Plébéien

« Plébéien » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Dans la Rome antique, les plébéiens, sont des hommes libres non-privilégiés. Ils forment la plus grande partie de la population romaine. À l'origine, ils n'ont pas de droits individuels, ni même d'état civil. Ils n'obtiennent des droits politiques qu'à partir du début du Ve siècle av. J.-C. lorsqu'est adoptée la réforme, dite de Servius Tullius, qui classent les Romains selon leur fortune. Leur accès aux magistratures supérieures est tardif (en 336 av. J.-C. pour le consultats et 300 av. J.-C. pour la prêtrise).

Les plébéiens seraient ( ?) les peuples latins que Rome a regroupés sous son autorité au cours des VIe siècle av. J.-C. et Ve siècle av. J.-C.. Ils étaient cultivateurs et le restent. À partir des réformes de Servius Tullius les plébéiens forment le gros des citoyens romains. Ils sont regroupés dans les 17 tribus rurales (31 au IIIe siècle av. J.-C.). Les tribus rurales rassemblées avec les quatre tribus urbaines vont former les « comices tributes » qui sont les assemblées où progressivement va s'exerce la souveraineté du peuple romain. On y vote les lois et élit une grande partie des magistrats. À l'origine libre mais n'ayant aucun droit ni aucun devoir, la plèbe obtint une amélioration progressive de sa situation et, au terme d'une longue lutte contre les patriciens, arracha finalement le droit d'accéder à tous les postes civils et religieux. Une nouvelle aristocratie de nobiles (nobles), fondée sur la richesse et la fonction, et composée aussi bien de patriciens que de plébéiens, se mit en place. Ensuite le terme fut utilisé de manière plus large pour décrire la multitude, par opposition aux sénateurs et aux chevaliers.

Les plébéiens entrent dans la vie politique romaine après l'épisode de leur retrait ou sécession sur le mont Aventin (ou le mont Sacré ?) en 494 av. J.-C. (épisode qui fait l'objet du récit « des membres et de l'estomac »). Pour les convaincre de rallier Rome, les patriciens leur accordent des magistrats particuliers (les tribuns de la plèbe). Entre 451 et 449 av. J.-C. la « loi des XII tables » établit l'égalité civile entre les plébéiens et les patriciens.

En temps que citoyens, les plébéiens fournissaient les plus gros effectifs de l'armée romaine.

Sources[modifier]

  • G. Hacquard, J. Dautry, O. Maisani, Guide romain antique, Hachette, 1952 (nombreuses rééditions augmentées)
Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiques.