Parc de la Tête d'Or

« Parc de la Tête d'Or » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le parc de la Tête d'Or, à Lyon.

Le parc de la Tête d'Or, situé dans le 6e arrondissement, en plein cœur de Lyon, est le plus grand parc situé dans une ville en France. Il couvre environ 117 hectares et offre la possibilité de voir gratuitement des animaux, ou de se promener auprès d'un lac, ou encore dans la verrière.

Création du parc[modifier]

Le parc a été dessiné et réalisé en 1856 par les deux frères architectes-paysagistes français (d'origine suisse) Denis Bühler (1811-1890) et Eugène Bühler (1822-1907), également architectes du Parc bordelais, à Bordeaux.

Son nom vient d'une légende selon laquelle, au cœur du parc, serait enterré un trésor, une tête de Christ en or, qui a donné « la Tête d'Or ».

Le parc du zoo a été ajouté en 1865, puis les grandes serres ou verrières, à l'extérieur du parc, ont rejoint celui-ci en 1887. L'espace de la roseraie est le dernier a avoir été construit, en 1961.

L'ensemble du parc offre à son public diverses activités : promenade, pêche, vélo, rollers et autres activités sportives, ou simple découverte des plantes ou des animaux.

Le parc zoologique[modifier]

Le parc zoologique

Ce zoo est le deuxième apparu en France. On comptabilise 1 000 animaux répartis en 300 élevages et 700 sauvages : 250 mammifères, 300 oiseaux, 80 reptiles et 70 poissons.

Pour protéger les espèces, beaucoup d'animaux se reproduisent au sein même du parc zoologique.

On peut y voir entre autres : le lion de l'Atlas, le tigre du Bengale, la panthère de Chine, l'ours brun d'Europe, la girafe, l'éléphant d'Asie, l'anaconda, le crocodile du Nil, des buffles indiens, des loups, des chèvres naines du Sénégal, des babouins, des chimpanzés, des singes verts, etc.

Une équipe de 14 soigneurs animaliers s'occupe de la sécurité et du bien-être des animaux.

Le parc zoologique présente le double intérêt de la promenade d'agrément et de la découverte scientifique :

  • pédagogique, par la découverte de la faune et la flore ;
  • amusant, avec la promenade parmi des animaux ;
  • scientifique, avec la liaison existante entre le parc et l'Université/École nationale vétérinaire de Lyon.

Le jardin botanique[modifier]

Les grandes serres, construites en 1880.

Dans le jardin botanique du parc de la Tête d'Or, on peut découvrir environ 15 000 plantes. On y trouve ainsi 6 000 espèces dans les serres, 3 500 plantes des régions tempérées, 1 800 espèces de plantes de montagnes, 760 espèces d'arbustes, 570 roses historiques, 200 variétés de pivoines, une centaine d'espèces d'églantines, une cinquantaine de variétés de nymphéas.

Toutes ses plantes sont réparties dans différentes serres :

  • les grandes serres, dont le toit central est à 21 m pour permettre aux plantes tropicales comme les camélias de plus d'une centaine d'années de respirer ;
  • la serre-aquarium ;
  • la serre hollandaise, qui abrite des plantes carnivores ;
  • les petites serres chaudes, avec les orchidées ;
  • les petites serres froides, avec des plantes à fleurs horticoles comme les azalées, les cactées.

L'ensemble de ces serres représente 5 200 m² et préserve environ 6 000 espèces.

La roseraie[modifier]

La roseraie comprend quatre sections :

  • la roseraie de concours : tous les ans, un jury remet les prix de la Plus Belle Rose de France et de la Grande Rose du siècle aux meilleurs créateurs de roses ;
  • la roseraie inaugurée en 1964 qui comprend 60 000 rosiers représentant les 320 variétés les plus fréquentes en France et à l'étranger ;
  • la roseraie historique avec ses 570 variétés de roses, qui fait partie du jardin botanique ;
  • les rosiers sauvages du jardin botanique, avec une centaine d'espèces.


Portail de Lyon - Tous les articles concernant Lyon et sa métropole.
Portail de la biologie - Tous les articles sur les plantes et les animaux.