moins de 100 km².

Les attaques sur les humains[modifier]

Les pumas attaquent rarement l'Homme, mais cela peut arriver, surtout lorsque des personnes s'aventurent dans des zones sauvages et privent le puma de ses proies habituelles.

Reproduction[modifier]

Le puma est un animal solitaire. Les mâles et les femelles ne se rencontrent qu'en période d'accouplement. Les naissances ont lieu surtout à la saison chaude. Une portée, qui peut aller jusqu'à six chatons, compte généralement deux à trois petits, qui restent avec leur mère jusqu'à leur deuxième année. La femelle met bas dans une tanière (fourré, caverne, cavité, etc.) tous les deux ans en moyenne.

Chatons pumas[modifier]

À la naissance, les pumas pèsent de 600 à 800 grammes et ont un pelage brun jaunâtre avec des points noirs ou marron qui disparaissent vers l'âge de 16 mois. Les chatons ouvrent les yeux à dix jours et mangent de la viande à six semaines, mais l'allaitement dure plus de trois mois. Il arrive qu'un mâle attaque et tue les chatons. Dans son environnement naturel, un puma vit environ huit à dix ans ; en captivité, sa longévité peut dépasser 25 ans.

Les civilisations précolombiennes respectaient le puma comme un dieu ou un être surnaturel, à l'instar du jaguar. Pour les Incas, lors des éclipses de Soleil, Int, dieu du soleil était dévoré par un monstre céleste assimilé à un puma. Les Anasazis lui vouaient un culte.