la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Prédateur

« Prédateur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Un prédateur est un animal qui se nourrit en chassant d'autres animaux, appelées proies. En général, l'homme se trouve au bout de la chaîne alimentaire et pourrait être appelé superprédateur.

Le prédateur dans la chaîne alimentaire[modifier]

Dans une chaîne alimentaire, un prédateur est situé au-dessus de la proie.

Voici un exemple : la feuille d'arbre est mangée par la chenille du papillon ; la chenille est mangée par le moineau, lui-même mangé par l'aigle.

Il y a deux prédateurs dans cette chaîne :

  • le moineau, qui mange la chenille ;
  • l'aigle, qui mange le moineau.

On voit aussi qu'un prédateur peut être lui-même la proie d'un prédateur plus grand.

La feuille d'arbre, tout en bas de la chaîne, est appelée producteur. Un producteur est toujours à la base de toute chaîne alimentaire ; il est le plus souvent un végétal chlorophyllien.

Grand requin blanc

Les superprédateurs[modifier]

Un superprédateur est un prédateur situé tout en haut de la chaîne alimentaire : personne ne le mange.

C'est par exemple le cas du grand requin blanc, du lion et du crocodile.

L'homme prédateur[modifier]

L'être humain est un cas particulier de superprédateur. Même s'il peut être mangé par exemple par un tigre, dans la réalité et grâce à ses outils et son intelligence, il est un superprédateur ; même s'il chasse souvent non pour manger ses proies, mais pour utiliser leur cuir (crocodile), leur fourrure (renard), pour se débarrasser d'un animal dangereux (ours), voire pour le plaisir (tigre).

L'homme chasseur et pêcheur[modifier]

Les hommes se sont longtemps nourris surtout grâce à la chasse et la pêche. Nos plus anciens ancêtres ne pouvaient se nourrir que grâce aux animaux qu'ils chassaient ou pêchaient, en y ajoutant quelques végétaux qu'ils cueillaient. En devenant cultivateurs et éleveurs, ils ont trouvé d'autres moyens de se nourrir.

La chasse est maintenant réglementée pour préserver les espèces. Certains animaux en danger de disparition sont interdits à la chasse, comme les baleines et les rhinocéros. Des périodes de chasse empêchent de nuire à la reproduction. Malgré une certaine réglementation, la pêche en mer continue avec une ampleur industrielle qui risque de provoquer un jour la disparition de certains poissons sauvages.

Le chasseur aidé d'animaux[modifier]

Les hommes utilisent l'instinct de chasse de certains animaux :

  • Élever un chat élimine les souris qui sont ses proies.
  • L'instinct de chasse du chien est utilisé depuis des siècles pour débusquer le gibier.
  • Le furet, un cousin de la fouine, a été domestiqué pour aider à chasser les lapins de garenne. Pendant qu'il entre dans une galerie du terrier, les chasseurs attendent tout autour et tirent au fusil ou attrapent au filet les proies qui tentent de s'échapper par les autres sorties.
  • On a longtemps employé le faucon pour attraper des oiseaux ou des lapins.

Des animaux nourris par l'homme[modifier]

Les hommes nourrissent certains animaux par simple générosité. Par exemple, pour aider les oiseaux à survivre pendant l'hiver, il arrive qu'on leur donne graines et matières grasses. On fournit parfois du fourrage quand les cervidés n'ont plus rien à manger dans les forêts.

Mais ce n'est pas par simple générosité que l'homme nourrit les animaux d'élevage (parfois en utilisant des produits industriels, comme les granulés donnés au bétail). C'est généralement pour les manger ensuite ou pour prélever le lait des mammifères femelles (vaches, chèvres, brebis), les œufs des volailles ou le miel des abeilles. Parfois le nourrissage se fait de force, par exemple pour obtenir les gros foies gras d'oies. L'homme utilise aussi la laine, la peau ou le cuir des animaux à fourrure. Il élève aussi des coquillages (comme les huîtres et les moules), des crustacés, des poissons dans des bassins de pisciculture d'eau douce (truites, carpes) ou d'aquaculture marine (saumons).