Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Paradis

« Paradis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Pour les croyants de presque toutes les religions, le Paradis est le lieu final où l'Homme sera récompensé de son bon comportement après la mort.

Dans la religion égyptienne antique[modifier]

Après son jugement positif par le tribunal d'Osiris, le défunt sera autorisé à vivre éternellement dans les « champs d'Ialou », qui sont un lieu de repos et de bonheur.

Selon le judaïsme[modifier]

Traditionnellement, le judaïsme pensait que les défunts rejoignaient le royaume des morts, le Shéol, et qu'ils y demeuraient comme des ombres. Le livre de Job (vers 450 avant J.-C.) l'affirme : « Ma vie n'est qu'un souffle... Comme la nuée se dissipe et passe, qui descend au Shéol n'en remonte pas » (VII, 7-9). Seuls Énoch et Élie sont « enlevés vivants vers le ciel ». Les méchants n'ont pour châtiment que la souffrance et le malheur dans leur existence sur Terre, la stérilité ou la mort prématurée (Deutéronome, XXVIII). Cependant Isaïe (53.12) et Ézéchiel (37.1-14) suggèrent la rétribution du juste et la résurrection à une vie nouvelle des morts réconciliés à Dieu. Bien plus tard, le livre de la Sagesse (50 avant J.-C., en grec) exprime la doctrine de l'immortalité de l'âme et de la rétribution équitable : « Oui, Dieu a créé l'homme incorruptible » (2.23), « les âmes des justes, elles, sont dans la main de Dieu, et nul tourment ne les atteindra » (3.1).

Selon le christianisme[modifier]

peinture. Dans un environnement paradisiaque d'arbres, de mares et rivières tranquilles , avec des oiseaux colorés (perroquets, singes, canards les animaux sauvages, prédateurs (lions) et proies (cerfs) habituels réunis, cohabitent tranquillement.
Le paradis terrestre ou jardin d'Éden. Tableau de Jan Brueghel l'Ancien. 1620

Dans la religion chrétienne, il y a deux paradis : le paradis terrestre et le paradis céleste.

Le Paradis terrestre[modifier]

Le paradis terrestre, le jardin d'Éden, lieu créé par DieuAdam et Ève devaient vivre ainsi que leurs descendants. Le paradis terrestre, également appelé « Jardin d'Éden », est décrit dans la Bible comme un jardin merveilleux où poussaient toutes sortes d'arbres et de plantes aux fruits délicieux, et où tous les animaux vivaient en harmonie sous la direction de l'homme. Une seule condition devait être suivie : ne pas manger du fruit de l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal. Mais Satan, transformé en serpent, tenta Adam et Ève et leur fit manger du fruit défendu, ce qui leur valut d'être chassés du paradis terrestre.

Le Paradis céleste[modifier]

Selon l'idée commune, le paradis céleste est la demeure des âmes des justes après leur mort. Ils connaîtront le bonheur éternel, parfait et infini dans la contemplation de Dieu. Le paradis terrestre était l'image du paradis céleste.

Par opposition, les âmes des damnés vont en enfer. Quant aux justes n'étant pas encore parfaits, ils vont au purgatoire, avant d'aller au paradis.

Selon l'Islam[modifier]

D'après l'Islam, le paradis est un lieu splendide, comme un jardin ombragé où coulent des ruisseaux et des fleuves (le plus connu se nommant Al Kawtar). Là se dirigent les personnes bonnes qui y restent pour l'éternité, directement après leur mort. Les mauvaises personnes vont en enfer. Dans le paradis, chaque vœu est exaucé. Selon eux, pour avoir l'objet désiré, il suffit d'y penser et elle apparaît !! L'âge sera de 33 ans pour toute personne y résidant. Selon l'Islam, le mythe d'Adam et Eve est également exisant, mais il demeure une autre version dans le Coran...


Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...