Pierre (apôtre)

« Pierre (apôtre) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jésus choisissant Pierre comme chef des disciples, par Pietro Perugino, chapelle Sixtine, à Rome.

Pierre l'apôtre est, selon les évangiles, l'un des douze apôtres. Il est considéré par les catholiques comme le premier pape.

Les origines de Pierre[modifier]

Ses origines sont incertaines : dans l'évangile selon Matthieu, il est donné comme le fils de Jonas, mais d'après l'évangile selon Jean, il est le fils d'un dénommé Jean. Jusqu'à sa rencontre avec Jésus, il se nommait Simon. C'est Jésus qui lui donne le prénom de Pierre (Képhas) : Tu es Pierre et, sur cette pierre, je bâtirai mon église. Il a pour frère André. Ils étaient pêcheurs sur le lac de Tibériade, en Galilée.

L'apôtre Pierre[modifier]

Les évangiles affirment que Pierre, avec son frère, sont les premiers disciples à suivre Jésus. Pierre assiste à la Transfiguration de Jésus et aux principaux miracles de Jésus. Par contre, au moment de la Passion de Jésus, Pierre renie Jésus par trois fois. Le jour de Pâques, il découvre que le tombeau provisoire de Jésus est ouvert et vide. Après la Résurrection de Jésus, il devient le chef du groupe des disciples et le pasteur universel.

Statue de saint Pierre, par Arnolfo di Cambio, dans la basilique Saint-Pierre.

D'après les Actes des Apôtres, Pierre est arrêté deux fois et miraculeusement délivré. Il prend parti pour les idées de Paul dans l'affaire de la non-circoncision des Gentils (c'est-à-dire des non-juifs) qui désirent devenir chrétiens : cette décision sépare les chrétiens des juifs qui pratiquent la circoncision rituelle.

Il serait venu à Rome, dont il est le premier évêque : les papes qui sont les évêques de Rome se considèrent comme les successeurs de Pierre dont ils héritent du titre de chef de l'Église chrétienne. On lui attribue la rédaction de deux épîtres.

Pierre aurait été martyrisé en 64 pendant les persécutions des chrétiens ordonnées par l'empereur Néron. Il aurait été enseveli à Rome sur la colline du Vatican : on a retrouvé, sous la basilique Saint-Pierre-de-Rome, un tombeau très ancien qui a été reconnu comme celui de Pierre.

Les représentations de l'apôtre Pierre[modifier]

Pierre est souvent représenté crucifié la tête en bas : selon la tradition chrétienne, Pierre estimait qu'il ne pouvait pas être crucifié la tête en haut comme Jésus. Son symbole est le trousseau de deux clés qui, symboliquement, ouvrent les portes du Paradis.

Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...