Pierre Corneille

« Pierre Corneille » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Corneille.
Pierre Corneille

Pierre Corneille est un auteur dramatique français, né à Rouen en 1606 et mort à Paris en 1684.

Corneille est, avec Molière et Racine, l'un des trois grands dramaturges français du XVIIe siècle. Il a écrit des tragédies, comme Le Cid ou Horace, mais aussi bon nombre de comédies.

Biographie[modifier]

Issu d'une famille de magistrats, Corneille commence en 1624 une carrière d'avocat à Rouen.

En 1629, il écrit sa première comédie, Mélite. Les pièces suivantes sont principalement des comédies : Clitandre, La Veuve, La Galerie du Palais, La Suivante, La Place Royale, l'Illusion comique. En 1635, "Médée" lui donne l'occasion d'écrire sa première tragédie.

Corneille, nommé auteur officiel par Richelieu, refuse le rôle de poète de cour soumis au pouvoir politique qu'on attend de lui. Dans Le Cid (1636), Corneille n'hésite pas à montrer les vertus de la haute noblesse que les rois de France essaient d'écarter du pouvoir ; dans Horace, il rappelle que les hommes politiques ne sont pas au-dessus des lois (alors que les rois de France considèrent qu'ils n'ont de compte à rendre qu'à Dieu) et, dans Cinna, il montre qu'un monarque se grandit lorsqu'il sait pardonner à ses adversaires (alors que Richelieu se montre intraitable avec ses adversaires y compris la reine-mère Marie de Médicis ou les favoris du roi, comme le marquis de Cinq Mars).

En janvier 1637, le Cid est créé au théâtre du Marais. La pièce connaît un succès immense et Paris ne parle plus que de ça. Cette pièce le consacre comme le maître incontesté de la dramaturgie. Mais Corneille est accusé par ses rivaux de n’avoir pas respecté la règle d’or du théâtre classique. Richelieu apporte tout d’abord un soutien discret aux adversaires de Corneille, il pousse même l’Académie française à publier un texte critique contre cette tragi-comédie, mais devant le triomphe durable du Cid, Richelieu va demander aux deux camps de se réconcilier.

En 1641, il épouse Marie de Lampérière, qui lui donnera sept enfants. En 1647, il est élu à l'Académie française.

Après la mort de Richelieu, de 1643 à 1651, il donne des tragédies en rapport direct avec l'actualité : La Mort de Pompée n'est pas sans rappeler celle du cardinal, et Rodogune se déroule dans une situation de guerre civile évoquant la Fronde, qui se déroule à ce moment.

Après 1650, et plus encore après 1660, Corneille, désormais en concurrence avec Jean Racine, n'est plus un auteur à la mode, et ses tragédies ne connaissent pas grand succès. Il continue cependant à écrire, pratiquement jusqu'à sa mort, en 1684.

De nos jours, on parle de « dilemme cornélien » pour évoquer une situation morale où les deux solutions offertes présentent chacune des difficultés irréductibles.

Principales œuvres[modifier]

Corneille et ses contemporains

Comédies[modifier]

  • Mélite (1629)
  • La Veuve (1632)
  • Clitandre (1633)
  • La galerie du Palais (1634)
  • La suivante (1634)
  • La Place Royale (1634)
  • L'Illusion Comique (1636)
  • Le Menteur (1644)
  • La Suite du Menteur (1644)

Tragédies[modifier]

  • Médée (1635)
  • Le Cid (1637)
  • Horace (1641)
  • Cinna (1642)
  • Polyeucte (1643)
  • La Mort de Pompée (1642)
  • Rodogune (1644)
  • Théodore (1645)
  • Les Triomphes de Louis le Juste (1649)
  • Andromède (1650)
  • Don Sanche d'Aragon (1650)
  • Nicomède (1651)
  • Pertharite (1652)
  • Œdipe (1659)
  • La Toison d'or (1661)
  • Sertorius (1662)
  • Sophonisbe (1663)
  • Agésilas (1666)
  • Attila (1667)
  • Tite et Bérénice (1670)
  • Psyché (1671), tragi-comédie-ballet, en collaboration avec Molière et Quinault
  • Pulchérie (1672)
  • Suréna (1674)

Lire et compléter[modifier]

Liens externes[modifier]


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Pierre Corneille de Wikipédia.
Consulté le 8 février 2011.
Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées
Portail du Théâtre - Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène